Les événements clés de la semaine du 16 au 23 octobre: MH17/Nouvelles preuves, Manifestation/Rada, Réforme médicale/Réaction de G7, Culture

Les événements clés de la semaine du 16 au 23 octobre: MH17/Nouvelles preuves, Manifestation/Rada, Réforme médicale/Réaction de G7, Culture

La situation dans la zone du conflit

La situation à l’est de l’Ukraine n’arrête pas d’empirer. Le nombre de bombardements ne cesse de croître.

L’OSCE.  Alexandre Hug, premier adjoint du directeur de la mission spéciale de suivi de l’OSCE en Ukraine, a déclaré que depuis le début de la « trêve de la rentrée », conclue au mois de septembre, et jusqu’à aujourd’hui, le nombre des violations de la trêve dans le Donbass a augmenté de 140%.

MH17 : des nouvelles preuves de l’implication russe. Le groupe international d’enquêteurs Bellingcat a publié une nouvelle photo du système de missiles sol-air « Buk », prise le jour où le vol MH17 a été abattu. La photo correspondante a été publiée sur la page Twitter du groupe. Selon les analyses du groupe, les particularités du « Buk » figurant sur la photo correspondent à 100% à celles constatées sur le côté droit du « Buk332 » qui se trouvait en Russie presque 4 semaines avant la catastrophe aérienne à l’est de l’Ukraine. « Aujourd’hui, après la publication de cette neuvième preuve de la présence à l’est de l’Ukraine du système appartenant aux Forces armées de la Fédération de Russie, nous n’avons plus aucun doute », peut –on lire dans le communiqué de Bellingcat.

La vie dans les LDNR

À Donetsk, une femme a été arrêtée pour avoir photographié un immeuble. Denis Denisenko, adjoint du directeur de l’Association des droits de l’Homme « Alternativa » de la région de Louhansk, a informé qu’une femme avait pris par hasard une photo d’un immeuble, qui s’est avéré être le logement d’un chef des séparatistes. Elle a été accusée d’espionnage et mise en prison.

Le nombre d’étudiants venus des territoires occupés a augmenté de 30%. Cette année, 1550 étudiants, venus des territoires occupés, ont intégré des établissements d’études supérieures ukrainiens par les centres d’enseignement « Donbass-Ukraine » et « Crimée-Ukraine ». Selon l’information de l’administration civico-militaire de la région de Lougansk, c’est un tiers de plus que l’année dernière.

Les manifestations devant la Rada : quoi de neuf?

Comment tout a commencé. C’est cet été que les activistes et les jeunes députés ont commencé à préparer une action populaire pour exiger l’adoption d’une nouvelle loi sur les élections des députés ukrainiens, la création de la cour anti-corruption et la levée de l’immunité des députés.  Les membres du comité d’organisation ont parcouru les régions et exhorté les Ukrainiens à se joindre à cette action.

Comment la première semaine de l’action s’est-elle déroulée?  Les deux premières journées de présence des manifestants dans la rue Hrouchevskoho se sont déroulées plus ou moins calmement, excepté des problèmes localisés entre les policiers et les manifestants.   Mikael Saakachvili déclare de plus en plus souvent que Petro Porochenko doit démissionner de son poste de Président de l’Ukraine. « Si Porochenko ne nous entend pas aujourd’hui, nous allons tous devoir nous déplacer dans un autre endroit ». Parallèlement, le comité d’organisation  décide de l’avenir de l’action. Saakachvili, Sobolev, Sementchenko et Lechtchenko insistent pour que l’action soit illimitée si le Parlement n’adopte pas les lois avant ce jeudi. En revanche, Nayem, Zalichtchouk, Tchoumak et Derevyanko proposent de suspendre les manifestations, car il n’y aura pas de réunions plénières au Parlement pendant les deux semaines à venir.

Quels sont les résultats.  Le 19 octobre, le Parlement a tout de même fait un pas en faveur des manifestants en votant l’un des deux projets d’amendements sur la levée de l’immunité et ont envoyé les documents à la Cour constitutionnelle. Le Parlement a examiné tous les projets de loi sur les élections et a confié à un comité de travail leur regroupement dans un seul et même projet. En revanche, il n’y a pas eu d’avancée dans l’adoption du projet de loi sur la cour anti-corruption.

