La situation dans la zone du conflit du 23 au 30 octobre

La situation dans la zone du conflit du 23 au 30 octobre
le 31 octobre 2017.

L’escalade est inévitable. La situation dans la zone du conflit s’aggrave rapidement. Selon l’OSCE, l’escalade est inévitable, car les parties ignorent les accords sur la trêve. « Les faits parlent d’eux-mêmes: le retrait des armes n’a pas été réalisé. Nous voyons des armes directement près de la ligne de démarcation », a déclaré Alexandre Hug, premier adjoint du directeur de la mission spéciale de suivi de l’OSCE en Ukraine. Le 24 octobre, l’OSCE a enregistré plus de 300 explosions dans le Donbass.

Les combattants pro-russes continuent d’entraver le travail de l’OSCE. Ainsi, le 25 octobre, l’OSCE a déclaré que les combattants pro-russes à Donetsk ont tiré sur un drone de la mission.

L’Ukraine est en passe de devenir un des territoires les plus minés dans le monde. L’Ukraine pourrait devenir une des régions les plus minées dans le monde. Cette déclaration a été faite par Ursula Müller, adjointe du secrétaire général de l’ONU pour les questions humanitaires, lors d’une conférence de presse à New-York. Actuellement, dans le Donbass 2 millions d’hectares contiennent des mines. Auparavant, l’OSCE avait déclaré que depuis le début 2017, dans le Donbass, 27 personnes ont été tuées et 62 ont été blessées suite à des explosions de mines et d’obus.

La population civile dans le Donbass est toujours en danger. Le 28 octobre les combattants pro-russes ont tiré avec des mortiers sur le village de Vodyane près de Marioupol, endommageant des habitations privées, et le 27 octobre sur Chyrokine avec des mortiers de calibre 120mm.

 

Partager sur les réseaux sociaux

Twitter