Elections 2019/Classement/VoxCheck, UE/OTAN, Oservateurs russes, Economie/Croissance des exportations

Elections 2019/Classement/VoxCheck, UE/OTAN, Oservateurs russes, Economie/Croissance des exportations
le 11 février 2019.

Situation dans la zone du conflit

Au cours des dernières 24 heures, les groupes pro-russes ont lancé 9 attaques ciblées, dont 3 au moyen d’armes lourdes. Dans la zone d’action de la force tactique «Est», ils ont tiré sur les positions des militaires ukrainiens à Avdiivka avec des mortiers de 120 mm et des lance-grenades antichars, ainsi qu’avec des mitrailleuses lourdes et des armes légères à Opytne, avec des mortiers de 82 mm près de Hnoutove.

Dans la zone d’action de la force tactique «Nord», les groupes pro-russes ont déployé des mortiers de 82 mm, des lance-grenades automatiques, des mitrailleuses lourdes et des armes légères pour tirer sur les troupes ukrainiennes près de Pivdenne, des lance-grenades et des armes légères près de Krymske, des mitrailleuses lourdes près de Staryi Aidar et des mitrailleuses lourdes et des armes légères près de Svitlodarsk.


Les élections 2019: le classement des politiciens les plus menteurs dans VoxCheck

Tout au long de l’année, le projet VoxCheck a testé les déclarations des dirigeants de l’État ukrainien et des hommes politiques qui se trouvent en tête des enquêtes sociologiques réalisées avant les élections présidentielle et législative.

Les propos les plus mensongers se trouvent dans les déclarations de Yulia Timochenko, chef du parti «Batkivchtchyna», de Vadym Rabinovitch, coprésident de «La plate-forme d’opposition – Pour la vie» et d’Oleg Liachko, chef du «Parti radical».

Selon «L’évaluation des menteurs et des manipulateurs de l’année 2018», parmi les 248 citations analysées appartenant à Yulia Timochenko, chef du parti « Batkivchtchyna », il n’y a que 31% de vérité, contre 27% de manipulations, 33% de mensonges et 8% d’exagérations. Parmi les 285 citations d’Oleg Liachko, il n’y a que 41% de vérité, et 17% de manipulations, 31% de mensonges, 11% d’exagérations.

Quant à Petro Porochenko, dans ses propos il y a 56% de vérité, 16,5% de mensonges, 14,8% de manipulations et 12,3% d’exagérations. Dans les discours d’Anatoly Hrytsenko, il y a 68,1% de vérité, 8.1% de manipulations, 15.2% des mensonges et 8.6% d’exagérations.


Le cours vers l’UE et l’OTAN est inscrit dans la Constitution
 
Le 7 février 2019, la Verkhovna Rada a fixé le cours de l’Ukraine vers l’Union européenne et l’OTAN dans la Constitution. Cette loi a été adoptée par 334 députés. Avant le vote, le président Petro Porochenko a déclaré qu’il s’agissait du vote historique du 7 février. «Aujourd’hui est un jour historique, alors que la Constitution va fixer les orientations de la politique étrangère du mouvement ukrainien en faveur de l’UE et de l’OTAN. L’OTAN est une question de sécurité non seulement au niveau militaire, mais aussi pour la sécurité du citoyen, la sécurité dans les rues et pour l’État la sécurité de la primauté du droit», a déclaré Porochenko.

L’OTAN reconnaît les aspirations de l’Ukraine à l’adhésion à l’Alliance et souligne la nécessité de poursuivre les réformes. Le représentant de l’OTAN a accordé un commentaire à l’édition ukrainienne «Evropeyska Pravda», concernant l’adoption des modifications à la Constitution relatives à l’évolution de l’adhésion de l’Ukraine à l’UE et à l’OTAN. «Nous reconnaissons l’aspiration de l’Ukraine à rejoindre l’Alliance, et la solidarité de l’OTAN avec l’Ukraine est ferme», a déclaré le représentant de l’OTAN. Dans le même temps, l’Alliance n’a pas évalué le fait même de la consolidation, dans la Constitution, du cours vers l’adhésion à l’OTAN et à l’UE.


Les observateurs électoraux russes en Ukraine

Le 7 février, la Verkhovna Rada de l’Ukraine a approuvé le projet de loi modifiant certaines lois ukrainiennes sur la surveillance des processus électoraux en Ukraine. Selon les changements, les observateurs russes ne pourront pas assister aux élections.

