Le Service fédéral de sécurité de la Fédération de Russie prétend avoir arrêté des « saboteurs ukrainiens » en Crimée

Le Service fédéral de sécurité de la Fédération de Russie prétend avoir arrêté des « saboteurs ukrainiens » en Crimée
le 10 novembre 2016.

Le département des relations publiques du service fédéral de sécurité de la Fédération de Russie (FSB) a déclaré que des «membres des services de renseignements Ukrainiens chargé de sabotage» ont été arrêté en Crimée : «Le 9 novembre 2016 à Sébastopol, le service fédéral de sécurité de la Fédération de Russie a mis en état d’arrestation des membres des services de renseignements Ukrainiens chargés de saboter les infrastructures militaires et gouvernementales de Crimée. Les coupables étaient, au moment de leur arrestation, en possession d’engins explosifs, d’armes lourdes, de munitions, de moyens supérieurs de communication, ainsi que d’autres éléments soutenant l’hypothèse d’une activité criminelle, y compris une carte désignant les cibles à saboter».

Ceci est la deuxième fois que la Russie accuse l’Ukraine de tentative de sabotage. La première fois fut en 2016 lorsque la Russie accusa le ministère de la Défense d’Ukraine de préparer des attentats en Crimée, alors que cette dernière été annexée

«Cette nouvelle tentative de désinformation des services de renseignements Russes est destinée à cacher et à dissimuler les actions répressives menées contre les habitants de Crimée. Ceci sert aussi bien-sûr à discréditer l’Ukraine aux yeux de la communauté internationale», précise les services de renseignement Ukrainiens.

Partager sur les réseaux sociaux

Twitter
Plus d’infos sur le sujet