Donbass, Candidats à la présidentielle/YES, Minsk/Mer d’Azov/Kurt Volker

Donbass, Candidats à la présidentielle/YES, Minsk/Mer d’Azov/Kurt Volker
le 17 septembre 2018.

Situation dans la zone du conflit

Les forces d’occupation russes ont tiré avec des lance-grenades, des mitrailleuses de gros calibre et des armes légères. En outre, elles ont utilisé des mortiers de calibre 82mm contre les positions des militaires ukrainiens à Tchermalykh, Hnoutove, Vodiane, des mortiers de calibre 120 pour tirer sur les positions des militaires ukrainiens à Tchermalykh et Krymske, et des véhicules de combat blindés pour tirer sur Krymske, Hnoutove, Troitske et Tchermalykh.

Le 13 septembre, les forces d’occupation russes ont tiré, avec des armes interdites par les accords de Minsk, sur la localité de Vodianka située dans la direction de Marioupol. Au total, 5 obus de calibre 120mm ont été tirés depuis Uzhivka occupée en direction du secteur résidentiel de la banlieue est de Vodiane. Heureusement, aucune victime n’est à déplorer.


Le Défilé des candidats à la présidentielle au Forum de YES

Les 13 et 15 septembre, Kyiv a accueilli la 15ème Réunion annuelle de la Yalta European Strategy (YES) «Next generation of everything», organisée par la Fondation Victor Pinchuk. YES est un forum de premier plan où l’avenir européen de l’Ukraine est discuté dans un contexte mondial. Avant l’annexion de la Crimée, le Forum avait lieu à Yalta. Mais cette année cela n’a pas été exactement une réunion classique: malgré un vaste programme, lors de la deuxième journée, Pinchuk a réalisé une sorte de défilé des principaux candidats à la présidentielle. Au cours des deux jours, Petro Porochenko, Yulia Timochenko, Anatoliy Hrytsenko et le musicien Sviatoslav Vakartchouk sont intervenus. Dans une large mesure, leur intervention peut être considérée comme une présentation devant les élites de leur projet de programme électoral. UCMC publie des citations clés de leurs performances.

Petro Porochenko: un candidat pro-européenLe président actuel de l’Ukraine, Petro Poroshenko, se positionne comme le meilleur candidat de la liste. Lors du YES Forum, il a déclaré que la Russie mise sur ses candidats favoris pour la présidence. «Nous avons une image très précise des plans du Kremlin. Nous savons qui il veut voir au second tour des élections présidentielles et, Dieu merci, mon nom de famille ne figure pas» – a-t-il dit.

En outre, Porochenko a déclaré que le projet historique de l’Union européenne ne pourra être considéré comme achevé qu’avec l’Ukraine, car la frontière ukrainienne était la limite de la civilisation européenne moderne. «L’Ukraine représente un potentiel énorme de puissance humaine, un potentiel énorme de foi humaine, et nous l’avons démontré à maintes reprises. L’Ukraine est un pays euro optimiste qui a une foi unique en Europe. Et je tiens à souligner que la réalisation de ce projet historique ambitieux ne pourra être parfaite et complète que si l’Ukraine en fait partie. Pourquoi? Parce que ce n’est pas l’Oural, mais notre frontière orientale qui est la frontière de la civilisation européenne moderne», a-t-il déclaré.

Youlia Timochenko: «L’intégration des territoires occupés avec la préservation du contrôle de la Russie est inacceptable». Youlia Timochenko se concentrera sur son expérience politique. Lors de son discours au forum, elle a évoqué l’importance pour l’Ukraine de rejoindre l’UE et l’OTAN. Elle essaie donc de prouver aux électeurs que Porochenko n’est pas le seul politicien pro-européen qui fait avancer  l’Ukraine vers l’Union européenne et la protège contre l’agression russe. « Nous avons besoin de la paix, mais pas au prix d’une cession de l’Ukraine … Il ne faut pas proposer à l’Ukraine des moyens qui transformeront une partie de l’Ukraine en un territoire semi-ukrainien, ou l’intégreront à l’Ukraine, mais tout en la laissant sous le contrôle du pays agresseur, complètement subordonnée à lui. Nous ne devons pas le permettre. Nous avons besoin d’une paix réelle », a-t-elle déclaré. La politicienne a également insisté sur le fait qu’il ne fallait surtout pas laisser supprimer la Crimée de l’ordre du jour.

Anatoliy Hrytsenko: «Construire une Ukraine réussie nécessite une protection efficace des libertés et des biens». Le leader de la «Position civique», Anatoliy Hrytsenko, utilisera pendant la campagne électorale l’image du candidat présidentiel le plus honnête. «Vous me voyez, je suis venu ici sans gardes du corps, je repartirai sans gardes du corps. (…) Il n’y a pas d’oligarques derrière moi, je suis authentique, j’ai une vision, je suis prêt à faire des affaires», – a dit Hrytsenko. Dans son discours, il a souligné que, pour assurer la protection des citoyens, il faudra d’abord assurer une justice équitable, activiser le travail des unités anti-corruption, réformer et renforcer le Comité antimonopole, rétablir le monopole d’État sur l’utilisation de la force. «Nous devons protéger les droits, les libertés et les biens … Il n’y a pas de démocratie sans fondement économique », – a conclu le leader de la «Position civique».

