Les événements clés de la semaine du 2 au 9 janvier: Est/Bilan annuel, LNR/DNR, Pintchouk/WSJ, Economie/Exportations, Crimée/Eau, Cinéma ukrainien/Bruxelles

Les événements clés de la semaine du 2 au 9 janvier: Est/Bilan annuel, LNR/DNR, Pintchouk/WSJ, Economie/Exportations, Crimée/Eau, Cinéma ukrainien/Bruxelles

La situation dans la zone du conflit

Situation sur le terrain. Malgré les accords sur le cessez-le-feu pour la période des fêtes de fin d’année, qui aurait dû commencer le 24 décembre 2016, les combats continuent à l’est de l’Ukraine. Durant la semaine dernière, 17 militaires ukrainiens ont été blessés, aucun n’a été tué. Selon les données officielles, 467 militaires ukrainiens ont péri dans la zone du conflit.La visite du président de l’OSCE à l’est de l’UkraineSebastian Kurz, ministre fédéral autrichien de l’Intégration, des Affaires européennes et internationales , a fait un voyage d’affaires dans la région de Donetsk les 3-4 janvier. Il a visité un point de contrôle dans le Donbass et a constaté les conséquences des bombardements d’une localité. Selon Sebastien Kurz, la mission de l’OSCE va élargir sa zone de contrôle à tout le territoire du Donbass et contrôler l’arrêt des combats. Le nouveau président de l’OSCE espère pouvoir changer le statut de ces territoires et a promis de verser 2 millions de dollars supplémentaires pour l’aide humanitaire des habitants du Donbass.Le fonctionnement des missions humanitaires sur le territoire non-contrôlé par le gouvernement ukrainien. Les combattants de la DNR n’ont pas permis l’accès à 15 missions humanitaires sur le territoire non-contrôlé par le gouvernement ukrainien. À la fin de 2016, seules 4 missions accréditées auprès de la DNR sont restées sur le territoire de la république auto-proclamée. Il s’agit de la mission de la Croix Rouge, du Centre du développement du Donbass et du Fonds russe «Aide juste».L’échange de prisonniers. Le 27 décembre, les combattants de la DNR ont transmis à l’Ukraine deux femmes ukrainiennes prisonnières. L’Ukraine a déclaré qu’elles n’étaient pas sur la liste des personnes à échanger. L’Ukraine a transmis aux séparatistes 15 personnes.

La vie dans les DNR et LNR

Le retard des salaires. Selon les habitants des Républiques auto-proclamées qui ont la possibilité de publier leurs articles dans la rubrique «Lettres venues du Donbass occupé » avec le soutien de Radio Svoboda, les séparatistes ont des difficultés à payer leurs salaires aux habitants des territoires occupés. La Russie n’envoie plus d’aide financière et c’est au gouvernement des Républiques de trouver un financement. En raison du retard des salaires, les médecins ont cessé de fournir une aide médicale et les patients sont obligés de s’adresser aux laboratoires privés pour faire leurs analyses. Les «militaires» des forces armées des Républiques auto-proclamées souffrent aussi du retard des salaires, ils sont obligés d’acheter leurs tenues militaires avec leur propre argent. Par ailleurs le nombre de personnes souhaitant s’engager dans la «milice populaire» diminue, malgré la propagande.

L’Ukraine capitule? «Le plan de Pintchouk»

Dans son article pour l’édition américaine The Wall Street Journal, l’oligarque ukrainien Victor Pintchouk a exprimé sa vision de l’avenir de l’Ukraine et de la réconciliation de l’Ukraine avec la Russie. Son plan est de facto la capitulation de l’Ukraine, car il prévoit que l’Ukraine cède la Crimée, mette fin au processus d’intégration européenne et euro-atlantique, et restaure son statut de neutralité.

L’oligarque ukrainien estime que cette position permettrait de calmer la Russie et de mettre fin à la guerre. Étant donné qu’il a été publié dans une édition occidentale réputée, cet article devrait présenter aux Occidentaux «la solution ukrainienne de réconciliation».

Cependant, tous les Ukrainiens ne partagent pas l’opinion de Pintchouk. Ivanna Klympouch-Tzintzadse, vice Premier ministre de l’intégration européenne et euro-atlantique d’Ukraine, a noté sur sa page Facebook que le non-alignement de l’Ukraine proposé par Pintchouk ne garantit en aucun cas la sécurité. Selon Refat Tchoubarov, député ukrainien et chef du Madjlis des Tatars de la Crimée, ce «compromis douloureux » de Pintchouk n’est, pour les Ukrainiens et les Tatars de Crimée, qu’une invitation à capituler.

Kostiantyn Yeliseev, chef adjoint de l’administration présidentielle a également publié une réponse à l’article de Victor Pintchouk.

L’économie : l’exportation des céréales bat tous les records

Selon les données du ministère de l’Agriculture, en 2016, l’Ukraine a battu le record de l’exportation de céréales. Au total, le pays a exporté plus de 39 millions de tonnes de céréales, soit 13% de plus que l’année dernière. Selon le Service des statistiques d’Ukraine, l’exportation des céréales représente 40,2% de tous les produits exportés.En Ukraine, l’augmentation des prix à la consommation de 2016 s’est élevée à 12,4% et a coïncidé avec les prévisions de la Banque nationale et du gouvernement. La croissance des prix à la consommation en 2016 est beaucoup moins élevée qu’en 2015 (43,3%) et en 2014 (24,9%). Selon le Service d’État des statistiques, en 2016, le taux d’inflation annuel moyen a été de 13,9%.

