Sambir et les reliques de St-Valentin

Sambir et les reliques de St-Valentin

Tout le monde connait la légende sur le St-Valentin, prêtre Valentin de Terni qui vécut au III e siècle,  «patron des amoureux», dont la fête on célébre le 14 février. Mais peu de gens savent ou ses reliques sont conservées. Si un jour vous souhaitez honorer le memoire de St-Valentin ou bien prier et demander sa grâce pour être heureux en amour, allez à l’Église de la Naissance de la Sainte-Vierge à Sambir, petite ville à l’ouest de l’Ukraine. C’est ici que vous allez trouver les reliques du patron des amoureux, dont l’authenticité est confirmée par un document datant de 1759  et portant la signature du Pape.

Cependant, les reliques du St-Valentin et l’Église de la Naissance de la Sainte-Vièrge ne sont pas les uniques curiosités de Sambir, cette ville peu connue, est considérée pourtant comme une des plus anciennes villes de la région de Lviv. Les études archéologiques montrent que les gens vivaient sur le lieu de Sambir actuel à l’époque préhistorique. Lors de fouilles dans la ville, ils ont trouvé des pièces de monnaie romaines dantant du IV siècle, ainsi que des haches, des faucille et des bracelets datant des IX-VIII siècle.

сайт-3

En vérité cette ville s’appelle Nouveau Sambir. Le Vieux Sambir fut construit à 15 km d’ici, pillé et détruit par les Tatars en 1241. Les rares survivants ont démenagé dans le village Pogonytch au bord de la rivière Mlynivka et ont renommé ce village à Nouveau Sambir en 1390. Sambir se trouve au carrefour de routes commerciales importantes qui mènent à l’est et à l’ouest, en liant Lviv, Drohobych, Przemysl, la Hongrie et la Pologne et cela a développé l’activité économique et à la prospérité de la ville au Moyen Age. En 1340 Sambir, comme toute la Galice, est prise par des nobles polonais dirigés par le roi Casimir III. Par la suite, ces terres sont envahies par les Hongrois, mais reviennent aux Polonais en 1387.

сайи-4

Entre 1772 et 1918 Sambir était sous la domination des Habsbourg. Après la Première guerre mondiale, elle reste pendant en court période au sein de la République populaire de l’Ukraine de l’ouest et ensuite est à nouveau prise par les Polonais et reste polonaise jusqu’à 1939, la date ou elle est rendue à l’Union Soviètique dans le cadre du pacte germano-soviétique. Puis elle fut occupée par l’Allemagne nazie du 29 juin 1941 au 7 août 1944 et libérée par l’armée soviètique. Depuis, Sambir est restée une ville ukrainienne.

Désormais, toutes ces péripéties appartiennent au passé. Sambir est une ville calme, paisible, avec une jolie place centrale, surnommée la Place du Marché qui ressemble à la Place du Marché de Lviv de point de vue d’architecture, mais qui est, bien evidement, beaucoup plus calme. Une belle mairie s’élève au-dessus de cette place avec un petit jardin qui est le lieu de répos préféré des habitants de la ville.

сайт-2

Sambir est aussi connue pour ses belles églises. Outre l’Eglise de la Naissance de la St-Vierge dont nous avons déjà parlé, il faut mentionner l’Église paroissiale de Notre-Dame et du bonheur de Saint-Jean Baptiste, la Cathédrale de St-Stanislav, ainsi que l’Église et monastère des Bernardins.

Une autre curiosité de Sambir est un grand marché central qui ne cède ni au marché de Lviv ni à celui de Drohobytch. C’est vraiment un endroit ou on peut tout acheter de jolies chemises brodées ukrainiennes, des casseroles bielorusses, des bijoux indiens, des portables chinois, des sacs à main polonais et beaucoup de chose encore.

сайт-4

Une autre chose à voir ou plutôt à écouter est un concert de musique de chambre et d’orgue dans la cathédrale de St-Stanislav. Ce concert a lieu tous les samedi et attire beaucoup de spectateurs de tous les coins de d’Ukraine, mais aussi des pays d’Europe de l’est. Selon les spécialistes, les propriétés acoustiques d’organe de Sambir sont excellentes : la durée de résonnance dans certains endroits atteint 6,5 secondes.

Comme la plupart des villes de l’Ukraine de l’ouest, Sambir est une ville calme, hospitalière, amicale à l’égard des touristes et parfaite pour se détendre en se baladant dans des petites rues bucoliques ou en buvant un café fraîchement moulu sur une terasse sous les arbres centenaires.


À lire aussi:

Qu’importe le chemin, pourvu qu’on trace sa route…”L’Ukraine, ses routes, ses chemins, ses voies… Un folklore à découvrir, pour le meilleur ou pour le pire…Nul ne peut prétendre connaître les routes d’Ukraine sans les avoir parcourues de long en large…

Trouskavets : une source de santé au pied des Carpates. Cette petite ville de l’Ukraine de l’Ouest située au pied des montagnes est une vraie perle pour ceux qui veulent se reposer en toute tranquillité et prendre soin de son corps. La source de l’eau bienfaisante «Naftousya» a fait de cette ville une station thermale réputée dans le monde entier. Certes, cette source est de loin la plus célèbre, mais au total, il existe à Trouskavets 14 sources d’eau thermale différentes : «Naftousya», «Maria», «Yuzya», «Sofia», «Bronyslava» et d’autres.

 

Partager sur les réseaux sociaux

Twitter