Kyiv
,

Le vrai visage de l’opposition russe : Alexeï Navalny accepte un débat public avec le terroriste Igor Strelkov

Le vrai visage de l’opposition russe : Alexeï Navalny accepte un débat public avec le terroriste Igor Strelkov

L’article est basé sur les documents publiés sur le site de Radio Svoboda.


Alexeï Navalny, opposant russe, a accepté de participer à un débat public avec Igor Strelkov (Guirkine), ancien chef de guerre des combattants pro-russes dans le Donbass, leader du mouvement «Novorossia», accusé de crimes de guerre et impliqué dans la catastrophe du vol MH17. L’opposant l’a déclaré sur son site.

Photo:YouTube

Selon Navalny, Strelkov l’accuse de n’être ni un patriote, ni un nationaliste, ni même un opposant. Au cours du débat, il prévoit de discuter avec Navalny de la lutte contre la corruption, des relations de la Russie avec l’Occident et il veut demander à l’opposant de Poutine son opinion sur la Crimée et le Donbass.

Quant à Navalny, il souhaite prouver qu’il est le candidat à la présidentielle de tout le monde, y compris des «patriotes représentés par Strelkov».

La date et le format du débat seront déterminés prochainement. Selon Navalny, si on l’invite à un débat, il a le droit de choisir le lieu de la rencontre et il a ajouté que son équipe voulait depuis longtemps lancer un projet de débats sur la chaîne «Navalny. Life». Il souligne que l’équipe de Strelkov aura le droit de filmer et de diffuser la discussion.

Photo:Joinfo

Igor Strelkov (vrai nom de famille Guirkine) est un officier du Service de renseignements de la Fédération de Russie. Au printemps 2014, il dirigeait les troupes séparatistes à Slovyansk et Kramatorsk, par la suite il a occupé le poste de «ministre de la Défense» de la soi-disant République populaire de Donetsk, notamment quand les militaires russes ont abattu le vol MH 17 au-dessus du Donbass. En août 2014, il a quitté le Donbass pour revenir en Russie et créer le mouvement «Novorossia».

Igor Strelkov est accusé de nombreux crimes de guerre. Il est notamment impliqué dans l’assassinat cruel de Volodymyr Rybak, député du Conseil municipal de Horlivka et de Yuriy Popravko, un étudiant de Kyiv venu dans le Donbass pour participer à une manifestation pro-ukrainienne. C’est aussi Guirkine qui a annoncé la catastrophe du vol MH 17 dans le ciel du Donbass le 17 juillet 2014, croyant que c’était un avion militaire ukrainien: «Un avion AN-26 vient d’être abattu au-dessus de Torez, il traîne quelque part de l’autre côté de la mine «Progress». Nous avons prévenu: «arrêtez de survoler notre ciel». Et voici la preuve vidéo d’«un petit oiseau qui est tombé». Le petit oiseau est tombé derrière le terril, sans toucher la zone résidentielle. Les gens pacifiques n’ont pas été touchés».

Plus tard, il a déclaré que «les cadavres dans l’avion n’étaient pas frais, les personnes sont mortes il y a plusieurs jours», prétendant que la catastrophe aérienne n’était qu’une provocation des Ukrainiens ou des Occidentaux. Les proches des victimes du vol MH17 ont déposé une plainte au tribunal contre Igor Strelkov en l’accusant d’avoir organisé un acte terroriste. Selon certaines informations, avant de venir dans le Donbass, Igor Strelkov était mercenaire dans les unités des Serbes en Bosnie.

L’opposant Alexeï Navalny a l’intention de participer aux élections présidentielles russes en 2018.

Photo: BBC.com

 

 

Partager sur les réseaux sociaux

Twitter