Trois capitaines

Trois capitaines
le 30 novembre 2018.

Alors que le monde entier parle des conséquences militaires, géopolitiques et économiques de l’agression russe dans la mer d’Azov, les 24 marins ukrainiens qui se trouvaient sur les trois bateaux militaires ukrainiens capturés par les Russes, sont en prison. Actuellement, le «tribunal» des occupants russes en Crimée les a mis en état d’arrestation jusqu’au 25 janvier. Trois d’entre eux sont les capitaines de ces navires, aucun d’entre eux n’a plaidé coupable. L’UCMC a réuni toutes les informations les concernant.

Le capitaine du «Berdyansk»

Il a refusé de donner les témoignages qui arrangeraient le Service fédéral de sécurité de la Russie. Les défenseurs des droits de l’homme affirment qu’il a dit aux agents des forces de l’ordre russe «d’aller se faire voir». Un excellent officier et un homme courageux – c’est ainsi que les avocats qualifient le commandant du bateau le «Berdyansk», Roman Mokriak, âgé de 31 ans.
Dès l’âge de 17 ans, Mokriak servait en Crimée sur l’unique sous-marin ukrainien le «Zaporijia». 

Lorsque des «hommes verts» ont commencé à capturer les navires ukrainiens, il a résisté avec l’équipage, puis avec quelques camarades, ils ont quitté la péninsule annexée, refusant de trahir leur serment. En 2015, Mokriak a continué de servir dans la marine ukrainienne à bord de la vedette militaire «Pryluky» et vivait à bord. Il y a deux ans, Roman a pris le commandement de la vedette blindée «Berdyansk».

«Sa famille vit dans un village près de Kropуvnуtsky», raconte Tarin Kravtchenko, son cousin, à l’édition TVI. « Son père est militaire et a participé à l’opération anti-terroriste, sa mère estenseignante dans leprimaire et c’est également une bénévole bien connue dans la région. Roman a deux frères: l’un d’entre eux est le champion d’Ukraine en saut en hauteur, le second est entrepreneur».

Le capitaine du «Nikopol»

Bohdan Nebylytsia, 24 ans, est une légende vivante. Il faisait partie des cadets de l’Académie navale de Sébastopol qui, il y a quatre ans, ont refusé de se ranger du côté de l’occupant et ont chanté l’hymne de l’Ukraine lors de la cérémonie du lever du drapeau de la marine russe.

Depuis son enfance, Bohdan rêvait de devenir marin. Adolescent il a quitté sa région natale de Soumy pour aller étudier à Sébastopol. Il est d’abord entré au lycée, puis à l’école de Nakhimov. Après l’annexion, les cadets, qui étaient restés fidèles à leur serment, ont dû quitter la Crimée et ont passé leurs diplômes à Odessa. En 2016, Bohdan Nebylytsia et Roman Mokriak ont ​​servi à bord de la vedette militaire «Pryluky». En 2017, il a pris le commandement de la vedette blindée d’artillerie «Nikopol».

Il y a quelques semaines à peine, on a appris que c’était Nebylytsia qui devait prendre le commandement de l’un des bateaux de classe «Island» transférés en Ukraine par les États-Unis. La sélection a été effectuée sur une base concurrentielle: Bohdan a passé un certain nombre de tests et a été sélectionné. Dans une interview, il a déclaré: «C’est une responsabilité. Un officier qui a peur des responsabilités ne vaut rien». 

Le 27 novembre, le tribunal de Simféropol a mis Roman Mokriak en état d’arrestation pour une durée d’un mois, le 28 novembre, c’était le tour de Bohdan Nebylytsia. Comme d’autres membres des équipages de leurs bateaux blindés, ils sont accusés de «franchissement illégal de la frontière par un groupe de personnes» en vertu du paragraphe 3 de l’art. 322 du Code pénal, qui prévoit un emprisonnement de trois à six ans.

Le capitaine du remorqueur «Yana Kapu»

Oleg Melnytchouk, 23 ans, capitaine du remorqueur Yana Kapu, est devenu célèbre pour avoir utilisé le droit à un traducteur devant un tribunal parce qu’il a déclaré qu’il «ne comprenait pas très bien le russe». Le tribunal de Crimée lui a fourni un traducteur russe-ukrainien et ukrainien-russe.
Melnytchouk n’a pas plaidé coupable, il est prêt à défendre sa position devant le tribunal. Son avocat Smedliaev a déclaré qu’ils feraient appel de la décision du tribunal d’occupation.

Laryssa, la mère d’Oleg, qui travaille à Smela en tant qu’éducatrice dans un jardin d’enfants, a déclaré aux journalistes qu’elle était fière de son fils et qu’elle le considérait comme bon militaire, tout en espérant qu’il reviendrait bientôt chez lui.

Tout comme les autres marins ukrainiens, Oleg Melnytchouk a été mis en état d’arrestation jusqu’au 25 janvier 2019.

Où sont-ils maintenant?  

Le 29 novembre, Nariman Dzhelal, un activiste civil, Cemil Temishev et Emine Avamileva, avocats des Ukrainiens, ont déclaré que des marins ukrainiens avaient été emmenés de la Crimée occupée à Moscou. Selon l’avocat Nikolay Polozov, les marins ukrainiens seront très probablement envoyés à Moscou et placés dans la «prison personnelle du FSB», Lefortovo.

Cependant, le vice-président du peuple tartare de Crimée, Ahtem Tchiygoz, citant ses propres sources, a déclaré qu’à compter de jeudi soir, le 29 novembre, les marins ukrainiens capturés dans le détroit de Kertch seraient détenus en Crimée occupée.
La Commissaire aux droits de l’homme de la Verkhovna Rada, Lyudmila Denisova, a lancé un appel à son homologue russe, Tatiana Moskalkova, en lui demandant de fournir d’urgence des informations sur les lieux de détention des prisonniers de guerre ukrainiens.

Partager sur les réseaux sociaux

Twitter