Drohobytch, le sel de la terre ukrainienne

Drohobytch, le sel de la terre ukrainienne

Cette belle ville peu connue des touristes étrangers se trouve dans la région de Lviv et est à visiter absolument pour tous ceux qui s’intéressent à la culture ukrainienne. La liste des artistes dont la vie a été liée à Drohobytch est impressionnante : écrivains (Ivan Franko, Vasyl Stephanyk, Stephan Kovaliv, Les Martovutch, Shin Shalom), musiciens (Andriy Valaga, Modest Mentsynskiy, Ignace Tiegerman ), acteurs (Elisabeth Bergner), et des peintres tels que Maurycy Gottlieb ainsi que Youri Drohobytch (connu également sous le nom de Jerzy Kotermak Drusianus), né à Drohobytch (Ukraine) en 1450 et mort en 1494, astronome, astrologue, médecin et philosophe ukrainien vivant en Italie. De 1481 à 1482, il fut recteur de l’Université de Bologne, la plus ancienne université de l’Europe sous le nom de Giorgio da Leopoli.

IMG_7349

Les historiens supposent que Drohobytch existait déjà à l’époque de la Rus’ de Kiev. C’était un village, connu pour ses mines de sel et ses établissement de marchands de sel, appelé Bytch. Plus tard, le village fut détruit par les Coumans et les survivants de Bytch reconstruisirent un autre village à proximité, sous le nom actuel qui signifie le second Bytch. La production du sel à Drohobytch a traversé les siècles et continue toujours dans la région de Drohobytch, de la même manière qu’aux XIV et XVI siècles.

La partition de la Pologne de 1772 attribua la ville de Drohobytch à l’Empire d’Autriche. Après la Première Guerre mondiale, la région intégra la deuxième République de Pologne. Par la suite, en 1939, elle fut récupérée par l’armée soviétique et rattachée à la République socialiste soviétique d’Ukraine.

Le centre de Drohobytch est constitué d’une Place de Marché avec une belle et grande mairie. Ceux qui souhaitent admirer la ville à hauteur d’oiseau peuvent monter en haut de la tour de la mairie. Tout près de la mairie se trouve un joli square avec la cathédrale de St-Barthélemy, construite en 1392, dont l’iconostase a été peinte en 1398.

IMG_7359

Parmi les autres jolies églises, notons : la cathédrale de la Ste-Trinité, l’Église de St-Pierre-St-Paul, l’Église de l’Ascension, l’Église de la Transfiguration du Sauveur, ainsi que la magnifique Église de St-Youra avec des cadrages en bois, construite dans le style de la Renaissance ukrainienne de XVI-XVII siècles. En tout, il y a une cinquantaine d’églises de différentes confessions dans cette petite ville.

L’Église de St-Pierre-St-Paul se trouve près de l’Université pédagogique de Drohobytch. Le bâtiment de l’Université a une triste histoire, puisqu’il fut la chambre à torture du NKVD soviétique (à partir de 1939), par la suite celle de la Gestapo allemande et à nouveau celle du NKVD après la reprise de Drohobytch par l’armée soviétique.

IMG_7371

Autre détail intéressant sur Drohobytch : Dmytro Yaroch, ancien leader de Pravy Sektor a fait ses études ici, à l’Université pédagogique, avant de commencer sa carrière politique au sein de l’organisation. Et c’est dans la ville de Drohobytch que «Trysoub», organisation nationaliste à la base de Pravy Sektor, a été créé.

Les amateurs des beaux-arts apprécieront la galerie des Arts de la villa Bianca, un magnifique palais construit au début de XX siècle.

Pour mieux comprendre l’histoire de la ville, il faut bien visiter l’usine de production de sel qui existe depuis 1250. On peut affirmer qu’elle est la plus ancienne entreprise industrielle ukrainienne fonctionnant en continu.

IMG_7354

Il ne faut pas oublier de faire un tour sur le marché de Drohobytch pour acheter des chemises brodées ukrainiennes (vychyvankas), mais aussi des produits alimentaires frais, des sujets de décorations, des produits électroménagers, des produits de beauté etc.

Tout cela fait de Drohobytch une des villes les plus intéressantes à visiter dans la région de Lviv. Très belle, accueillante et chaleureuse, cette ville possède un riche patrimoine culturel et historique qui ne vous laissera pas indifférents.


À lire aussi: 

Sambir et les reliques de St-Valentin. Tout le monde connait la légende sur le St-Valentin, prêtre Valentin de Terni qui vécut au III e siècle,  «patron des amoureux», dont la fête on célébre le 14 février. Si un jour vous souhaitez honorer le memoire de St-Valentin ou bien prier et demander sa grâce pour être heureux en amour, allez à l’Église de la Naissance de la Sainte-Vierge à Sambir, petite ville à l’ouest de l’Ukraine. C’est ici que vous allez trouver les reliques du patron des amoureux.

Trouskavets : une source de santé au pied des Carpates. Cette petite ville de l’Ukraine de l’Ouest située au pied des montagnes est une vraie perle pour ceux qui veulent se reposer en toute tranquillité et prendre soin de son corps. La source de l’eau bienfaisante «Naftousya» a fait de cette ville une station thermale réputée dans le monde entier. Certes, cette source est de loin la plus célèbre, mais au total, il existe à Trouskavets 14 sources d’eau thermale différentes : «Naftousya», «Maria», «Yuzya», «Sofia», «Bronyslava» et d’autres.

 

 

 

 

Partager sur les réseaux sociaux

Twitter