Le 8 juin 2016 des sénateurs français veulent présenter une résolution visant la levée des sanctions imposées au régime de Vladimir Poutine.

Rappelons que ces sanctions ont été imposées suite à l’annexion de la Crimée et à l’occupation d’une partie du Donbass. A présent, on constate que le Kremlin n’a toujours pas contribué à la résolution de la crise ukrainienne. Par contre, il dépense beaucoup d’énergie et de ressources en lobbying pour obtenir la levée des sanctions, sans aucune contrepartie de sa part.

Aujourd’hui, 21/05/2016, le texte final de la résolution n’est pas encore disponible, mais on peut présupposer qu’il y sera encore question de crise agroalimentaire, au sujet de laquelle le contre-embargo du Kremlin a été déclaré bouc émissaire bien que cet argument ne tienne pas l’analyse.  Des arguments concernant les mythes russes sur l’histoire de l’Ukraine seront également cités.  Enfin, l’Ukraine sera accusée de progression trop lente dans ses réformes, bien que cette progression ne figure pas parmi les conditions d’imposition ni de levée des sanctions.

Lire la suite sur Maintiendessanctions