La chronologie du conflit dans le Donbass du 21 au 30 juillet: les séparatistes attaquent, les militaires ukrainiens ripostent

La chronologie du conflit dans le Donbass du 21 au 30 juillet: les séparatistes attaquent, les militaires ukrainiens ripostent
le 31 juillet 2017.

Les derniers jours ont été marqués par des affrontements actifs à courte distance. Les groupes de combattants pro-russes ont attaqué les positions des militaires ukrainiens, ces derniers ont riposté.

La journée le plus sanglante a été le 21 juillet. Suite à des attaques des combattants, 5 militaires ukrainiens ont été tués (l’un d’entre eux a été abattu par une balle de sniper, trois autres ont été tués lors d’un affrontement à Krasnohorivka et un cinquième lors d’un bombardement de la mine Boutivka).Huit militaires ont été blessés et un autre a été capturé. Les combattants pro-russes ont tiré avec des systèmes d’artillerie, des chars et des mortiers de gros calibre.

Malheureusement les combattants ne cessent pas de tirer sur les quartiers habités des villes et des villages se trouvant sur la ligne de démarcation. Le 22 juillet, ils ont tiré sur Mariinka, blessant 4 civils, y compris 2 enfants. Ce même jour, 1 militaire ukrainien a été tué et 2 autres ont été blessés. Mais, comparativement à la veille, la situation s’est considérablement calmée.

La journée du 23 juillet a été plutôt calme : les combattants ont tiré avec des lance-grenades dans le secteur de Louhansk, avec des mortiers dans le secteur de Donetsk, et des armes de chasse et des mortiers dans le secteur de Marioupol. Aucun militaire ukrainien n’a été tué, ni blessé.

La situation est restée calme le 24 juillet également. Dans le secteur de Marioupol, les combattants ont tiré avec des armes de chasse, dans les secteurs de Louhansk et de Donetsk avec des mortiers. Aucun militaire ukrainien n’a été tué, un seul a été blessé.

Cependant, la situation s’est aggravée soudainement le 25 juillet. Dans la soirée, un groupe de combattants pro-russes a engagé le combat contre les militaires ukrainiens dans le secteur de Louhansk. Les militaires ukrainiens ont ouvert le feu et l’ennemi a été obligé de reculer. Ailleurs, la situation n’était pas plus tendue que d’habitude. Ce jour-là, 3 militaires ukrainiens ont été blessés.

Le 26 juillet, le secteur de Donetsk est resté le théâtre des affrontements. Vers minuit un combat a eu lieu à Katerynivka: il a duré une heure, les militaires ukrainiens ont dû utiliser des véhicules de combat. Plus tard, l’ennemi a tiré avec des mortiers et des véhicules de combat à Popasna, Stanytsya Louhanska et Krymske. Dans le secteur de Marioupol, l’ennemi a violé le cessez-le-feu à 2 reprises en utilisant des armes lourdes. Dans le secteur de Donetsk, l’ennemi a tiré 20 obus sur Louhanske, Kamenka, la mine Boutivka et Pisky. Le 26 juillet, aucun militaire ukrainien n’a été blessé, l’un d’entre eux a sauté sur une mine dans le secteur de Louhansk.

Le 27 juillet, les combattants ont utilisé des mortiers et des armes légères dans le secteur de Marioupol, des armes légères dans le secteur de Louhansk et des lance-grenades et des mitrailleuses lourdes dans le secteur de Donetsk. Aucun militaire ukrainien n’a été tué, un militaire a été blessé près d’Avdiivka.

Le 28 juillet, un nouvel affrontement a eu lieu dans le secteur de Louhansk. À 7h40 du matin, les combattants pro-russes se sont avancés vers les positions des militaires ukrainiens qui s’en sont rendu compte et ont ouvert le feu. L’ennemi a reculé. Suite à cet affrontement, 2 militaires ukrainiens ont été blessés. Dans les autres secteurs, aucun événement particulier n’a été à signaler.

Quelques rares attaques ont eu lieu le 29 juillet. Ce jour-là, aucun militaire ukrainien n’a été ni tué, ni blessé. Dans le secteur de Donetsk, les combattants ont attaqué à Kamenka, Avdiivka et la mine Boutivka, dans le secteur de Louhansk à Novozvanivka et sur la route de Bakhmout, dans le secteur de Marioupol à Talakhivka, Gnoutove, Mariinka et Pavlopil.

En revanche, la journée du 30 juillet a été rude. Dans la matinée, l’ennemi a ouvert le feu à Krasnohorivka avec des mortiers lourds, interdits par les Accords de Minsk. Suite à cette attaque, 1 militaire ukrainien a été tué et 8 ont été blessés. 1 autre militaire a été blessé à Chyrokine. Dans le secteur de Louhansk, les combattants ont utilisé uniquement des armes légères. Dans le secteur de Donetsk, l’ennemi a utilisé des lance-grenades et des mortiers à Avdiivka.

 

 

Partager sur les réseaux sociaux

Twitter