La réforme du secteur financier doit améliorer le climat sur le marché des établissements financiers non-banquiers

La réforme du secteur financier doit améliorer  le climat sur le marché des établissements financiers non-banquiers
le 08 octobre 2015.

Kiev, le 8 octobre 2014 –  «Grâce à la réforme du marché des établissements financiers non-banquiers, les Ukrainiens pourront davantage leur faire confiance», a déclaré Igor Pachko, président de la Commission Nationale de régulation des services des marchés financiers, lors d’une conférence de presse de l’Ukraine Crisis Média Center.

Parmi les priorités de la réforme, Igor Pachko a cité l’augmentation du niveau de protection des actifs des établissements financiers, l’introduction du deuxième pilier de la réforme des retraites et le rétablissement de l’ordre dans le domaine des coopératives de crédit et des sociétés de leasing. Tout cela est prévu dans un programme complet de développement du marché financier de l’Ukraine pour 2015-2020, élaboré par une équipe compétente ciblant  la réforme du secteur financier de l’Ukraine.

Les changements les plus importants arriveront dans le domaine de l’assurance, notamment un système Solvency II prévoyant plus d’exigence sur la fiabilité des compagnies d’assurance. «Ceci nécessite une réorganisation de tout le marché et à mon avis, ce travail durera jusqu’au 2020», a déclaré Igor Pachko. Selon lui, l’assurance- vie doit intégrer le système des retraites (deuxième pilier). Pour plus de fiabilité, il faudra créer un fonds spécial pour assurer le remboursement de paiements. Le lancement de la réforme de l’assurance obligatoire de la responsabilité civile des propriétaires de véhicules est également prévu.

Mais tout d’abord, il faut assainir le marché des entreprises et des institutions insolvables à la réputation douteuse. «Nous avons annulé seulement 404 licences, les 143 autres licences sont temporairement suspendues».

Selon Igor Pachko, une amélioration nette apparait dans le domaine des consommateurs et de la déréglementation. «Nous avons changé le système de plaintes : la période prévue pour l’examen des plaintes a été réduite de moitié.  Les résultats seront publiés sur le site».

La Commission a aussi effectué un certain nombre de mesures de déréglementation.  Notamment, la liste des documents nécessaires pour obtenir une licence a été réduite et la décision sera désormais prise dans un délai de 10 jours au lieu de 30.

Partager sur les réseaux sociaux

Twitter