Les événements clés de la semaine du 9 au 16 décembre: Pavlensky/Asile en France, Dojd/Interdiction, Sociologie/Ennemis de la Russie, Est/Escalade

Les événements clés de la semaine du 9 au 16 décembre: Pavlensky/Asile en France, Dojd/Interdiction, Sociologie/Ennemis de la Russie, Est/Escalade

La situation dans la zone du conflit

La situation sur le terrain. La situation à l’est de l’Ukraine reste tendue. Durant la semaine dernière, les positions des militaires ukrainiens ont été bombardées à 414 reprises, suite à ces bombardements 3 militaires ukrainiens ont été tués et 21 blessés.

Victor Moujenko, chef de l’état-major ukrainien, a déclaré lors d’un entretien avec Alexandre Hug, représentant de la mission spéciale de l’OSCE, que le nombre des tirs augmentait: selon lui, plus de 60% des bombardements des séparatistes ont eu lieu dans la soirée ou au cours de la nuit quand les patrouilles de la mission ne sont plus de service. Les séparatistes continuent d’utiliser des armements lourds de calibre 82 et 120mm, des mortiers et des systèmes d’artillerie de calibre 152mm.

Les déclarations politiques: la libération du Donbass. Georgy Touka, ministre-adjoint des territoires occupés et des déplacés internes, prévoit le début de la libération du Donbass pour l’automne 2017. Il estime que cela se produira non pas parce que l’Ukraine va accepter d’organiser des élections sur les territoires occupés, mais parce que la Russie va arrêter de soutenir économiquement ces territoires. Les habitants de la DNR racontent que la Russie paie les salaires avec beaucoup de retard ou ne les paie plus du tout.

Le seul point de passage dans la région de Lougansk pourrait être fermé en raison des bombardements.

Les autorités ukrainiennes n’exluent pas que le point de passage de «Stanytsya Louganska» pourrait être fermé en raison de l’escalade du conflit: un sniper des combattants pro-russes a tué un militaire ukrainien sur ce point de contrôle. Stanytsya Louganska est un des points de retrait des forces armées dans le cadre de l’Accord du Groupe de contact tripartite, signé le 21 septembre 2016. Cet Accord aurait dû être réalisé en 30 jours. Cependant, le retrait des forces armées échoue depuis bientôt trois mois.

Les listes de Savtchenko. Nadia Savtchenko, députée ukrainienne, a publié les listes des otages ukrainiens (129 prisonniers et 494 portés disparus) se trouvant captifs des séparatistes, ainsi que les listes des séparatistes détenus en Ukraine (524 de la DNR et 283 de la LNR). La députée a souligné que les noms ne provenaient pas de sources officielles. Le Service de Sécurité d’Ukraine a déclaré que ces listes n’étaient pas exactes. Plus d’information est dans le reportage de l’UCMC (en français).

La vie dans les DNR et LNR                                                                      

Stanislav Vasine, un blogueur de Donetsk, a publié une information selon laquelle, les combattants pro-russes préparent des enfants à aller se battre sur le front. L’entraînement se fait dans les écoles militaires: «l’Académie du ministère de l’Intérieur» de la DNR, l’École supérieure du commandement de Donetsk, le lycée-internat de préparation physico-militaire de Bergovsky etc.

Les cadets suivent une préparation militaire et idéologique pour pouvoir intégrer le commandement des différentes structures militaires: le service de renseignement, les unités de chars, l’infanterie et le service des commandants politiques.

La chaîne TV russe «Dojd» cesse de diffuser en Ukraine

Le 12 janvier 2017, le Conseil national d’Ukraine pour les affaires de la télévision et de la radio a retiré  la chaîne TV russe «Dojd» de la liste des chaînes autorisées à émettre sur les réseaux câblés en Ukraine. Une des raisons de cette suppression est que «Dojd» représentait la Crimée comme faisant partie de la Russie et diffusait de la publicité russe sur le territoire ukrainien.

Plusieurs organisations internationales se sont opposées à cette décision. Dunja Mijatović, représentante de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) pour la liberté des médias, a condamné les actions de l’Ukraine. Le Comité de défense des droits des journalistes et Freedom House exhortent le pouvoir ukrainien à annuler cette décision. Reporters sans frontières estime que le pouvoir ukrainien devrait «faire preuve de discernement et de compréhension».

Les fonctionnaires russes ont condamné l’interdiction de «Dojd». Le porte-parole du président de la Russie, Dmitri Peskov, l’a qualifiée de «continuation de la ligne destructive» des autorités ukrainiennes. Maria Zacharova, représentante du ministère des Affaires Étrangères de la Russie, a déclaré que les actions de Kiev concernant cette chaîne de télé étaient «un acte paradoxal de censure» et a promis d’en informer l’OSCE. Il est à noter qu’en Russie «Dojd» est déconnectée des principaux opérateurs depuis 2014.

La société ukrainienne a soutenu cette décision du Conseil national. La vice-présidente du Parlement Iryna Gerachtchenko s’indigne et déclare que même si la plus grande diaspora ukrainienne du monde vit en Russie, aucune chaîne de télévision ukrainienne n’y fonctionne et ce fait n’attire pas l’attention de la communauté internationale, tout comme le blocage des chaînes ukrainiennes en Crimée et sur les territoires occupés du Donbass. Quant aux chaînes étrangères en Ukraine, elle doivent respecter la législation ukrainienne. Moustafa Nayem, député ukrainien, regrette la suppression de la chaîne «Dojd», mais souligne que la chaîne doit respecter la Constitution ukrainienne.

