Kyiv
,

«Une Tesla parmi les motos»: ce qu’il faut savoir à propos de l’Elon Musk ukrainien

«Une Tesla parmi les motos»: ce qu’il faut savoir à propos de l’Elon Musk ukrainien
Kyiv, le 09 février 2018.

Ces derniers jours, alors que le monde entier suivait le lancement de la fusée d’Elon Musk, une petite entreprise faisait son apparition sur le marché ukrainien. Cette entreprise pourrait être à l’origine d’une révolution dans le monde des motos et des vélos électriques. Son innovation, «Une Tesla parmi les motos», a déjà battu tous les records de trajet sans rechargement des batteries et est utilisée en Ukraine, mais aussi à l’étranger. L’UCMC a rassemblé les faits principaux concernant cette start-up ukrainienne à succès et cite les propos du créateur de l’entreprise.

D’un service de livraison jusqu’à l’innovation technologique

L’entreprise ukrainienne Delfast a été lancée en 2014, en tant que service de livraison de colis de petit gabarit. L’idée était d’offrir aux boutiques sur internet la possibilité de satisfaire leurs clients les plus impatients, mais aussi de faire en sorte de respecter les critères écologiques. Les électrobikes représentent le moyen idéal d’acheminer le courrier: agiles et économiques, ils ne polluent pas la planète.

Danyl Tonkopiy, fondateur de l’entreprise Delfast: «Savez-vous pourquoi nous avons créé un tel «bike»? Il y a trois ans, mon partenaire et moi, nous avons créé l’entreprise «Delfast»: un service de livraison en une heure. Nous avons commencé à livrer les articles des magasins internet à «la vitesse de livraison des pizzas» et nous avons changé la face de la logistique ukrainienne: avant les clients attendaient leurs articles pendant plusieurs jours, désormais ils les reçoivent aussitôt après les avoir commandés. Personne n’aime attendre. Parmi nos clients figurent les plus grandes entreprises ukrainiennes: «PrivatBank», «KyivStar», «Allo», «Moyo», nous faisons les livraisons de «Rozetka» et de centaines d’autres magasins. Nous travaillons à Kyiv, avons vendu une franchise à Odessa, lancé notre projet au Kazaksthan (Almaty) et en Pologne (Varsovie) et, en février-mars, nous prévoyons une ouverture à Cracovie et à Dnipro».

Au début, Delfast utilisait des électrobikes chinois, mais, avec le temps, l’équipe a commencé à également les produire .

Un record mondial: «une Tesla parmi les motos»

La première version du «bike» électrique ukrainien pourra rouler à la vitesse de 95 km/h et parcourir 60 km sans être rechargé. Le dernière modèle d’électobike, le Delfast Prime model, peut parcourir 380 km sans être rechargé, à la vitesse moyenne de 45 km/h ou à une vitesse maximale de 55 km/h. L’entreprise propose aussi les modèles Top, dont la vitesse pourrait aller jusqu’à 80 km/h, et Lite, une version allégée avec un prix relativement bas.

Danyl Tonkopiy: «Nous avons réussi à établir un record du monde. Le vélo électrique «Delfast» ukrainien a parcouru 367 km sur le vélodrome de Kyiv sans recharger sa batterie. C’est le record du Guinness officiel. Pour comparer, le record précédent du Guinness est de 80 km, donc nous n’avons pas seulement établi un nouveau record, mais nous avons dépassé de plusieurs fois tout ce qui existait déjà dans le monde».

Danyl Tonkopiy, fondateur de l’entreprise Delfast: “Et nous avons réalisé, je n’exagère pas, une vraie révolution dans le monde du transport à deux roues. Nous avons révolutionné le marché des vélos et des motos, tout comme Elon Musk a révolutionné le marché des voitures ! Nous avons créé une Tesla des motos».

Qui pourrait avoir besoin de cette innovation?

Ainsi que le démontrent les premières réactions sur l’innovation ukrainienne, l’électrobike pourrait être très démandé dans le monde. Et dans chaque pays, il y a des institutions du pouvoir exécutif local qui ont besoin d’un transport léger. Les analogues de «Kyivenergo», «Kyivgaz», «Vodokanal» en particulier: il est facile de s’imaginer l’électricien d’un centre régional faisant sa tournée dans les villages alentours sur un vélo électrique. Le vélo électrique est beaucoup moins cher que la voiture, son exploitation est beaucoup plus avantageuse et les économies touchent plusieurs secteurs du budget. En outre, les électrobikes peuvent être utilisés par la police, l’armée, les médecins, par la poste etc.

L’intérêt provoqué par l’innovation ukrainienne à l’étranger

  • Au mois de septembre 2017, Delfast était présent à l’exposition «Interbike» à Las Végas.
  • Le gouvernement du Canada a proposé à la direction de Delfast un million de dollars sans retour, si l’entreprise accepte de déplacer son siège au Canada ;
  • Le gouvernement irlandais proposera jusqu’à deux millions de dollars si le siège s’installe en Irlande;
  • L’entreprise a été invitée à s’installer en Pologne ;
  • Le gouvernement du Kazakhstan a proposé une subvention d’un montant de plusieurs centaines de dollars, si l’entreprise s’enregistrait dans le pays.

Quel est le problème du «Musk ukrainien»?

Le problème auquel le producteur ukrainien devra faire face est simple. Actuellement, le prix du vélo n’est pas accessible pour plusieurs pays qui sont intéressés par cette innovation. Ainsi, la version budgétaire du Lite peut coûter entre 2449$ et 3489$ en gros (4160$ en détail), la version de base Prime entre 2989$ et 4289$ en gros (5189$ en détail) et la version supérieure Top entre 3829$ et 6879$ en gros (6890$ en détail).
Ces prix pourraient être très inférieurs si l’entreprise pouvait mettre en place une production massive mais elle manque de soutien, notamment de la part de l’État ukrainien.

Partager sur les réseaux sociaux

Twitter