La raison de cette décision est que l’Ukraine craint l’ingérence de la Russie dans son processus électoral. Selon les représentants des autorités ukrainiennes, l’une des «faiblesses» réside dans les missions d’observation internationales qui surveillent la situation avant les élections, le jour du scrutin et contrôlent le décompte des voix. En Ukraine, il ne sera pas exclu que la Russie utilise cette opportunité, par l’intermédiaire de ses représentants dans les missions d’observation internationales, pour influencer le processus du vote et fausser les résultats des élections en Ukraine.

Cette décision a suscité des inquiétudes au sein de l’OSCE. Miroslav Lajčák, ministre slovaque des Affaires étrangères et président tournant de l’OSCE, a invité la partie ukrainienne à reconsidérer la décision selon laquelle l’élection présidentielle en Ukraine sera fermée aux observateurs russes. Le ministre ukrainien des Affaires étrangères, Pavlo Klimkine, a déclaré que l’Ukraine était prête à accepter aux élections n’importe quel nombre d’observateurs internationaux de n’importe quel pays, mais pas de Russie, et il a suggéré de «mettre un terme à toutes les discussions».


Économie: le marché des innovations, l’exportation et le commerce avec la Fédération de Russie

 
L’Ukraine sur le marché des innovations. L’Ukraine renforce sa présence sur le marché international des innovations et des produits de haute technologie. Oui, l’Ukraine est l’un des 9 pays invités par les Émirats arabes unis à prendre part au Mois de l’innovation (février 2019), choisie parmi les 200 futurs exposants d’Expo 2020 Dubaï (exposition sur le potentiel d’innovation et d’exportation). Dans son pavillon, l’Ukraine envisage de présenter des systèmes intelligents pour les stores et volets, un vélo électrique doté de la plus grande réserve d’AVC au monde, un gadget de suivi du travail et de la santé cardiaque, etc.

Le leader mondial des exportations de beurre. L’Ukraine exporte beaucoup de produits alimentaires vers les complexes agro-industriels. Le pays exporte non seulement du blé, c’est-à-dire non seulement des matières premières, mais également des produits alimentaires transformés de grande valeur, par exemple des jus de fruit, des concentrés pour jus, du beurre. En 2018, l’Ukraine est devenue l’un des cinq principaux exportateurs de beurre du monde.

Croissance des exportations: 50% du PIB. Les exportations ont augmenté pendant deux années consécutives. Au cours des onze mois de 2018, elles ont dépassées les 43 milliards de dollars. C’est 10% de plus qu’en 2017. La géographie des exportations ukrainiennes est immense: elle concerne 201 pays. Les exportations représentent 50% du PIB de l’Ukraine. C’est pourquoi l’augmentation des exportations en provenance de l’Ukraine est un signe très positif pour l’économie ukrainienne.

Commerce avec la Fédération de Russie. Ce n’est un secret pour personne que l’Ukraine continue de commercer avec la Russie. Cependant, la situation est en train de changer. Les importations des produits de base en provenance de Russie augmentent: il s’agit de produits pétroliers issus de roches bitumineuses, de charbon, de composants de réacteurs nucléaires (éléments thermiques).

Les efforts du gouvernement pour restreindre le commerce avec la Fédération de Russie.Le gouvernement prend des mesures pour stimuler la diversification des échanges. Ainsi, au cours des années 2015-2017, il a été possible de diviser par plus de 1,5 les importations de TVEL (éléments de réacteurs nucléaires), alors que leur importation en provenance de Suède a été multipliée par 5. Le gouvernement travaille également à la limitation des importations en provenance de la Fédération de Russie. Une liste de produits russes est interdite à l’importation en Ukraine, parmi lesquels figurent certains produits alimentaires – lait, alcool; et également les cosmétiques, les engrais minéraux, etc. Un décret gouvernemental a imposé un droit de douane sur certaines catégories de produits de base en provenance de Russie, qui en étaient dispensées auparavant.

Le transit de marchandises ukrainiennes à travers le territoire de la Fédération de Russie vers le Kazakhstan est interdit. L’Ukraine s’attend à ce que l’Organisation mondiale du commerce décide d’une poursuite au cours du premier trimestre 2019.

Partager sur les réseaux sociaux

Twitter