Kyiv
,

L’Ukraine touristique: comment la décentralisation stimule le tourisme

L’Ukraine touristique: comment la décentralisation stimule le tourisme
Kyiv, le 25 mai 2018.

Pendant de nombreuses décennies, les voyages à l’intérieur du pays n’étaient pas très populaires en Ukraine. Les Ukrainiens préféraient les stations balnéaires d’outre-mer. Les étrangers connaissaient essentiellement la capitale du pays, Kyiv, parfois Lviv et Odessa. Mais ces dernières années, en particulier après la Révolution de la dignité, il semble que les Ukrainiens s’intéressent enfin à leur propre pays – aujourd’hui beaucoup de personnes préfèrent voyager dans leur pays avant d’avoir la possibilité d’acheter un tour touristique à l’étranger. Comment la décentralisation peut-elle aider à développer le tourisme interne et quel est le potentiel de l’industrie touristique ? Ce sujet est développé dans ce document de l’UCMC.

Le tourisme en Ukraine: pourquoi la demande de voyages intérieurs augmente-t-elle?

Traditionnellement, l’Ukraine n’a jamais été un pays qui a développé une réelle activité touristique. Dans le monde, on note seulement huit pays dans lesquels l’industrie du tourisme représente moins de 2% du PIB total et l’Ukraine compte parmi ces pays. D’après The Economist Intelligence Unit, seulement 1,4% du PIB annuel du pays est issu du tourisme.

Dans le même temps, une nouvelle tendance est apparue ces dernières années – en Ukraine, on note une demande accrue au niveau du tourisme interne. Selon le portail World Travel Guide de TripAdvisor, en 2013 et 2014, 33% des utilisateurs du portail ukrainien étaient intéressés par des vacances en Ukraine. En 2016, ce chiffre a atteint 50%.

Pendant ce temps, le directeur du Centre d’informatіon touristique, Volodymyr Tsaruk, estime qu’au cours des deux ou trois dernières années, le volume du tourisme interne a augmenté de 60-65% par rapport à 2014.

“Les vacances en Ukraine sont devenues plus intéressantes pour ceux qui partaient jadis à l’étranger”, explique Thomas Banhert, l’un des directeurs de TripAdvisor en Europe continentale et en Afrique du Nord. Selon les données officielles, le flux du tourisme extérieur a chuté de 25 à 35% depuis le début de 2014.

Le nombre d’étrangers qui visitent l’Ukraine augmente également. Selon le Service national des gardes-frontières, en 2016, 13,6 millions de touristes sont arrivés en Ukraine, soit 5,6% de plus qu’en 2015. Toujours selon The Economist Intelligence Unit, en 2016, les Ukrainiens ont dépensé 5,5 millions de dollars dans d’autres pays, tandis que les étrangers ont apporté 2,3 millions de dollars en Ukraine.

La décentralisation peut être l’un des outils efficaces pour le développement du tourisme domestique. Après tout, les communautés unies ont intérêt à attirer des capitaux touristiques, ce qui leur permettra de se développer.

C’est en associant la réforme de la décentralisation et le développement du tourisme interne que se met en place le projet du Centre touristique, “Développement du tourisme dans les conditions des nouvelles communautés”, organisé par le programme USAID DOBRE, conjointement avec l’Ukraine Crisis Média Center.

Du 17 au 18 mai, une réunion a eu lieu dans la région de Kherson. La région de Kherson n’a pas été choisie par hasard. Après tout, cette région du sud, qui borde la Crimée, a des possibilités naturelles uniques, car elle allie la mer à la steppe. On peur découvrir de nombreux sites touristiques d’importance nationale, des monuments architecturaux uniques tels que le parc national “Sables Oleshkivski “, la réserve de la biosphère “Askania Nova”, la réserve du paysage de “Stanislav “, le lac Lemuriyske, des musées locaux, des fermes touristiques, des sites vinicoles et des promenades le long du Dniepr, des tours de ville à New Kakhovka, des visites à la station solaire, la pêche à l’esturgeon et d’autres endroits très intéressants.


«C’est une réunion consacrée au développement du potentiel du tourisme communautaire, au dialogue entre les différentes parties de l’Ukraine, par le tourisme intérieur, à l’ouverture du pays à sa population et au monde”- annonce la coordinatrice du programme de décentralisation des communications DOBRE de l’UCMC, Irina Malik. ” De nombreuses communautés considèrent le tourisme comme un domaine important du développement économique. Ceci est prévu dans leurs stratégies de développement. Potentiellement, ils sont bien conscients et apprécient les attractions touristiques, les parcs et les monuments. Mais en pratique, cela ne fonctionne pas toujours. Le système de motivations et d’incitations, défini dans le modèle décentralisé, encourage les communautés à revoir leur approche de leurs ressources touristiques, notamment, pour développer et promouvoir leur originalité afin d’attirer de nouveaux touristes et des investisseurs. En outre, il est nécessaire de développer une infrastructure afin d’améliorer l’accès aux centres d’intérêt touristiques. Toutefois, la richesse de l’histoire, la nature et la culture ne garantissent pas l’afflux spontané des touristes. “


Lors de la première journée du pôle touristique, les collectivités territoriales unies ont partagé leurs expériences et écouter les avis des experts du secteur touristique. Par ailleurs, des ateliers thématiques ont permis aux participants de présenter leurs projets touristiques aux experts et aux professionnels du tourisme et de recevoir des conseils et des commentaires pour le développement de l’industrie touristique sur le terrain.

Ivanna Klympush-Tsintsadze, vice-Première ministre pour l’intégration européenne et euro-atlantique de l’Ukraine, Susan Fritz, directrice de la mission régionale de l’USAID en Ukraine, des représentants des autorités ukrainiennes, etc., ont adressé un message de bienvenue aux participants.


“La décentralisation offre des opportunités mais implique aussi des responsabilités. (…) Ainsi, la communauté construit sa subjectivité et obtient son propre visage( affiche sa personnalité. Une belle route assurera la rentabilité du restaurant, tandis que le paiement des taxes assurera le bien-être. Cela fonctionne au niveau communautaire et a un impact direct sur l’ensemble du pays “, a déclaré Ivanna Klimpush-Tsintsadze.

“L’Ukraine peut offrir beaucoup dans le domaine du tourisme. De nombreux sites affichent un intérêt pour les touristes dans cette région. Et ce n’est qu’une manifestation externe du potentiel du tourisme ukrainien. Vous devez le développer pour attirer des touristes et dépenser les revenus de ce tourisme dans vos communautés”, a déclaré Susan Fritz.


En conséquence, l’Ukraine a un grand potentiel touristique et de nombreux endroits extrêmement intéressants et attrayants. Il faut en parler partout en Ukraine et dans le monde. Pour ce faire, il est nécessaire d’apprendre aux communautés à mettre en valeur leurs “côtés forts” et à les présenter correctement aux touristes.

La région de Kherson, ainsi que de nombreux autres endroits en Ukraine, n’est en aucun cas moins intéressante que dans d’autres pays où, dans certains cas, l’attraction touristique est moins attrayante. C’est grâce aux «petits» efforts des communautés que les Ukrainiens de toutes les régions auront ainsi l’occasion de découvrir leur pays.

Partager sur les réseaux sociaux

Twitter