Svyatoslav Vakarchuk: «Ce sont des personnes qui jouissent de la confiance de la société qui doivent prendre le pouvoir». Le chanteur Svyatoslav Vakartchouk, qui est inclus dans tous les sondages sur les élections présidentielles depuis l’année dernière, n’a jamais annoncé son intention de faire de la politique. Dans le même temps, dans son discours, il a souligné que l’Ukraine traversait une crise de confiance dans le gouvernement actuel. «Aujourd’hui, 1% de la population fait confiance aux juges. Est-ce que c’est normal?! 7% leur font un peu confiance. Pensez-vous que les anciens juges ont le droit moral de réformer le système judiciaire, y at-il du bon sens dans cela? (…) Les personnes qui ont la confiance de la société doivent prendre le pouvoir dans leurs mains», a-t-il déclaré, ajoutant qu’il était prêt à œuvrer pour un changement dans le pays. Interrogé par Steven Sakura (HARDtalk, BBC) sur le vote pour le président de l’Ukraine, Sviatoslav Vakartchouk a dit: « Ce que me plaît vraiment dans le show business c’est que c’est une occasion de ressentir de la pression. Parfois, et pas forcément lors d’une conférence YES, on peut croiser une personne dans la rue et prendre sa décision en discutant avec elle», a-t-il répondu.

Le Donbass, Minsk et la mer d’Azov: l’intervention de Kurt Volker, Représentant spécial du Département d’État des États-Unis.

Le Représentant spécial du Département d’État américain pour l’Ukraine, Kurt Volker, a pu également s’exprimer lors de la Réunion YES. Nous proposons les thèses et citations les plus importantes de son discours.

Le Donbass continue à avoir besoin de l’attention du monde. Les Etats-Unis et les pays européens ne doivent pas diminuer leur attention sur la situation dans le Donbass, a déclaré Kurt Volker. «Nous ne pouvons pas simplement nous endormir et oublier tout cela. Toutes nos sociétés et les organes de l’État doivent diriger «la lumière des projecteurs» sur cette catastrophe humanitaire. Après tout, c’est à quelques heures de vol de Berlin ou Munich», a-t-il expliqué.

Minsk ne fonctionne pas. «L’Ukraine a rempli sa part de Minsk. Elle a préparé des lois sur les élections locales et l’amnistie aussi. Le problème est qu’elles ne peuvent pas être mises en œuvre dans les territoires occupés. Par conséquent, nous devons chercher leur désoccupation. Il est très important que l’Ukraine prolonge le statut spécial pour empêcher la Russie d’utiliser ses objections contre l’Ukraine », a déclaré Volker. «Nous sommes coincés dans le processus de Minsk. Ces mesures que l’Ukraine doit prendre (élections locales, statut spécial) ne peuvent pas être mises en œuvre sans avoir une garantie de sécurité … Nous avons donc proposé des casques bleus pour remplacer les forces russes et créer une véritable sécurité. Cette proposition reste sur la table, il faut que la Russie la traite plus sérieusement », a-t-il ajouté.

La situation dans la mer d’Azov. Les Etats-Unis considèrent la présence des troupes russes dans la mer d’Azov comme une mesure agressive et provocatrice, a déclaré Kurt Volker. «Nous n’acceptons pas ces revendications russes et nous pensons que la présence des troupes russes est une chose très agressive», a-t-il déclaré samedi à Kyiv.


Économie: L’aide macroéconomique de l’Union européenne et la coopération avec le FMI

1 milliard d’aide macroéconomique de l’UE. À la fin de la semaine dernière, le vice-président de la Commission européenne, Valdis Dombrovskis, la ministre des Finances ukrainienne par intérim, Oksana Markarova, et le président de la Banque nationale, Yakov Smoliy, ont signé un accord de prêt pour l’octroi à l’Ukraine d’une assistance macrofinancière de l’Union européenne d’un montant de 1 milliard d’euros. Les tranches de l’assistance macrofinancière au titre de ces accords seront réparties de manière égale, soit 500 millions d’euros chacune. La première tranche arrivera en Ukraine cet automne après la finalisation des procédures internes nécessaires à l’entrée en vigueur des documents signés et des conditions d’octroi.

Pour obtenir une assistance macrofinancière de l’Union européenne, l’Ukraine devra répondre aux conditions du troisième programme et commencer la privatisation, a déclaré le vice-Premier ministre de l’intégration européenne et euro-atlantique de l’Ukraine, Ivanna Klympush Tsintsadze. «Les conditions de base pour la première tranche seront celles que nous n’avons pas rempli dans le dernier programme», a-t-elle déclaré à l’agence « Interfax-Ukraine » en marge de la 15e réunion annuelle de la Yalta European Strategy (YES), organisée par Victor Pintchuk.

Restauration de la coopération avec le FMI. Le Fonds monétaire international a remplacé le programme d’assistance à l’Ukraine de FEP à stand-by. Le programme de stand-by international est proposé aux pays sortis de l’état de pré-défaut de paiement. Auparavant, le ministère des Finances avait déclaré que l’Ukraine avait rempli la plupart de ses obligations envers le Fonds monétaire international. L’Ukraine a repris sa coopération avec le FMI pour un programme de financement élargi de quatre ans, d’un montant de 17,5 milliards de dollars en 2015 , soit après plus d’un an de pause.

Partager sur les réseaux sociaux

Twitter