Kiew
,

Prisonniers politiques, Economie “souterraine”, NABU/Nouvel auditeur

Prisonniers politiques, Economie “souterraine”, NABU/Nouvel auditeur
Kiew, le 25 juin 2018.

Situation dans la zone du conflit

La semaine dernière, à l’est de l’Ukraine, la situation dans le domaine de l’opération des forces unies est restée stable et contrôlée. La grande majorité des hostilités a eu lieu lors de  l’utilisation d’armes légères et de grenades de différents types.Après le coucher du soleil, l’ennemi a augmentéle nombre de bombardements avec l‘artillerie degrandscalibres,interdits par les accords de Minsk.

La situation reste tendue dans la zone de Novotoschkivske, dans la région de Louhansk oùles combattants pro-russes ont utilisé massivement des systèmes d’artillerie de calibre 122mm et des mortiers de calibre 120mm.

Le 20 juin, les forces d’occupation russes ont violé le régime de cessez-le-feu à 30 reprises, dont 6 fois en déployantde l’artillerie et des mortiers.

La situation est également tendue dans la direction de Mariupol aux abords de Starognativka, Tchermalykh, Talakhivka et Vodyane.


Prisonniers politiques ukrainiens: Volodymyr Baloukhsera-t-il libéré?

Le«tribunal» de Simferopol, contrôlé par le Kremlin,examine une nouvelle requête pour la libération anticipée d’un militant criméen, le prisonnier politique, Volodmyr Baloukh, en grève de la faim depuis 98 jours.

En janvier 2018, le prétendu tribunal de Crimée annexée a condamné Baloukhà 3 ans et 7 mois de prisonet une amende de 10 000 roubles en janvier 2018. C’est le deuxième «procès» de  Volodymyr Baloukh. En août 2017, dans la Crimée annexée, Baloukh a été condamné à 3,5 ans de prison. Il a été accusé de «stockage de munitions».

Volodymyr Baloukha annoncé le début  de sa grève de la faim le 19 mars pour protester contre un cas « fabriqué ».Depuis, il a perdu 30 kilogrammes.

Au total, 64 Ukrainiens sont devenus otages du régime du Kremlin, dont 27 sont détenus sur le territoire de la Fédération de Russie et 58 arrêtés en Crimée ou pour des accusations ayant un rapport avec la Crimée.


Lutter contre la corruption: un nouvel auditeur du Président à l’Agence nationale anti-corruption

La lutte politique pour le contrôle des auditeurs de l’Agence nationale de la lutte anti-corruption a pris fin le 19 juin. Le président a nommé à ce poste Pavlo Zhebrivsky, ancien chef de l’administration civico-militaire de la région de Donetsk. Ce choix du président ukrainien a été activement critiqué.

Les militants ont critiqué le choix de Porochenko, parce que Pavlo Zhebrivski est un partisan de Porochenko de longue date et n’aurait pas d’expérience requise pour ce poste.

La lutte pour les auditeurs.La Commission des auditeurs est composée de trois membres, dont un nommé par le gouvernement, un par le parlement et un par le  président. Chaque année, la Commission doit évaluer l’efficacité et l’indépendance du NABU et l’envoyer au Parlement. Si la Commission a donné un avis négatif concernant les auditeurs, les députés ont le droit de limoger le directeur de l’Agence nationale anti-corruption.

Qui contrôlera le NABU : les auditeurs du parlement et du gouvernement. Le 7 Juin 2018, le parlement ukrainien a réussi à nommer avec le quota requis, Volodymyr Vasilenko, avocat connu, qui a été juge de la Cour internationale de Justice de l’ONU pendant plusieurs années. Plus tôt, le Conseil des ministres a également obtenu le quota pour nommer au poste d’ auditeur Mykhaylo Bouromenskiy, ancien chef du Département de droit international à l’Académie nationale de droit de Iaroslav le Sage et directeur de l’Institut de recherche humanitaire appliquée. M. Buromenskiy était juge de la Cour européenne des droits de l’homme « ad hoc », et chef de la délégation ukrainienne dans le Groupe d’États contre la corruption.