La Crimée : la vie de la péninsule sans eau ukrainienne

Au printemps 2014, l’Ukraine n’a pas ouvert les vannes du canal de la Crimée du nord, isolant ainsi la péninsule de l’eau provenant du Dniepr, la plus grande source d’eau potable de Crimée (85%). Cela a provoqué un déficit d’eau dans les réservoirs de la Crimée. Le manque d’eau a déjà eu un impact négatif sur l’agriculture de la péninsule : selon le «ministère de l’Agriculture» de Crimée, la superficie des terres irriguées en Crimée a été divisée par 10. Le gouvernement appelle la péninsule à ne pas considérer cela comme une tragédie.

La sociologie : est-ce que les Ukrainiens se sentent heureux?

Dans la période du 16 au 20 décembre 2016, le Fonds des Initiatives démocratiques et le Centre  Razoumkov ont réalisé un sondage, dont les résultats ont montré que la population ukrainienne estimait que la situation en Ukraine s’était aggravée.

Parmi les sondés, 55% ne sont pas prêts à supporter des difficultés pour la réussite des réformes (24% parce qu’ils ne croient plus au succès des réformes et 31% – parce que leur situation financière est déjà devenue insupportable).

Les Ukrainiens considérent Petro Porochenko comme le politicien de l’année, cependant, selon l’estimation des sociologues, aucun politicien depuis 2000 ne s’est retrouvé à cette étape de son mandat avec un résultat si bas : 9,5%. La plupart des sondés (62%) estiment que l’Ukraine a besoin d’un nouveau leader.

Malgré toutes les difficultés, les Ukrainiens restent optimistes. Selon les résultats du sondage réalisé par l’Institut international de sociologie de Kyiv en décembre 2016, 54% des Ukrainiens se sentent heureux, 25% se sentent heureux en partie et 19% se sentent malheureux.
Les jeunes gens sont plus heureux que les personnes âgées. Plus les gens sont riches, plus ils se sentent heureux. Dans les régions de l’ouest de l’Ukraine, 59% des habitants se sentent heureux contre 50% au centre, 60% dans les régions du sud et 44% à l’est de l’Ukraine. Donc, la guerre et ses conséquences rendent les habitants de l’est malheureux.

La culture : les journées du cinéma ukrainien à Bruxelles

A Bruxelles les journées du cinéma ukrainien auront lieu du 20 au 22 janvier. Dans le cadre de ces journées, 5 films ukrainiens seront diffusés au Centre des Beaux-arts. En ouverture sera présenté le  film «La Terre» d’Olexandre Dovjenko accompagné par la musique du groupe «DachaBracha». Le programme se poursuivra avec des films ukrainiens contemporains : «Mariupolis»«Ukrainian Sheriffs»,«Close Relations» et «The Nest of the Turtledove».

L’absurdité de la semaine : un député ukrainien s’offusque que personne ne discute avec un poète ukrainien décédé

Vadym Rabinovytch, député ukrainien du Bloc d’opposition, s’offusque que durant les 10 dernières années, personne n’a invité Olexandre Oles’ , poète ukrainien décédé à Prague en 1944 à venir en Ukraine. «Qui l’a invité à venir en Ukraine depuis les 10 dernières années? Qui a discuté avec lui? ».

Le député ukrainien a fait ce commentaire absurde au sujet d’un événement récent : le 3 janvier, les restes du poète ukrainien ont été exhumés à Prague. Durant 50 ans, Volodymyr Mychaylichine, Tchèque d’origine ukrainienne, payait le prix de la concession où était inhumé Oles’ dans un cimetière de Prague. Volodymyr Mychaylichine est mort récemment, son fils a voulu l’enterrer à la place d’Olexandre Oles’. Les restes du poète ukrainien ont été exhumés, ils seront ré-inhumés en Ukraine.

Notre sélection des médias ukrainiens en anglais

Reportages

«L’administration présidentielle a critiqué l’article de Pintchouk» – KyivPost

«Ce qui s’est passé à Novolouganske?» – Hromadske International

«Les changements grâce à des livres : la bibliothèque dans une ville sur la ligne de front est devenue un centre d’intérêt des citoyens» – reportage du journal The Day

«L’OSCE : comment forcer la Russie à respecter les Accords de Minsk» – The Day

«Un scénario syrien pour l’Ukraine» – The Day

«Comment les enfants ukrainiens font pour devenir des metteurs en scène à l’âge de 10 ans» – Hromadske International

Interviews

«La Russie ne se reconnaît pas comme partie prenante dans le conflit en Ukraine» – interview de Hromadske International avec le général Borys Kremenetsky, chef du Centre de contrôle et de coopération

«Les Ukrainiens ne connaissent pas toujours leurs droits» – interview de Hromadske International avec Mychaylo Minakov, philosophe politique.

Opinions

«Le moment existentiel pour la coopération euro-atlantique», Anne Applebaum pour KyivPost

«Est-ce que Kiev saura se défendre» – Andreas Umland pour KyivPost

«Il est impossible d’avoir « un peu » de Poutine » – Willem-Gert Aldershoff pour KyivPost

Analyse

«L’enquête sur les événements sur la place Maidan en chiffres et en dessins» – Hromadske International

StopFake en français

Fake: La Pologne exige l’autonomie de la région de Lviv face à Kyiv

Fake: Kyiv est la ville la plus dangereuse d’EuropeFake: Le café «Bordel» a ouvert à Lviv

 

 

Partager sur les réseaux sociaux

Twitter
Plus d’infos sur le sujet