Donbass, Le procès du vol MH17, Échange de prisonniers

Donbass, Le procès du vol MH17,  Échange de prisonniers
le 10 mars 2020.

Situation dans la zone du conflit

Les troupes russes continuent de violer la trêve dans la zone du conflit à l’est de l’Ukraine. L’ennemi a tiré sur les positions des militaires ukrainiens en déployant des systèmes d’artillerie de calibre 152mm, des mortiers de calibre 120mm, des lance-grenades et des mitrailleuses lourdes.
Le 2 mars, les troupes russes ont tiré sur la communauté de Krasnohorivka avec des mortiers de calibre 120mm, une civile a été blessée dans cette attaque.

Le 4 mars, l’ennemi a déployé des armes de petit calibre aux abords de la zone du déménagement des troupes № 3. Aucune perte au sein des forces armées de l’Ukraine n’est à déplorer. Les militaires ukrainiens n’ont pas riposté.
Le 8 mars, les occupants russes ont déployé un système de missile pour tirer sur un camion qui s’avançait vers les positions des militaires ukrainiens.


Échange de prisonniers: un autre échange pourrait avoir lieu en mars

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a annoncé son intention d’échanger des personnes détenues en mars de cette année et organiser une réunion des chefs des pays du format Normandie d’ici fin d’avril.

«La réunion du Groupe de contact trilatéral aura lieu à Minsk le 11 mars. Nous travaillons pour avoir un échange en mars. Nous travaillons pour avoir une réunion fin avril. Je pense que tout cela arrivera. Nous y travaillons sérieusement», a déclaré Zelensky.

Volodymyr Zelensky a également déclaré qu’il espérait pouvoir convenir avec le président russe Vladimir Poutine de mettre fin à la guerre dans le Donbass, mais n’a pas exclu qu’il puisse se retirer des pourparlers s’ils ne progressaient pas au cours de l’année suivant le sommet au format Normandie qui avait eu lieu en décembre 2019.

« Le temps presse. Nous ne pouvons consacrer qu’un an à l’ensemble de l’accord. Ensuite, il doit être mis en œuvre. Nous ne pouvons pas nous permettre un délai plus long », a déclaré Volodymyr Zelensky. « Je ne donnerai pas les cinq ans que le peuple ukrainien m’a accordés pour négocier à Minsk pendant cinq ans. Je ne le ferai pas », a-t-il souligné.


Le procès du vol MH17 s’ouvre aux Pays-Bas

Le premier procès dans l’affaire du crash du vol MH17 s’est ouvert, lundi, aux Pays-Bas, malgré l’absence des quatre hommes accusés d’avoir provoqué l’explosion de l’appareil au-dessus de l’Ukraine, en 2014.

Qui est accusé? Les Russes Sergueï Doubinski, Igor Guirkine et Oleg Poulatov, ainsi que l’Ukrainien Leonid Khartchenko sont poursuivis pour meurtre et pour avoir délibérément causé le crash de l’avion. Sergueï Doubinski et Igor Guirkine ainsi que l’Ukrainien Leonid Khartchenko seront jugés par contumace, tandis que le Russe Oleg Poulatov a choisi d’être représenté par un avocat néerlandais, a précisé le juge Hendrik Steenhuis. «Nous supposons qu’ils ont renoncé à leur droit d’être présents car ils n’honorent pas le droit d’être présents», a-t-il poursuivi, ajoutant que des tentatives avaient été faites pour faire parvenir aux accusés des citations à comparaître.

Des proches des morts sont présents: ce qu’ils attendent. Le juge président Hendrick Steenhuis, ouvrant l’audience, a qualifié le crash de l’avion de «terrible catastrophe». Deux autres juges participent également au procès. Les proches des morts sont présents dans la salle, ainsi qu’une délégation ukrainienne.

Le juge a indiqué qu’environ 80 proches des victimes envisageaient de demander une compensation financière aux accusés dans l’accident. «Actuellement, 49 personnes (proches des victimes N.D.E.) ont exprimé leur désir de comparaître devant le tribunal, 82 ont fait appel devant le tribunal, 84 ont fait appel pour une compensation monétaire », a déclaré le juge, comme l’édition Interfax-Ukraine.

«Nous devons être réalistes. Poutine ne comparaitra  pas devant les tribunaux, d’autres hauts responsables ne le feront pas non plus. Cela n’arrivera pas. Nous le savons. Mais le procureur fournira des preuves. Le tribunal examinera les preuves et rendra un verdict. C’est très important pour nous », a déclaré un parent de la victime.

«Il faudra des années avant que le tribunal ne rende sa décision. Après ce verdict, je pense que le gouvernement néerlandais prendra peut-être des mesures contre la Russie», a déclaré l’homme ayant perdu son frère, sa belle-fille et son neveu dans l’accident.

Commentaire de Zelensky. Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a déclaré qu’il espérait que la justice dans l’affaire du vol MH17 serait établie et que les responsables de la tragédie seraient punis.

Le Boeing 777 de la compagnie Malaysian Airlines, parti d’Amsterdam pour Kuala Lumpur le 17 juillet 2014, avait été touché en plein vol par un missile BUK de conception soviétique au-dessus de la zone de conflit armé avec les séparatistes pro-russes dans l’est de l’Ukraine. Les 298 personnes à bord, parmi lesquelles 196 Néerlandais, avaient été tuées.

Partager sur les réseaux sociaux

Twitter