L’auditeur requis au quota du président: un « ami du président ».La communauté n’a pas eu beaucoup de remarques au sujet de ces deux candidats, cependant, elle en a suffisamment au sujet de Pavlo Zhebrivski. Pendant trois ans, il a travaillé à la verticale présidentielle du pouvoir en tant que chef de l’administration civile et militaire de Donetsk, mais de plus, à partir des années 2000, il a eu une relation amicale avec le président actuel. Naturellement, la question sur son indépendance se pose.

Mais la loi sur Bureau anti-corruption détermine que l’auditeur du NABU doit avoir une expérience significative dans l’enquête préliminaire, les poursuites, les tribunaux à l’étranger ou les organisations internationales, et doit avoir des connaissances et des compétences nécessaires pour mener l’audit.

La réaction des experts. Le Centre de lutte contre la corruption déclare que Pavlo Zhebrivski a été nommé auditeur du NABU par un quota du président en violation de la loi. Il est noté que selon la loi concernant le Bureau national de lutte contre la corruption, son auditeur doit avoir une expérience dans les organismes d’application de la loi ou judiciaires à l’étranger ou dans des organisations internationales, mais Zhebrivski n’a pas une telle expérience. Selon l’avocat de la Commission électorale centrale, Olena Chtcherban, la nomination d’un auditeur du NABU, en violation de la loi, peut faire l’objet d’un recours devant les tribunaux.

La réaction des députés.La chef de la commission parlementaire des affaires étrangères, Hanna Hopko, a exprimé sa frustration au regard de la nomination de Pavlo Zhebrivski au poste d’auditeur du NABU. « La nuit dernière, quand nous avons vu le décret présidentiel concernant  la nomination de Zhebrivski- ed, cela a occasionné une étrange déception. La même que celle que nous avons ressentie après le Maidan et la Révolution de la dignité. Conformément aux normes, l’auditeur du NABU doit absolument avoir une expérience internationale. Nous avons vu comment les « chers amis » ont été nommés à un poste si important », a-t-elle déclaré de la tribune du Parlement.

La réaction du NABU.L’Agence nationale de lutte contre la corruption de l’Ukraine, le NABU, a exprimé sa gratitude au public et aux médias de l’intérêt pour le processus de nomination des membres du comité de contrôle externe sur les activités de l’Agence. «L’Agence nationale de lutte anti-corruption de l’Ukraine est reconnaissante au public et à l’attention des médias sur le processus de nomination des membres du comité de contrôle externe des activités du NABU… Le NABU  toujours déclaré qu’il était prêt à toutes les vérifications » , peut-on lire dans le communiqué de presse affiché sur la page Facebook de l’Agence.


La réduction de « l’économie souterraine » en Ukraine

Le niveau de l’économie souterraine en Ukraine en 2017 est tombé à 31% du PIB, en baisse de 4 points par rapport à 2016. Ceci est rapporté sur le site officiel du ministère du Développement économique et du Commerce.

Selon le site du ministère, ce résultat positif est notamment du à la réduction des risques d’investissements face à la relative stabilité macro-financière et à la poursuite des réformes économiques. Dans le même temps, ce processus est freiné par la faible crédibilité des institutions du pouvoir, le maintien d’importants défis à la stabilité du système financier, ainsi que le conflit armé à l’est de l’Ukraine.


La publicité pour Diesel, tournée à Kyiv, a reçu des prix au festival des Cannes

La publicité « Go With The Flaw » pour la marque italienne Diesel, tournée à Kyiv,  a reçu trois Lions à Cannes : le Lion de bronze pour la « Mise en scène », le Lion de bronze pour la « Conception de production» et le Lion d’argent  pour le « Travail du caméraman ». Cette information a été publiée dans un communiqué de presse de la société de production ukrainienne Family Production qui a réalisé la vidéo.

Le réalisateur, François Roussel, avait déjà travaillé avec Madonna, Depeche Mode et Les Rolling Stones. La bande-son avait pour support la chanson d’Edith Piaf « Non, Je ne regrette rien », et les principaux endroits du tournage ont eu lieu sur le pont Podilsko-Voskresenski et à l’Université nationale du théâtre, du cinéma et de la télévision de Karpenko-Kariy.

Partager sur les réseaux sociaux

Twitter