Un consulat de la République Populaire de Donetsk à Marseille ?

Un consulat de la République Populaire de Donetsk à Marseille ?

Le 25 septembre 2017 à 16 heures, la République Populaire de Donetsk (RPD) veut marquer un tournant dans son histoire.

En effet, la RPD veut ouvrir un “consulat” à Marseille, avenue Prado. Enfin, “consulat” est un bien grand mot, vu que ce n’est pas sous ce nom que cette organisation est enregistrée. C’est une association; et il est bon de rappeler que, en France, n’importe qui peut créer une association, pour à peu près n’importe quelle raison. Il suffit d’avoir deux signataires, et une rédaction de statuts.

Son nom complet : “Centre de représentation officielle en France de la République Populaire de Donetsk (RPR)”, créé le 17 juin 2017.

L’initiateur de cette association : Hubert Fayard, “Représentant Honoraire de la République Populaire de Donetsk en France”, désigné par Natalia Nikoronova, ministre des affaires étrangères de la RPD. A l’inauguration du Centre de représentation officielle, qui se déroulera au Novotel Prado, Fayard invite “tous les amis de la Russie”. Fayard partage aussi un lien vers un article d’un site partisan de Novorossiya, dans lequel on critique les opposants du Centre, et on rappelle la présence de représentants consulaires de la Russie à l’inauguration.

Hubert Fayard, “Représentant honoraire de la République Populaire de Donetsk”

Fervent critique des troupes ukrainiennes et leur implication dans la guerre, on peut le voir sur son compte Twitter avec Nicolas Dupont-Aignan (candidat d’extrême-droite aux élections présidentielles de 2017), ou encore partager des images de propagande anti-ukrainienne.

L’homme de la situation a été formé au droit rural et à la gestion du territoire. Il s’est spécialisé dans le tourisme et le management, notamment en étant le directeur de l’office de tourisme de Marignane pendant 10 ans.

Fayard s’implique ensuite dans la politique : il était conseiller général FN en Provence, avant de créer un parti politique de faible conséquence qui défendait les droits des chasseurs.

Il est aujourd’hui proclamé “Président du Centre”, dans l’illégitimité des plus totales puisque le gouvernement français ne reconnaît en aucun cas le centre.

Réactions diverses

En effet, la République Française n’a cure de ce “Centre” autoproclamé. L’ambassade de France en Ukraine insiste sur le fait que la France n’approuve en aucun cas de la création de ce centre. La France n’a effectivement jamais reconnu Donetsk comme région autonome : le président français Emmanuel Macron l’a bien rappelé à Petro Poroshenko lors de leur dernière entrevue. La France croit en la souveraineté et l’intégrité territoriale de l’Ukraine. C’est pourquoi la légalité de la création de cette association est actuellement examinée : elle est en contradiction avec la position officielle de la France.

On peut rappeler que d’autres centres de ce types avaient été ouverts dans le passé. Celui d’Italie avait été ouvert par des procédés semblables, et décrédibilisé par son absence de valeur juridique. Le centre situé en République Tchèque, lui, a été définitivement liquidé par un tribunal. L’ambassadeur d’Ukraine en a témoigné sur son compte Twitter.

On peut alors penser que la DNR est stoppée dans ses élans par les différents gouvernements européens. Ce n’est pourtant pas du tout ce que pensent les partisans de la république autonome. En effet, plusieurs blogs d’inspiration séparatiste affirment avec grande conviction que l’ouverture du Centre à Marseille est une bouffée d’air frais pour la RPD : d’autres pays européens y trouveraient la motivation d’ouvrir, à leur tour, des “consulats” de ce type.

Partager sur les réseaux sociaux

Twitter