Sentsov a arrêté sa grève de la faim à cause des menaces d’alimentation forcée

Sentsov a arrêté sa grève de la faim à cause des menaces d’alimentation forcée
le 05 octobre 2018.

Le 5 octobre, le réalisateur ukrainien Oleg Sentsov condamné illégalement à 20 ans de prison, a mis fin à sa grève de la faim après 145 jours de famine. Les premières informations ont été rapportées par le Service fédéral russe d’exécution des peines, qui a été repris par les médias russes. Quelques heures plus tard, la partie ukrainienne a refusé de commenter cette annonce, dans l’attente de la confirmation de l’avocat de Sentsov et de sa cousine Natalia Kaplan. Par la suite, une lettre d’Oleg a été rendue publique.

Déclaration du Service fédéral des pénitenciers. Le 5 octobre à 11 h 48, le Service fédéral pour l’exécution des peines de la Fédération de Russie a déclaré qu’Oleg Sentsov avait accepté par écrit de se nourrir. «Oleg Sentsov, condamné, a consenti par écrit à manger, les meilleurs diététiciens de Moscou vont désormais  élaborer un menu adapté à sa santé», peut-on lire sur le site officiel de l’administration.

Il a signé en présence de son avocat. Président du Conseil pour le développement de la société civile et des droits de l’homme, Mikhail Fedotov a confirmé que le prisonnier politique Sentsov avait écrit une déclaration sur la fin de la grève de la faim en présence d’avocats.

Fedotov a déclaré que la direction du Service fédéral de l’administration pénitentiaire l’avait informé le 5 octobre au matin. Cette information a été communiquée par l’agence de presse Interfax. «Les dirigeants du Service pénitentiaire fédéral m’ont informé ce matin qu’Oleg Sentsov avait écrit une déclaration dans laquelle il déclarait la fin de la grève de la faim. Il a écrit cette déclaration en présence d’avocats»,  a déclaré Fedotov.

Lettre d’Oleg: “J’arrête la grève de la faim à cause des menaces d’alimentation forcée”. 

«En rapport avec l’état critique de ma santé, ainsi que les changements pathologiques qui ont commencé dans mes organes internes, l’utilisation de la nutrition forcée m’est prévue dans un avenir très proche. Mon avis n’est plus pris en compte. Comme si je ne pouvais pas évaluer correctement son niveau de santé et son danger. L’alimentation forcée sera réalisée dans le cadre de mesures de réanimation visant à sauver la vie du patient. Dans ces circonstances, je dois arrêter ma grève de la faim dès demain, c’est-à-dire à partir du 06.10.18. 145 jours de lutte, 20 kg perdus, plus un organisme déchiré, mais l’objectif n’est toujours pas atteint. Je suis reconnaissant à tous ceux qui m’ont soutenu et je présente mes excuses à ceux que j’ai  déçus…

Gloire à l’Ukraine!

Oleg Sentsov 5.10.18 »

L’état de santé d’Oleg Sentsov. L’état de santé du metteur en scène et prisonnier politique ukrainien Oleg Sentsov est très mauvais: ses organes internes sont dans un état critique. Askold Kourov, réalisateur, a transmis à Hromadske des propos tenus par l’avocat d’Oleg Sentsov, Dmitry Dinze à l’issue de sa rencontre avec le réalisateur.

«Selon son avocat, l’état de Sentsov est très mauvais, il est très faible, malade et épuisé. Sa décision de mettre fin à sa grève de la faim est due à la dernière inspection planifiée dans l’hôpital de la ville. Les médecins lui ont fait subir une échographie et d’autres tests, ils ont constaté que ses organes internes étaient dans un état critique. On lui a dit que les personnes dans cet état avaient généralement recours aux soins intensifs et, chose surprenante, il continuait de bouger de façon autonome, mais le foie a commencé à se décomposer, les reins sont obstrués, ils ne fonctionnent presque pas, des problèmes cardiaques, une maladie ischémique, des problèmes d’intestin, d’autres», – a déclaré Kourov.

«On lui a dit que l’alimentation forcée serait appliquée s’il n’arrête pas sa grève de la faim avant la fin de la semaine. Il a décidé qu’il serait préférable de mettre fin à la grève de la faim plutôt que d’être attaché à son lit à avaler de la drogue et un mélange alimentaire avec un tuyau dans le nez. C’est un état de légume qui l’attendait a-t-il dit, il a donc décidé de le faire. Cependant, il arrêtera sa grève de la faim demain, il la continuera aujourd’hui», a ajouté Kurov.

Le 2 octobre, son avocat a déclaré que Sentsov aurait des problèmes de foie et de reins. « Il souffre d’insuffisance cardiaque, de maladies des membres inférieurs et, en plus de la faim, d’hypoxie, de problèmes de foie et de reins, on lui a prescrit des médicaments », a-t-il déclaré à l’édition RBC.

Le 29 septembre,  le Service fédéral pour l’exécution des peines de la Fédération de Russie a publié une photo de Sentsov et signalé qu’il avait été conduit à l’hôpital pour y être examiné. Le 28 septembre, son «traitement a été corrigé» selon ce rapport.

À titre d’information, Oleg Sentsov, cinéaste ukrainien, a été arrêté le 11 mai 2014 sur le territoire de la Crimée occupée. Il est accusé d’avoir préparé un attentat terroriste dans la péninsule lors de l’annexion illégale de la Russie. Plus tard, il a été accusé de possession d’armes et d’explosifs. En août 2015, Oleg Sentsov a été condamné en Russie à 20 ans de prison dans une colonie à régime strict de la ville de Labytnangi. Le 14 mai 2018, Sentsov a débuté une grève de la faim demandant la libération de tous les prisonniers politiques ukrainiens détenus en Russie et en Crimée occupée.

Partager sur les réseaux sociaux

Twitter