Azov/Mesures miroirs proposées, Loi martiale en pratique, Poutine/Trump/G20

Azov/Mesures miroirs proposées, Loi martiale en pratique, Poutine/Trump/G20
le 03 décembre 2018.

Situation dans la zone du conflit

Les combattants pro-russes ont déployé des lance-grenades, des mitrailleuses lourdes et des armes de chasse tout le long de la ligne de démarcation, ainsi que des mortiers de calibre 82mm à Krymske, Pisky, Nevelske, Vilne et des mortiers de calibre 120 mm à Louhanske. Le 29 novembre, Serhiy Prodanuk, un militaire de la 10e brigade d’assaut, a disparu dans la zone du conflit.


Comment répondre à l’agression dans la mer d’Azov?

Dans la semaine qui a suivi, les partenaires internationaux de l’Ukraine ont fait d’importantes déclarations sur la condamnation de l’agression russe. Quelles actions peuvent être entreprises pour mettre fin à l’occupation de la mer d’Azov?

Commentaire du Premier ministre de l’Ukraine. Le Premier ministre ukrainien Volodymyr Hroisman a appelé l’UE à introduire des sanctions plus sévères contre la Russie. Il a fait cette déclaration dans un entretien accordé à l’édition «Die Welt». Volodymyr Hroisman estime que des mesures miroirs doivent être appliquées à l’encontre de la Russie. Autrement dit, si la Russie «arrête illégalement nos navires et envoie nos marins en prison, il vaut alors la peine d’arrêter les navires russes».

Commentaire de Ihor Vorontchenko, commandant de la marine ukrainienne. L’Ukraine demandera la fermeture du Bosphore pour les navires russes en raison de la capture de navires de l’armée ukrainienne et de marins ukrainiens dans le détroit de Kertch. Le commandant de la marine des forces armées ukrainiennes, Ihor Vorontchenko, l’a déclaré lors d’un discours prononcé à la deuxième Conférence internationale sur la sécurité maritime.

«J’exprime ma confiance que la communauté internationale prendra une décision et admettra qu’il y a eu une agression contre l’État ukrainien», a déclaré Vorontchenko. «En relation avec ce fait et les règles de la Convention de Montreux, à savoir la 19ème, nous allons demander la fermeture du détroit du Bosphore en République turque afin que les Russes sachent ce que signifie violer le droit international», a déclaré le commandant de la marine ukrainienne.


Poutine évite les pourparlers avec Porochenko

Après l’acte d’agression russe dans la mer Noire, le président russe Vladimir Poutine n’a pas répondu à la demande de Petro Porochenko concernant une conversation téléphonique directe, sous quelque format que ce soit.

C’est ce qu’a déclaré le chef de l’État ukrainien dans une interview accordée à France 24. Selon Porochenko, lorsque la Russie a attaqué les navires ukrainiens dans le détroit de Kertch, il a immédiatement demandé à contacter Poutine.

«Malheureusement, jusqu’à présent, Vladimir Poutine n’a pas répondu à ma demande d’entretien téléphonique direct sous quelque format que ce soit – bilatéral, «format de Normandie», avec la participation de partenaires américains, etc.», a déclaré le président de l’Ukraine.

Selon lui, la partie russe refuse les négociations téléphoniques directes.

Il a ajouté que la Fédération de Russie avait violé de manière flagrante le droit international non seulement en attaquant l’armée ukrainienne, ou en fermant le détroit de Kertch, mais en tentant de bloquer l’ensemble de la mer d’Azov, ce qui constitue de facto une tentative d’occupation de la mer d’Azov».


La loi martiale: quelles conséquences pratiques?

En Ukraine, la loi martiale est entrée en vigueur le 28 novembre. Elle sera valide pendant 30 jours à partir de 14h00 le 26 novembre jusqu’à 14h00 le 26 décembre 2018 dans 10 régions ukrainiennes. Elle a été proclamée après que, le 25 novembre, des navires russes ont tiré et capturé des navires ukrainiens près du détroit de Kertch. Au total, il y avait 24 marins ukrainiens sur les trois navires, dont deux sont des officiers du Service de sécurité de l’Ukraine. L’UCMC a recueilli des informations auprès de médias ukrainiens qui observent ce qui se passe dans la pratique.

L’interdiction d’entrée sur le sol ukrainien pour les citoyens russes âgés de 16 à 60 ans.Pendant toute la durée de la loi martiale, l’Ukraine interdit l’entrée sur son territoire aux hommes russes âgés de 16 à 60 ans, à quelques exceptions près. Des exceptions à caractère humanitaire pourront être accordées, telle que la venue pour des funérailles. Le 29 novembre, 75 Russes n’ont pas été autorisés à entrer en Ukraine.

Les citoyens et médias étrangers: interdiction d’entrée en Crimée et dans le Donbass. En raison de l’introduction de la loi martiale, il est interdit aux citoyens étrangers, en particulier aux journalistes, de pénétrer sur le territoire occupé de la Crimée et du Donbass.

