Kiew
,

La chronologie du conflit du 14 au 20 juillet : l’éscalade à l’est

La chronologie du conflit du 14 au 20 juillet : l’éscalade à l’est
Kiew, le 20 juillet 2017.

Après quelques semaines du calme à l’est de l’Ukraine, la situation s’enflamme à nouveau. C’est officielle : « la trêve de recollte » n’est plus respectée.

Le 14 juillet, aucun militaire ukrainien n’a été tué, cependant, deux d’entre eux ont été blessés. La situation la plus tendue a eu lieu dans le secteur de Marioupol où les combattants ont tiré avec des mortiers sur Chyrokine, Vodyane, Pavlopil, Mariinka et Novomychailivka. Dans le secteur de Donetsk, toutes les violations du cessez-le-feu ont eu lieu après la tombée de la nuit et également près d’Avdiivka. Dans le secteur de Lougansk, les combattants ont utilisé des lance-grenades à Stanytsya Louganska, Novotochkivske, Novoolexandrivka et des mortiers à Krymske.

Les affrontements dans la région de Lougansk deviennent plus sérieux dans la nuit du 14 au 15 juillet quand un groupe de combattants pro-russes s’est attaqué aux positions des militaires ukrainiens à Novotochkivske. En apercevant l’ennemi, les militaires ukrainiens ont ouvert le feu. Ils ont réussi à repousser l’ennemi mais, malheureusement, un militaire ukrainien a été tué pendant cette attaque. Dans le secteur de Donetsk, les combattants ont à 6 reprises lancé des attaques sur Avdiivka et Svitlodarsk . Dans le secteur de Marioupol, le cessez-le-feu a été violé 13 fois : les combattants ont tiré sur Krasnohorivka avec des mortiers et des chars, sur Mariinka avec des lance-grenades et sur Pavlopil, Gnoutove, Vodyane et Chyrokine avec des mortiers et des armes légères. Un militaire ukrainien a été tué à Novotochkivske, deux autres ont été blessés.

Les combattants pro-russes ont refait une tentative pour prendre les positions des militaires ukrainiens dans la nuit du 15 au 16 juillet. Un groupe de combattants s’est approché d’une position ukrainienne à Krymske et a ouvert le feu. Les militaires ukrainiens ont repoussé l’ennemi. Les séparatistes ont bombardé les positions des militaires ukrainiens à Krymske, Zolote, Tryohizbenka dans le secteur de Lougansk avec des mortiers, à la mine Boutivka, Nevelske dans le secteur de Donetsk avec des chars et des lance-grenades et à Krasnohorivka dans le secteur de Marioupol avec des mortiers. À Chyrokine, les combattants ont effectué un bombardement court avec des systèmes d’artillerie. Un militaire ukrainien est mort en sautant sur une mine. Un autre a été blessé.

Le 17 juillet, les combattants pro-russes ont déployé des armes lourdes dans le secteur de Marioupol, plus précisément à Chyrokine. Dans les secteurs de Donetsk et de Lougansk, la situation était plus calme : le régime du cessez-le-feu a été violé 7 fois dans le secteur de Lougansk et 2 fois dans celui de Donetsk. Suite à ces attaques, un militaire ukrainien a été blessé à Talakhivka dans le secteur de Marioupol.

La situation dans le secteur de Marioupol est restée tendue tout au long du 18 juillet. Entre 13 et 17 heures, les pro-ruses ont effectué un bombardement intense à Krasnohorivka, en tirant plus de 80 obus. Un autre bombardement intense a eu lieu dans le secteur de Donets, à Avdiivka : les combattants ont tiré 50 mines. Dans le secteur de Lougansk, l’ennemi n’a utilisé que des armes légères. Aucun militaire ukrainien n’a été tué, deux ont été blessés à Avdiivka.

Le 19 juillet, la situation s’est encore aggravée. Dans le secteur de Donetsk, les combattants ont tiré environ 50 obus, deux militaires ont été tués et quatres ont été blessés à Zaytseve et Nevelske. À Avdiivka, deux maisons ont été edommagées suite à ces bombardements. Dans le secteur de Marioupol, l’ennemi a utilisé des chars à Krasnohorivka et des mortiers à Talakhivka. Dans le secteur de Lougansk, l’ennemi n’a utilisé que des armes légères. Suite aux affrontements dans le secteur de Donetsk, deux militaires ukrainiens ont été tués et quatre autres ont été blessés.

.

Partager sur les réseaux sociaux

Twitter