Kyiv
,

Des skis pour les champions: un business ukrainien à l’échelle mondiale

Des skis pour les champions: un business ukrainien à l’échelle mondiale
Kyiv, le 30 mars 2018.

Les Ukrainiens, contrairement aux habitants de nombreux pays de l’UE, pratiquent peu le ski: ce sport a perdu de sa popularité depuis l’Indépendance, et les stations de ski dans les Carpates, comme Bukovel, sont souvent trop chères pour les Ukrainiens ordinaires. Mais ce sont eux, les Ukrainiens, qui produisent une telle quantité de skis qu’ils fournissent jusqu’à 50% des besoins de l’Union européenne, environ 731 400 unités par an, ce qui est très supérieur à la production de la Chine ,420 600 skis. Une entreprise de niveau mondial est située en Transcarpatie ukrainienne, à Mukatcheve. L’usine, qui a 75 ans d’histoire, fabrique quelque 3 500 paires de skis par jour, soit environ 1 000 000 par an.

Les journalistes de l’édition Internet «Oukrainska Pravda» ont visité cette entreprise unique qui travaille pour l’exportation vers l’Europe et l’Amérique. Leurs skis sont achetés par des champions olympiques, par l’armée ukrainienne et même par des présidents. L’UCMC publie une version raccourcie et adaptée de leur reportage.

Olexandre Abramenko a remporté «l’or» aux Jeux Olympiques de Pyeongchang avec des skis «Tyssa». Photo: Ukrayinska pravda / Eldar Sarakhman

 La première expédition à skis au pôle Nord a été réalisée avec des skis de la marque de Mukatcheve «Beskydy». Photo: Ukrayinska pravda / Eldar Sarakhman

Des skis pour les champions olympiques

La production de skis a commencé à Mukatcheve en 1944, dans une entreprise privée. Au début des années 70 une nouvelle usine a été construite où, pour la première fois en URSS, des skis en plastique étaient fabriqués. En 1979, le voyageur Dmitry Shparo a réalisé la première expédition à skis au pôle Nord avec des skis de la marque de Mukatcheve «Beskydy». La célèbre marque de skis «Tyssa» est elle aussi fabriquée à Mukatcheve. C’est avec des skis «Tyssa» que le sportif ukrainien Olexandre Abramenko a remporté «l’or» aux Jeux Olympiques de Pyeongchang. Les skis, comme ceux d’Abramenko, sont produits au nombre de 200 paires par an et sont vendus au prix de 230-240 euros. Ils sont durables, fiables et conçus à 100% par des designers ukrainiens.

L’usine de Mukatcheve est le plus grand fabricant de skis en Europe et 85% de toutes les capacités de production de la société autrichienne «Fischer» sont situées sur 19 hectares en Transcarpatie. Le chiffre d’affaires en 2017 s’élève à 38 millions d’euros avec un résultat net de 3,3 millions d’euros. Ici, 1 200 travailleurs ukrainiens fournissent le quart du marché mondial, produisant 3500 paires de skis par jour.

Vidéo d’Olexandre Abramenko qui a remporté «l’or» aux Jeux Olympiques de Pyeongchang.


Référence historique

 1985 – L’usine de Mukatcheve achète la technologie de production de skis de la marque autrichienne Fischer.

1988 – La production de skis sous licence Fischer commence.

1995 – Fondation de l’entreprise commune «Fischer-Mukatchevo», dont les fondateurs sont la société autrichienne Fischer et l’usine ukrainienne «Tyssa».

Le directeur général de «Fischer-Mukatchevo» est l’Ukrainien Vasily Ryabitch qui travaille dans l’usine depuis 40 ans.

Le directeur général de «Fischer-Mukatchevo» Vasily Ryabitch. Photo Ukrayinska pravda / Eldar Sarakhman


Aux Jeux olympiques de Pyeongchang

Cette année, dans le classement non-officiel des marques présentes à Pyeongchang, «Fischer» a remporté la première place. Au total, la marque a apporté aux participants des jeux olympiques venus du monde entier 89 médailles: 35 en or, 33 en argent et 21 en bronze. Soit, 55,6% du nombre total dans tous les sports de ski.

