Kiew
,

Daech et l’Ukraine : le démenti de la désinformation russe

Daech et l’Ukraine : le démenti de la désinformation russe
Kiew, le 09 décembre 2016.

Au début de cette année, un «sujet » sur les terroristes de Daech se battant au sein de l’armée ukrainienne est apparu sur Internet. Un journaliste du service de la BBC russe a mené une enquête pour déterminer le lieu du tournage et les conséquences pour l’armée ukrainienne.

L’enquête de la BBC

Andriy Sochnikov, journaliste de la BBC russe, a mené une enquête concernant les résultats de la publication sur Internet des photos et des vidéos de propagande par le groupe de hackers «Cyber Berkut » au début de 2016. Sur ces clichés, les prétendus militants de Daech montrent leur appartenance au régiment ukrainien Azov au sein duquel ils se battraient à l’est de l’Ukraine. Les médias russes se sont mis à diffuser largement ce sujet. Andriy Sochnikov a réussi à déterminer le lieu du tournage. C’était l’ancien centre artistique Isolation à Donetsk devenu une prison de la République auto-proclamée de Donetsk. Ce bâtiment a des particularités architecturales permettant de l’identifier sur les photos et les vidéos. Donc, le journaliste a défini que ces vidéos et photos avaient été prises à Donetsk.

La position d’Azov

«Notre ennemi n’a pas réussi à nous sortir de Chyrokine, donc il a décidé de le faire par Internet », a déclaré Igor Mychaylenko, commandant du régiment Azov.  «Ce genre d’information nuit à la confiance de la population en l’armée ukrainienne. Il est bien connu que le régiment Azov est inébranlable dans les combats avec les combattants pro-russes. Alors, l’ennemi a profité de ces vidéos pour obtenir une petite victoire, car le régiment Azov a été transféré de la première ligne du front à l’arrière».  Igor Mychaylenko a aussi souligné que de semblables désinformations semaient des doutes parmi la population du Donbass, cependant, un travail pour démentir ces désinformations est en cours.

Olexandre Alfyorov, attaché de presse du régiment Azov, a annoncé que ce n’était pas la première tentative des séparatistes de compromettre Azov et qu’ils publiaient des désinformations avant chaque événement important, par exemple, ils l’ont fait juste avant le référendum aux Pays-Bas, ainsi qu’avant chaque entretien dans le cadre des Accords de Minsk.

Le camp de concentration à Isolation

«J’ai eu l’occasion d’examiner l’organisation d’un camp de concentration à Donetsk. En préparant des documents pour l’une des éditions canadiennes, je me suis retrouvé dans ce camp de concentration installé dans les locaux d’un ancien centre des arts,  Isolation, à Donetsk », a annoncé Dmytro Potehine, directeur de l’ONG «Agence des décisions non-violentes ». Il a passé 48 jours dans ce camp de concentration du «ministère de la sécurité d’État» de la République auto-proclamée de Donetsk.

Olexandre Vinogradov, responsable de communications dans le centre des arts Isolation, a confirmé que la vidéo des séparatistes montre clairement leur centre. Le centre des arts Isolation a dû quitter la ville de Donetsk en juin 2014 quand la ville est tombée entre les mains des séparatistes.

 

Partager sur les réseaux sociaux

Twitter
Plus d’infos sur le sujet