Kiew
,

Donbass Trump/Poutine, 1030ème anniversaire/ Baptême de l’Ukraine, Sociologie/OTAN

Donbass Trump/Poutine, 1030ème anniversaire/ Baptême de l’Ukraine, Sociologie/OTAN
Kiew, le 30 juillet 2018.

Situation dans la zone du conflit

Les troupes d’occupation russes ont ciblé les défenseurs de Krymske, Maïorsk, Avdiïvka, Mariïnka, Lebedinske, Gnutovoho, Talakhivka, Pavlopil, Vodyane et Chyrokine. Elles ont utilisé des armes lourdes à Krymske et Lebedynske ( des mortiers de calibre 82 mm) et à Talakhivka (des mortiers de calibre 120 mm).

En outre, le 28 juillet, les combattants pro-russes ont tenté de prendre d’assaut la position d’une des unités près de la localité de Krymske. Les Forces unies ont été forcées d’utiliser les armes pour repousser l’ennemi qui a reculé après avoir subi des pertes.


Politique internationale : Trump et Poutine

Le président russe Vladimir Poutine a déclaré qu’il avait invité son homologue américain Donald Trump à Moscou, et que Trump et lui seraient prêts à se voir lors d’autres sommets dans des conditions appropriées. S’adressant aux journalistes lors d’un sommet des BRICS en Afrique du Sud, Vladimir  Poutine a déclaré que les appels téléphoniques entre Moscou et Washington ne suffisaient pas et que les deux parties avaient besoin de se rencontrer pour discuter des questions telles que l’accord nucléaire iranien, les conflits au Moyen-Orient et des accords sur le contrôle des armements . « Concernant nos réunions, je comprends très bien ce que le président Trump a dit. Il éprouve la volonté d’avoir d’autres réunions, d’organiser des réunions supplémentaires. J’y suis prêt. Nous avons besoin d’en poser les conditions appropriées, y compris dans nos pays » , a dit Poutine.

Le président russe Vladimir Poutine estime que l’idée d’un référendum dans le Donbass nécessite un traitement supplémentaire. Il a dit cela lors d’une conférence de presse suivant les résultats du sommet des BRICS en Afrique du Sud, à Johannesburg. Lorsqu’un journaliste lui a demandé ce qu’il pensait des perspectives d’un tel référendum, Poutine a répondu: « Je m’abstiens encore de tout commentaire. Ceci est un sujet très délicat, sensible qui a besoin d’un examen plus approfondi ».

Le président américain Donald Trump est partant pour se rendre à Moscou s’il reçoit une invitation officielle. Sarah Sanders, porte-parole de la Maison Blanche, l’a déclaré à Reuters. « Le président Trump se réjouit d’accueillir le Président Poutine à Washington après le début de l’année (2019 – Ed.), et il peut se rendre à Moscou après avoir reçu une invitation officielle », a dit Sanders.


Célébration du 1030ème anniversaire du baptême de la Russie : la veille de l’autocéphalie

Le 27 juillet, l’Ukraine a célébré le 1030ème anniversaire du baptême de la Rous de Kyiv. À cette occasion, les deux grandes Églises, l’Église orthodoxe du Patriarcat de Kyiv et celle de Moscou, ont organisé leurs événements. Selon la police,  l’événement, organisé par l’Église orthodoxe du Patriarcat de Moscou  a rassemblé environ 20 000 fidèles. Des députés ukrainiens du « Bloc d’opposition », notamment Yuriy Boyko, Olexandre Vilkoul, Nestor Choufritch, Mykhaylo Dobkine, Yuriy Pavlenko et le député non affilié Volodymyr Litvine, ont assisté à l’évènement.

La procession organisée par l’Église orthodoxe du Patriarcat de Kyiv a, quant à elle, rassemblé entre 65 000 et 150 000 fidèles.

Le représentant du Patriarche œcuménique Bartholomée, le métropolite Emmanuel de France, a transmis un message de Sa Sainteté à Petro Porochenko, en parlant de « restaurer l’unité des croyants orthodoxes en Ukraine avec l’objectif final de conférer l’autocéphalie à l’Église ukrainienne ». Porochenko a déclaré que l’obtention du Tomos sur l’autocéphalie signifiera pour l’Ukraine la consolidation de son indépendance et de l’autonomie. Rostislav Pavlenko, responsable adjoint de l’administration présidentielle a déclaré que la décision d’accorder le Tomos avait déjà été prise, mais « pour que toutes les procédures soient canoniques, il faut du temps ».

La diplomatie ecclésiale: Kyiv entre Moscou et Constantinople


Prisonniers politiques ukrainiens en Russie

La Commissaire aux droits de l’homme du Parlement ukrainien Liudmyla Denisova s’est adressée à son homologue russe Tetyana Moskalkova pour lui demander de libérer des prisonniers politiques ukrainiens contre la libération simultanée de 36 citoyens russes détenus en Ukraine. « À la suite des discussions lors de la réunion du Groupe de contact trilatéral à Minsk le 25 juillet, la partie russe a proposé d’expliquer l’essence de l’initiative ukrainienne dans une lettre adressée à la Commissaire aux droits de l’homme de la Fédération de Russie », a noté Liudmyla Denisova sur sa page Facebook.

À titre de rappel, le cinéaste ukrainien Oleg Sentsov est en grève de la faim depuis 77 jours.


Sociologie : Ukraine et OTAN

La part des Ukrainiens qui soutiennent l’adhésion de l’Ukraine à l’OTAN a augmenté de 2 points de pourcentage au cours des deux mois, passant de 43 % à 45 %. Tels sont les résultats d’un sondage effectué du 6 au 14 juillet par le groupe sociologique « Rating ». Selon ces résultats, 45 % opteraient pour l’adhésion de l’Ukraine à l’OTAN, contre 43 % au mois de mars. Dans le même temps, un tiers des répondants s’oppose à l’adhésion à l’Alliance (sans changement par rapport à la dernière fois), un sur dix ne souhaite pas participer à un tel sondage et autant de répondants restent indécis.

Partager sur les réseaux sociaux

Twitter
Plus d’infos sur le sujet