Kyiv
,

La lutte pour le poste de l’audit de NABU: Que cela signifie-t-il?

La lutte pour le poste de l’audit de NABU: Que cela signifie-t-il?

L’Agence nationale de lutte contre la corruption et l’audit. L’Agence nationale de lutte contre la corruption (NABU) est une des rares institutions en Ukraine capable de devenir un instrument efficace dans la lutte contre la corruption. Elle a déjà prouvé son efficacité en arrêtant Roman Nasirov, chef du Service fiscal. La semaine dernière, une lutte pour nommer un candidat au poste d’audit de NABU a commencé au Parlement, car l’audit est l’un des rares mécanismes qui peut conduire à la démission d’Artem Sytnyk, l’actuel chef de NABU.

Où est le problème? Le 23 février, au Parlement, Egor Sobolev, député ukrainien et chef du Comité anti-corruption, a présenté Robert Storch, juriste américain, gagnant du concours officiel pour le poste d’audit de NABU. Cependant, le même jour,  les factions «Front Populaire » et «Bloc de Petro Porochenko » ont invité au Parlement un certain Nigel Brown, britannique, qui n’a pas participé au concours.

Qui sont ces candidats? Robert Storch, gagnant du concours est un adjoint de l’Inspecteur général des États-Unis, dont l’office fait partie du ministère de la Justice des États-Unis. Nigel Brown est un détective privé de Grande-Bretagne.

Que signifie cela? Les experts estiment que la coalition soutien son candidat pour évaluer de manière négative le travail de NABU, révoquer son chef et empêcher le bon fonctionnement de l’Agence.  Nigel Brown a déjà déclaré que le travail de NABU était «juste suffisant » sans avoir même encore étudié le travail de cette organisation.

Les opposants dans le milieu des experts. Les experts du Centre de prévention de la corruption ont mené une enquête et ont découvert qu’une poursuite pénale avait été engagée en Grande Bretagne contre Nigel Brown pour tentative de pot-de-vin à un policier. L’entreprise où travaillait Brown aurait reçu de l’argent des off-shores des oligarques russes Berezovski et Chodorkovski. Les ambassadeurs des États-Unis et de l’Union Européenne en Ukraine, notamment Hug Mingarelli, ont soutenu la candidature de Storch et insistent sur la transparence de la procédure de la formation de la commission de l’audit.

Et maintenant. Actuellement, le Comité parlementaire anti-corruption s’est réunit trois fois pour définir la candidature pour le poste d’audit. Pour le moment, la décision n’a pas été prise. La prochaine réunion est prévue le 29 mars.

Partager sur les réseaux sociaux

Вконтакте Twitter