Le rétablissement de l’information dans le Donbass : les succès et les problèmes

Le rétablissement de l’information dans le Donbass : les succès et les problèmes

Selon les résultats du sondage réalisé par le Fonds des Initiatives démocratiques d’Ilko Koutcheriv, les experts ont élaboré une note d’analyse portant sur «La situation avec l’information dans la zone de guerre : diagnostique des risques et les façons de les surmonter », destinée aux institutions décisionnelles.

Le sondage a montré que les habitants de la zone de guerre n’ont pas accès aux produits d’informations ukrainiennes. Pour pouvoir regarder la télé ukrainienne, il faut avoir le satellite. La diffusion par la radio est un peu meilleure, mais c’est un moyen d’information peu populaire. Il n’y aucun point de vente de presse écrite et l’envoi par correspondance arrive avec beaucoup de retard. Il y a une demande, mais il n’y a pas d’offre. Cela contribue à la diffusion de rumeurs, ce qui est dangereux car, mélangées aux informations des médias russes et séparatistes, cela ouvre la porte à la manipulation et à la méfiance envers les médias ukrainiens.

Les reflexions clés exprimées par les experts et les fonctionnaires lors de la discussion sur le rôle des médias quant à la situation dans le Donbass:

  • Il faut surtout travailler avec les habitants du Donbass pour leur inspirer confiance.
  • Il faut construire le dialogue avec la population locale autour des questions sociales et humanitaires quotidiennes : les services publics, l’infrastructure pour le transport, le fonctionnement des services d’État, les nouvelles règles de fonctionnement des services sociaux, c’est-à-dire, des choses simples et non pas de la politque suprême.
  • Il faut surtout communiquer l’information humanitaire : comment les gens peuvent survivre dans la zone de guerre? Les questions politiques ne doivent pas être souvent abordées, car elles provoquent de la pression, de la diffusion de contenu toxique et un language de haine.
  • Il faut diffuser au maximum la presse écrite contenant des informations sur le travail des autorités locales, y compris la critique. Pour le moment, un journal régional de Donetsk n’existe pas et cela réduit la confiance envers le pouvoir.
  • Il est nécessaire de bloquer la diffusion des chaînes de propagande russes.
  • Il ne faut pas oublier la mentalité des habitants du Donbass formée à l’époque soviétique : l’accent était mis sur la croissance économique. Donc, pour communiquer avec les habitants du Donbass, il faut choisir ces messages-là et développer l’industrie.
  • La loi sur le statut de la langue ukrainienne doit être flexible. La langue russe pourrait être utilisée dans les intérêts de l’État ukrainien. La propagande russe n’aura qu’un impact nuisible.

 

Partager sur les réseaux sociaux

Twitter
Теги:
Plus d’infos sur le sujet