«Nous comprenons que les journalistes constituent une catégorie distincte qui nous intéresse. Mais nous attendrons environ 30 jours. Nous espérons donc la compréhension de nos collègues étrangers et aussi que cela n’affectera pas la couverture médiatique des problèmes ukrainiens», a déclaré la vice-ministre de la Politique d’information, Emina Dzhaparova. Les représentants des missions d’observation officielles de l’ONU, de l’OSCE et de la Croix-Rouge auront le droit de franchir la ligne de séparation. Pour les citoyens ukrainiens, rien ne changera.

Annulation des élections locales dans 10 régions. La Commission électorale centrale a annulé les élections locales dans 10 régions de l’Ukraine en raison de l’introduction de la loi martiale.

Aspect militaire. Rodion Timochenko, chef-adjoint de l’état-major des forces armées ukrainiennes, a évoqué les mesures prises par l’armée en vue de l’envoi de troupes dans 10 régions, et en particulier l’accélération de la préparation des réservistes. Il n’y aura pas de mobilisation pour le moment. Seule la première réunion des réservistes se tiendra dans le format d’un jour de tir une fois par semaine. Les réservistes recevront une indemnité matérielle. Il y aura le renforcement en personnel des institutions médicales militaires; la sécurité accrue des ports et d’autres infrastructures importantes. Toutes les divisions sont mises en état d’alerte totale. Certaines parties de la garde nationale seront redirigées sous l’autorité du ministère de la défense. Le gouvernement ukrainien a mis fin aux quelque 40 accords bilatéraux entre l’Ukraine et la Fédération de Russie. Le ministre ukrainien des Affaires étrangères, Pavlo Klimkine, a évoqué ce sujet dans l’émission «Droit au pouvoir» sur la chaîne «1+1». Il a rappelé que le Traité d’amitié, de coopération et de partenariat entre l’Ukraine et la Fédération de Russie de 1997 a cessé d’exister. «Nous avons envoyé à la Russie un message clair et une note diplomatique lui indiquant que le Traité cesserait d’exister conformément à la procédure définie. Il n’y aura donc pas d’accord», a-t-il expliqué.


Poutine et Trump au Sommet du G20 en Argentine

À Buenos Aires s’est achevé le Sommet annuel du G20 réunissant les dirigeants des États les plus développés du monde. Le sommet de cette année a été consacré aux thèmes du futur marché du travail, du développement des infrastructures, de la sécurité alimentaire et du soutien à l’égalité des sexes.

Parallèlement, l’attaque des navires ukrainiens près du détroit de Kertch a été l’un des sujets abordés au sommet. En raison de l’agression russe, Donald Trump a même annulé une réunion prévue avec Poutine. Avant la traditionnelle photo de groupe, le dirigeant américain est passé devant Poutine, l’ignorant et sans même lui serrer la main.

Cependant, après le sommet, Vladimir Poutine a déclaré aux journalistes qu’un bref entretien sur l’Ukraine avait tout de même eu lieu.

“J’ai répondu à ses questions concernant cet incident en mer Noire. Il a sa propre position sur ces questions et problèmes, j’ai la mienne. Nous sommes restés avec nos idées. En tout cas, je l’ai informé de notre vision de cet incident», a déclaré Poutine.

Angela Merkel et Emmanuel Macron ont également parlé de la libération des marins ukrainiens avec Poutine. Le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a déclaré que, lors de la réunion, Poutine avait «donné une explication détaillée de l’incident à la limite de la mer Noire». Poutine a également expliqué que «la décision du tribunal sur les procédures des enquête est en cours de discussion et que cela prendra donc un certain temps», a déclaré le porte-parole du Kremlin.

Rappelons que le G20 est une organisation réunissant les pays industriels les plus développés: États-Unis, Chine, Russie, Grande-Bretagne, Allemagne, France, Italie, Canada, Japon, Inde, Corée du Sud, Turquie, Australie, Argentine, Brésil, Indonésie, Mexique, Arabie saoudite, Afrique du Sud. Le vingtième membre est l’Union européenne. Chaque année, les dirigeants de ces États vont remettre les pendules à l’heure et débattre d’importants problèmes politiques et économiques. Ces sommets constituent une excellente plateforme pour les réunions bilatérales.


Le passeport ukrainien se retrouve à la 28ème place dans le classement «de force» des passeports du monde

Dans le classement des passeports les plus «forts» du monde Global Passport Power Rank 2018 présenté par le site «Passport Index», le passeport ukrainien occupe la 28ème place, alors que l’année dernière il était à la 32ème place (119 pays sans visa).

Les citoyens ukrainiens peuvent visiter 131 pays sans visa (89 pays sans visa et 42 pays avec un visa accordé à la frontière).

Le premier dans le classement est le passeport des Émirats Arabes Unis, dont les propriétaires ont la possibilité d’entrer sans visa dans 167 pays. En second lieu se trouvent l’Allemagne et Singapour (166 pays). La troisième place est partagée par le Danemark, la Suède, la Finlande, le Luxembourg, la France, l’Italie, Pays-Bas, l’Espagne, la Norvège, la Corée du Sud et les États-Unis, dont le passeport offre le droit de visiter sans visa 165 pays.

Partager sur les réseaux sociaux

Twitter