Une exposition “Vivre” sur le conflit à l’est de l’Ukraine vu par un photographe français s’ouvre à Kiev

Une exposition “Vivre” sur le conflit à l’est de l’Ukraine vu par un photographe français s’ouvre à Kiev

Après plusieurs années à faire des aller-retours en Ukraine et en Europe de l’Est en général afin de couvrir les problématiques identitaires qui la secoue, Mathieu Radoubé s’est installé en Ukraine voici un peu plus d’un an pour suivre au long cours le conflit dans le Donbass.

Son travail, initié en tant qu’universitaire (Histoire et relations internationales) et aujourd’hui en tant que photographe et journaliste, consiste non pas à témoigner uniquement des événements et de leur résonances géopolitiques mais à mettre en avant tous les acteurs du conflit, les soldats comme les militaires et tenter de ré-humaniser la guerre.

Le but de cette exposition est donc de mettre en avant l’Homme au détriment de l’action et du sensationnel, comme cela nous est si souvent amené par les médias lors de la couverture d’une guerre.

Ayant couvert à l’automne dernier les premières semaines de la bataille de Mossoul en Irak pour des médias français, en plus du conflit ukrainien, il propose aujourd’hui une sélection de clichés de ces deux territoires en guerre dans le but de montrer les similitudes, plus que les différences qui existent entre les populations qui subissent des combats

Après une première exposition intitulée “Mожна” (Pouvoir) au printemps et à l’été 2015 à Rennes, illustrant les premiers mois du conflit ukrainien, il s’apprête à exposer la deuxième partie de ce projet, “Жити” (Vivre).

Il s’agit cette fois d’une sélection de clichés consacrée à ces deux théâtres de violences avec toujours  un œil tourné sur l’être humain qu’il soit actif ou passif, de la guerre. Celui qui y prend part, qu’il le souhaite ou non. Il y mêle ainsi les forces spéciales Irakiennes et les troupes de l’armée ukrainiennes, des soldats géorgiens, des chrétiens d’Irak ayant fui les combats et l’arrivée de Daesh ainsi que des civiles ukrainiens coincés sur la ligne de front, dans des villages qu’ils n’ont pu quitter.

Cette série sera exposée au Conseil régional de Kiev à l’adresse 1, place de Lesya Oukrainka, métro Petcherska, durant le mois de mai 2017 avant de s’exporter dans d’autres villes d’Ukraine, d’Est en Ouest.

Son travail, d’où sera tirée la sélection de clichés exposés est accessible sur son site : www.mathieuradoube.com

Partager sur les réseaux sociaux

Twitter