La Crimée : violation des droits de l’Homme dans les protestations pacifiques et pression sur les Tatars de Crimée

Depuis le début de l’occupation, la responsabilité administrative a été mise en œuvre à l’encontre de 256 membres d’actions de protestations pacifiques en Crimée. Le pouvoir d’occupation de la Crimée a condamné à la responsabilité administrative 256 participants à des manifestations pacifiques. « Depuis mars 2014, le droit à des manifestations pacifiques est absent en Crimée », a souligné Maria Tomak, coordinatrice de l’Initiative médiatique pour les droits de l’Homme, lors d’une conférence de presse à l’Ukraine Crisis Médias Center. Parmi les raisons les plus répandues des arrestations figurent les opinions pro-ukrainiennes, l’appartenance à la communauté des Tatars de Crimée, la religion etc. L’Ukraine a déjà déposé des dizaines de requêtes auprès de la Cour européenne des droits de l’Homme pour contester les décisions du pouvoir d’occupation.

Ilmi Oumerov s’est retrouvé à l’hôpital. Ilmi Oumerov, un des leaders des Tatars de Crimée, condamné à deux ans d’exil par le gouvernement pro-russe de la Crimée, a été transporté à l’hôpital en raison de problèmes de tension. Cette information a été communiquée par Edem Semedlyaev, son avocat, qui lui a rendu visite à l’hôpital.

Les droits de l’Homme : l’Ukraine a été élue au Conseil de l’Onu des droits de l’Homme

Selon les résultats des votes à l’ONU, l’Ukraine a été élue au Conseil de l’ONU des droits de l’Homme pour un mandat de trois ans. La participation de l’Ukraine à ce Conseil est considérée comme un outil important de la politique extérieure ukrainienne et offre à l’Ukraine l’opportunité de mettre en place une coopération internationale efficace dans ce domaine.

Les pays du G7 ont réagi à l’adoption de la réforme médicale en Ukraine

Les pays du G7 sont persuadés que l’adoption de la réforme médicale est un signe que l’Ukraine serait prête pour avancer vers les réformes nécessaires dans le système de la santé et la lutte contre la corruption.  Ce message a été communiqué par l’ambassade de Grande Bretagne en Ukraine.

Le 19 octobre, la Rada Suprême de l’Ukraine a voté une loi sur « Les garanties financières de l’État concernant les traitements médicaux et les médicaments ». Ainsi, à partir du 1er janvier 2018, la réforme entrera en vigueur. Le 19 octobre, le Parlement ukrainien a également adopté les amendements au Code budgétaire nécessaires pour la réalisation de la réforme médicale, et le projet de loi présidentiel sur l’augmentation de la qualité et de l’accessibilité de la médecine dans les villages (projet de loi №7117).

La culture : la « Biennale de Kyiv » en tant que projet d’art sur la vie civico-politique moderne

Une série d’événements artistiques du groupe d’artistes ukrainiens « Khoudrada » a démarré à Kyiv sous le nom de « International de Kyiv –Biennale de Kyiv 2017 ». Ce groupe a été formé à l’époque de la Révolution orange 2014. Les organisateurs ont souligné que la Biennale se déroulerait lors du 100e anniversaire de la Révolution de 1917, mais les thèmes de l’événement étaient éternels : la manière d’écrire l’histoire, la construction de la mémoire collective, la censure. L’événement sera composé d’expositions, de performances, de concert de musique expérimentale etc.

Le sport : le succès des Ukrainiens aux échecs

Un joueur d’échecs ukrainien est devenu le deuxième plus jeune grand maître international. Cyril Chevtchenko, un Ukrainien de 15 ans, originaire de Kyiv, s’est vu attribuer le titre de grand maître international lors du congrès FIDE qui s’est déroulé en Turquie. Le jeune homme est le deuxième plus jeune grand maître international après l’Américain Awonder Lianq, âgé de 14 ans.

Une Ukrainienne Anna Mouzytchouk est devenue  championne d’Europe des échecs rapides. Anna Mouzytchouk, une sportive ukrainienne, est devenue championne d’Europe des échecs rapides en gagnant 9 points sur les 11 possibles lors du Championnat d’Europe des échecs rapides. Anna Mouzytchouk, née le 28 février 1990 à Stryi en Ukraine, est une joueuse d’échecs ukrainienne qui a le titre de grand maître international (mixte).

Depuis le 1er décembre 2015, elle est, avec un classement Elo de 2 558 points, la troisième joueuse mondiale et la première joueuse ukrainienne.

 

 

Partager sur les réseaux sociaux

Twitter
Теги:
Plus d’infos sur le sujet