Natalia Sindeeva, directrice générale de «Dojd», regrette aussi cette décision des autorités ukrainiennes, mais souligne que la diffusion de «Dojd» sur l’ensemble du territoire ukrainien passe par une connexion IP sans publicité commerciale directe. Dans son travail «Dojd» se conforme à la Constitution russe dans laquelle la Crimée est une partie de la Russie.

La Crimée: une tour de radiodiffusion ukrainienne pour la péninsule

Une tour de radiodiffusion est construite près de Tchongar, non loin de la frontière administrative entre l’Ukraine et la Crimée annexée. La tour fait 108 mètres de hauteur et diffusera les chaînes TV en Crimée.

Selon Serhiy Kostynskiy, membre du Conseil national de la télévision et de la radio, la tour entrera en fonction dans un mois.

Les droits de l’Homme : Pavlensky va demander l’asile politique en France

Piotr Pavlensky, peintre et artiste russe, a quitté la Russie en accusant le pouvoir russe «d’avoir confié aux forces de l’ordre russes la préparation de son élimination». Il est parti avec sa compagne Oxana Chalygina et leurs deux filles en France où il a l’intention de demander l’asile politique. Selon Pavlensky, une personne qui se faisait passer pour une amie proche l’a accusé, ainsi que son épouse, de harcèlement sexuel, en vertu d’un article qui n’exige pas la possession de preuves pour faire arrêter l’accusé. Pavlensky rejette toute accusation.

Ces accusations impliquent une peine de 10 ans de prison ferme, ainsi que le transfert des enfants dans un orphelinat. Selon Pavlensky, cette menace contre ses deux enfants de 9 et 6 ans est la raison principale de son émigration.

Piotr Pavlensky est un artiste performeur russe, dans ses performances, il dénonce de manière explicite le gouvernement russe. Parmi ses performances, il s’est cousu les lèvres durant le procès des Pussy Riot. Il s’est également placé nu dans du fil de fer barbelé devant l’Assemblée législative de Saint-Pétersbourg. Il s’est aussi cloué les testicules devant le Mausolée de Lénine sur la Place rouge. Le 23 février 2013, il met le feu à des pneus érigés en barricade sur un pont de Saint-Pétersbourg, en hommage au soulèvement de Maïdan en Ukraine.

La sociologie: le monde a-t-il peur de la Russie?

Selon le sondage réalisé par le fonds «Opinion publique» publié par «Interfaxe» russe, 86% des Russes estiment que la Russie fait peur aux autres pays et 70% estiment que la Russie est un pays libre.

Parmi les sondés, 67% sont persuadés que l’influence de la Russie dans le monde a augmenté durant les dernières années, 48% estiment que les autres pays n’aiment pas la Russie et 42% qu’ils l’aiment bien. Parallèlement, 51% estiment que l’opinion des autres pays vis-à-vis de la Russie est biaisée.

Selon le sondage du «Levada-center », 68% des Russes estiment que la Russie a des ennemis et 18% estiment qu’elle n’en a pas.

La culture: le carnaval folklorique en Bucovine et la céramique à Slovyansk

La fête de Malanka en Bucovine ukrainienne. Une quarantaine de groupes folkloriques se sont rassemblés à Tchernyvtsy pour la fête de Malanka (le 13 janvier). Ce festival est un héritage des célébrations d’hiver authentiques de Bucovine et ressemble à un carnaval. Les participants portent des costumes et déguisements ukrainiens et chantent des chansons folkloriques spécifiques.

La production de céramique de Slovyansk est le sujet de l’exposition «Slavkeramprodouct. le travail avec le matériau», au musée de l’histoire de la ville. L’exposition étudie la façon dont cette activité traditionnelle est passée de l’artisanat local à une production industrielle, et réfléchit à sa composante future et artistique. L’exposition fait partie du projet de l’UCMC «Le musée est ouvert pour des travaux de rénovation».

L’absurdité de la semaine: les lapins de combat de Donetsk contre la junte de Kiev

Les combattants pro-russes de la DNR ont filmé pour les fêtes de fin d’année une video dont le titre est «Le Noël sauvé». Dans cette vidéo, des séparatistes en armes, portant des tenues de camouflage et des oreilles de lapin, repoussent l’attaque imaginaire d’un militaire ukrainien qu’ils appellent Loup gris. Selon le sujet, le commandement des Forces armées ukrainiennes a organisé une opération visant à perturber les fêtes de fin d’année. Ce conte de Noël a été diffusé sur la chaîne YouTube du «ministère de la Défense de la DNR».

Notre sélection des médias ukrainiens en anglais

Reportages

«Trump fait une allusion concernant une possibilté de suppression des sanctions contre la fédération de Russie» – KyivPost

«Pintchouk et des compromis selon le scénario de la capitulation» – The Day

«Noël sur la ligne de front» – The Day

«Une femme à la guerre: médecin et opérateur de radio» – reportage de Hromadske International

«Une femme dans l’armée régulière: l’histoire de Mariya Berlinska» – reportage de Hromadske International

Opinion

«L’espoir pour l’Ukraine» – editorial KyivPost

«Non à la réconciliation » – editorial KyivPost

Analyses

«Anne Applebaum: il faut arrêter de se préoccuper des liens secrets entre Poutine et Trump. Ce qui est connu est déjà mauvais» –  KyivPost

«Le plan de Pintchouk: pourquoi il n’est pas correct de demander à l’Ukraine de faire des concessions» – Hromadske International

StopFake en français

Fake: Des milliers d’Allemands ont pris part à des protestations contre l’OTAN

Fake: Le ministre des Affaires étrangères d’Autriche, Sebastian Kurz, s’est exprimé au sujet de «l’union de l’Occident et de la Russie»

Fake: La Pologne exige l’autonomie de la région de Lviv face à Kiev

 

 

 

 

Partager sur les réseaux sociaux

Twitter
Plus d’infos sur le sujet