Sanctions pour la Crimée, Zelensky/Etats-Unis, Economie/Rencontre entre le président Zelensky et les entreprises, Sociologie

Sanctions pour la Crimée, Zelensky/Etats-Unis, Economie/Rencontre entre le président Zelensky et les entreprises, Sociologie
le 24 juin 2019.

Situation dans la zone du conflit

Les formations armées de la Fédération de Russie violent le régime de cessez-le-feu en utilisant des armements interdits par les accords de Minsk, notamment des mortiers de calibre 120 et 82 mm. L’ennemi a également tiré sur nos défenseurs avec des véhicules blindés de combat, des lance-grenades de divers systèmes, des mitrailleuses de gros calibre et des armes légères.


Politique internationale: sanctions pour la Crimée, sommet de l’UE et préparatifs de la visite de Zelensky aux États-Unis

“Sanctions pour la Crimée”. Le Conseil de l’UE a décidé de prolonger les “sanctions de la Crimée” pour une année supplémentaire. Des mesures restrictives s’appliquent aux particuliers et aux entreprises établis dans l’UE. Les sanctions de l’UE comprennent une interdiction d’importer dans l’UE des marchandises de Crimée et de Sébastopol; des investissements en Crimée ou à Sébastopol; des services touristiques en Crimée et à Sébastopol, en particulier, les navires de croisière européens ne peuvent pas se rendre dans les ports de Crimée; l’exportation de certains biens et technologies vers la Crimée, en particulier dans le secteur des transports, des télécommunications et de l’énergie.

Appel de l’UE à la libération des marins ukrainiens. Les dirigeants de l’Union européenne ont appelé la Russie à libérer sans condition les marins et navires ukrainiens capturés illégalement dans le détroit de Kertch en novembre dernier. Cela est indiqué dans les conclusions du sommet de l’UE, qui ont été approuvées par les chefs d’État et de gouvernement des États membres de l’UE le jeudi 20 juin à Bruxelles. “Le Conseil européen appelle à nouveau la Russie à libérer sans conditions les marins ukrainiens capturés, à rendre les navires capturés et à assurer le libre passage de tous les navires dans le détroit de Kertch, conformément au droit international”, ont déclaré les dirigeants européens.

Préparation de la visite du président Volodymyr Zelensky aux États-Unis. Le chef du Service de sécurité de l’Ukraine, par interim, Ivan Bakanov, a évoqué la prochaine visite du président de l’Ukraine, Volodymyr Zelensky, aux États-Unis. “Une attention particulière est accordée à la préparation d’une visite à Washington du président ukrainien Volodymyr Zelensky, qui se tiendra prochainement à l’invitation du président des États-Unis, Donald Trump”, peut-on lire dans le communiqué affiché sur la page officielle du Service de sécurité de l’Ukraine.


Economie: les thèses principales de la rencontre entre le président Zelensky et les entreprises
Le jeudi 20 juin a eu lieu la première réunion à grande échelle du nouveau président avec les représentants du business.  La réunion a rassemblé plus de 800 invités – dirigeants d’entreprises, propriétaires d’entreprises, représentants d’associations professionnelles, experts et diplomates. Il s’agit essentiellement de la première réunion du président nouvellement élu et de son équipe avec des hommes d’affaires de cette envergure. Il semble que la plupart des visiteurs se sont rendus à cet événement pour se faire une première impression de Volodymyr Zelensky en tant que chef de l’État et comprendre à quoi s’attendre dans un proche avenir.

Rencontres avec des oligarques. Le nouveau président a déjà rencontré trois oligarques ukrainiens, Rinat Akhmetov, Igor Kolomoisky et Viktor Pinchuk, et a conclu des accords. Le président a déclaré cela le 20 juin lors d’un dialogue entre les autorités et les entreprises. Selon lui, le Donbass a besoin d’investissements d’un montant de plus de 300 milliards de hryvnia. Le président a déclaré que l’État commençait déjà à investir dans le territoire contrôlé par les autorités ukrainiennes à l’est. “Ce sera un grand projet d’intégration”, a assuré Zelensky. Il a ajouté que cela montrerait clairement les avantages de vivre en Ukraine libre par rapport à ceux qui sont obligés de vivre sur les territoires temporairement occupés. Le président a appelé les représentants des entreprises à rejoindre ce projet et à devenir des philanthropes ou des investisseurs. Il a ajouté qu’il avait rencontré Rinat Akhmetov, Igor Kolomoisky et Viktor Pinchuk.

Où investir? Le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, a expliqué sa vision de la transformation de l’Ukraine en un pays véritablement riche et a appelé les entreprises à investir de l’argent, du temps et des idées en Ukraine. “Nous étudions attentivement l’expérience des pays qui ont réussi. Nous comprenons qu’ils ont principalement investi dans l’éducation, la technologie et les infrastructures, l’Ukraine fera de même, de sorte que le rôle de l’État dans l’économie au cours des cinq prochaines années comportera trois éléments: ne pas interférer dans le travail des entreprises, construire pour les entreprises, disposer d’une excellente infrastructure et créer des conditions qui facilitent les affaires en Ukraine, et le troisième point est l’accent mis sur l’éducation, les sciences et la technologie “, a-t-il déclaré lors d’une réunion avec le monde des affaires jeudi à Kyiv.

“Amnistie fiscale”.Le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, appelle l’une des priorités de son équipe à créer des conditions attrayantes pour une grande entreprise en Ukraine et à organiser une “amnistie fiscale” avec des conditions privilégiées. S’exprimant lors d’une réunion avec des hommes dʼaffaires jeudi à Kyiv sur les priorités de sa nouvelle équipe, M. Zelensky a déclaré: “Une autre priorité qui est la nôtre: l’État est un service qui crée les conditions de votre travail, et non pas une concurrence.”


Sociologie: nouvelles notations des partis politiques

Les résultats du sondage réalisé par le Centre socialiste et le Comité des électeurs en Ukraine montrent que le parti “Serviteur du peuple” reste le leader incontesté avec 47,6% de soutien (parmi ceux qui ont décidé de leur choix). La seconde place dans les sondages revient à la “Plate-forme d’opposition – Pour la vie” — 12,4% et la troisième – “Solidarité européenne” de Petro Poroshenko – 8,8%. Le parti Batkivshchyna est à la quatrième place (8,7%) et le parti «Holos» à la cinquième place  (6,8%). Les  autres partis risquent de ne pas franchir la barre des 5%, y compris ” Force et Honneur” (4,1%).

Partager sur les réseaux sociaux

Twitter