Chronologie du conflit du 24 au 31 août : la trêve est-elle respectée ?

Chronologie du conflit du 24 au 31 août : la trêve est-elle respectée ?
le 04 septembre 2017.

Le 25 août, une « trêve de la rentrée » est entrée en vigueur dans le Donbass. Depuis, les attaques des combattants pro-russes deviennent bien plus rares, mais elles ne cessent tout de même pas. Heureusement, cette nouvelle trêve a permis de réduire considèrablement les pertes au sein de l’armée ukrainienne.

Le 24 août, la veille de l’entrée en vigueur de la « trêve de la rentrée », les combattants pro-russes avaient été actifs dans les secteurs de Donetsk et de Lougansk, notamment, ils utilisaient des armes lourdes. Ce jour-là, deux militaires ukrainiens ont été blessés.

Le 25 août, les affrontements les plus intences ont eu lieu dans le secteur de Lougansk ou les combattants pro-russes ont tiré avec des mortiers. Cependant, c’est dans le secteur de Donetsk ou trois militaires ukrainiens ont été blessés, plus précisement à la mine « Boutivka ».

Les provocations armées ont continué le 26 août, les combattants ont tiré plus de 20 obus de calibre 120 mm sur Avdiivka. Dans les secteurs de Lougansk et de Marioupol la situation était bien plus calme, l’ennemi n’a utilisé que des armes légères. Malheureusement, trois militaires ukrainiens ont été blessés.

À la 4e journée de la trêve, le 27 août, les combattants pro-russes ont utilisé des mitrailleuses lourdes et des lance-grenades à Avdiivka et à Zaytseve. Le nombre de bombardements dans le secteur de Marioupol a doublé par rapport au 24 août. Il n’y a pas eu de pertes directes au sein de l’armée ukrainienne mais, malheureusement, le militaire blessé le 19 août près de Krymske est décédé à l’hôpital.

La trêve a commencé à s’installer le 28 août. La situation dans le secteur de Lougansk était absolument calme, dans les secteur de Donetsk et de Marioupol, les combats fûtent rares. L’ennemi utilisait des armes légères. Aucun militaire ukrainien n’a été ni tué, ni blessé ce jour-ci.

Le 29 août, dans le secteur de Lougansk, les combattants n’ont violé le cessez-le-feu qu’une seule fois près de Stanytsya Louganska. En revanche, dans le secteur de Donetsk, ils ont tiré avec des lance-grenades et dans le secteur de Marioupol, avec des mortiers en tirant 20 obus. Aucun militaire ukrainien n’a été ni tué, ni blessé.

La trêve a pratiquement été respectée le lendemain, le 30 août. Les combattants pro-russes ont ouvert le feu dans tous les secteurs, mais en n’utilisant que des armes légères. Il l’y a pas eu des victimes parmi les militaires ukrainiens.

Heureusement, le 31 août, tous les militaires ukrainiens sont aussi restés sains et saufs. Dans le secteur de Lougansk, aucune violation de la trêve n’a été constatée. Dans les secteurs de Donetsk et de Marioupol, l’intensité des combats reste basse.

Partager sur les réseaux sociaux

Twitter