L’essentiel est que 99% des produits de Transcarpatie vont à l’exportation, alors que le marché ukrainien est prêt à acheter seulement 1% des produits de l’entreprise.

Photo: Ukrayinska pravda / Eldar Sarakhman

Comment ça marche: un sauna pour le bois, une imprimante 3D et un laboratoire

 Les skis de Mukatcheve sont fabriqués à partir de quatre types de bois: hêtre, peuplier, bouleau et fuma (il est acheté en Côte d’Ivoire et dans plusieurs autres pays d’Afrique). La part du bois ukrainien utilisé dans la production est de 80%. Le volume annuel de matières premières traitées est de 8 000 mètres cubes.

Pour que naisse un ski de course, il faut compter plus de trois semaines. Tout commence avec une piscine dans laquelle le bois est cuit à la vapeur pendant plusieurs jours à une température de 80 ° C et plus. Après cela, la matière première part à l’atelier où d’énormes agrégats coupent soigneusement le bois cuit à la vapeur avec une lame mince pour les obtenir des feuilles d’une épaisseur de 2 à 4 millimètres. Elles sont séchées dans des appareils spéciaux, puis tous les nœuds et la rugosité sont enlevés.

Ensuite, le placage est collé sur une plaque de l’épaisseur requise, dans laquelle les skis sont «découpés» par une machine 3D. La plaque est composée de feuilles de différents types de bois. Leurs proportions et leurs propriétés ont été déterminées par des recherches scientifiques. Tout dépend des caractéristiques recherchées.

Les skis de montagne sont constitués d’un assemblage de 30 couches, en utilisant la soi-disant technologie du sandwich». Parmi les «ingrédients»: un film, une couche de glissement, un insert en bois, des éléments de puissance, des élastiques, des bordures, etc. Entre chaque partie se trouve un molleton collant. Après l’assemblage, le «sandwich» passe sous une presse à une température de 130 C.

Parler d’une approche scientifique de l’usine n’est pas une exagération. Les échantillons initiaux sont testés dans un laboratoire spécial, avant que le lot ne parte à la production. Le processus dure dix heures. Un bon ski ne doit pas perdre ses paramètres après les tests.

Les marchés de vente: qui achète les skis ukrainiens

Au total, 70% des produits de l’usine sont envoyés dans un centre logistique en Autriche, d’où ils partent vers 43 pays du monde, y compris le Japon, le Canada et les États-Unis. Une partie de la production est envoyée directement en France, ainsi qu’au Canada.

Les bâtons de hockey pour les athlètes les plus célèbres sont une autre fierté de Mukatcheve. Dans un atelier spécial, plus d’un million de bâtons sont produits chaque année et il y a une étagère avec des moules spéciaux pour fabriquer des articles en carbone. Sur chaque moule, il est indiqué les noms des joueurs de hockey ukrainiens, russes ou occidentaux, pour lesquels les commandes sont effectuées.

Pour chaque joueur il existe une rigidité propre, un virage, un angle. Tous les paramètres individuels sont stockés dans la base de données. «Fischer» fournit des bâtons pour 27 équipes de 31 clubs de la plus grande ligue de hockey du monde: la National Hockey League nord-américaine.

Les bâtons de hockey pour les athlètes les plus célèbres. Photo: Ukrayinska pravda / Eldar Sarakhman

Pour l’armée et les politiciens

Dans l’armée ukrainienne moderne, il existe des unités qui ont besoin de skis. En 2017, a eu lieu la première livraison de skis pour l’armée depuis les années de l’Indépendance. Pour les militaires, l’usine a développé un modèle universel spécial.

A Mukatcheve, des séries entièrement limitées sont produites pour les politiciens, les diplomates et les présidents. À différents moments, les skis fabriqués à Mukatcheve ont été utilisés par Alexandre Loukachenko, Noursoultan Nazarbaïev, Viktor Iouchtchenko, Mikheïl Saakachvili et d’autres.

Partager sur les réseaux sociaux

Twitter
Plus d’infos sur le sujet