Pourquoi la cote de popularité du président Volodymyr Zelensky tombe-t-elle?

Pourquoi la cote de popularité du président Volodymyr Zelensky tombe-t-elle?
le 18 octobre 2019.

Après être restée à un niveau élevé pendant plusieurs mois, la cote de popularité du président ukrainien,Volodymyr Zelensky commence à baisser. Selon un sondage effectué du 9 au 11 octobre 2019, le soutien au chef de l’État ukrainien a diminué de 7%. Parallèlement, le taux de popularité de Dmytro Razumkov, président de la Verkhovna Rada de l’Ukraine et Olexiy Hontcharuk, Premier-ministre du pays sont également en baisse.

Quelle est l’ampleur du déclin du soutien de Zelensky ? Cette baisse continuera-t-elle ? Et quelles sont les vraies raisons de cette baisse ? L’UCMC a sélectionné pour vous les explications de sociologues et d’experts politiques.

Chiffres principaux. Selon de récentes enquêtes sociologiques menées ce mois-ci, la cote de popularité de Volodymyr Zelensky est de 66%. Il est à noter que le 21 avril, Volodymyr Zelensky a remporté le deuxième tour de l’élection présidentielle avec 73,22% du soutien. Ce soutien est resté inchangé pendant plus d’un mois.

En octobre, selon une enquête de l’Institut international de sociologie de Kyiv (KIIS), le soutien du président Zelensky est passé de 73% en septembre à 66% ce mois-ci.

Le Premier ministre ukrainien, Olexiy Hontcharuk n’est soutenu que par 10% de la population, il y a un mois, sa popularité était de 17%. Le Président de la Verkhovna Rada, Dmytro Razumkov, est soutenu par 27% des sondés, alors que ce chiffre était de 33% le mois dernier. Fait intéressant, 38% des Ukrainiens ne savent même pas qui est Olexiy Hontcharuk et 36 % personnes ignorent qui est Dmytro Razumkov.

7% de moins, est-ce une chute importante? La chute de la cote de popularité de Volodymyr Zelensky ne semble pas catastrophique pour le moment, mais elle représente un signal important. «Cette baisse est significative, mais elle est à relativiser car son taux de popularité demeure très important On ne sait pas pour le moment s’il s’agit d’une tendance ou d’une déviation temporaire», a expliqué Volodymyr Paniotto, sociologue et directeur général de l’Institut international de sociologie de Kyiv.

Le milieu des experts s’attendait à une baisse de la note du président car un tel soutien ne pouvait pas durer longtemps.

Les experts ont prédit que le taux de popularité de Zelensky déclinerait dès qu’il s’exprimerait. Mais il est désormais clair que le déclin ne va pas aussi vite que ce que les politologues et les sociologues avaient prédit. Jusqu’à présent, la popularité du président Zelenski baisse moins rapidement et considérablement que prévu.

Qu’est-ce qui a entraîné le déclin de la popularité du président? Selon les sociologues, le mouvement de protestation contre la formule de Steinmeier est la cause principale de cette chute dans les sondages. Des manifestations à grande échelle contre un accord selon les conditions de la Russie ont eu lieu les 6 et 15 octobre sur la place Maidan à Kyiv.

En outre, le recul de la confiance s’explique par une certaine lassitude face à des promesses électorales pour le moment non suivies d’effets. «La chute dans les sondages des trois premières personnes du pays est à l’image d’une déception des citoyens qui croient fanatiquement aux changements rapides et visibles», a déclaré Iryna Bekechkyna, directrice du Fonds des initiatives démocratiques.

« Il me semble que les gens sont fatigués ou commencent à en avoir assez d’attendre des résultats concrets sur les promesses du candidat à la présidence puis du président Zelenski. La question principale est la paix », déclare le politologue Mykhaylo Pogrebynsky. Il en va de même pour la lutte contre la corruption ou la croissance économique.

Le soutien à Zelensky continuera-t-il à baisser? Volodymyr Zelensky aurait encore six mois avant de subir une possible autre chute dans les sondages. Selon l’expert politique Valery Koltchok, cela se produira si les électeurs ne voient pas de réformes significatives dans les domaines de l’économie, de la politique intérieure et de la politique étrangère. L’expert a fait cette déclaration en direct sur les ondes de Radio HB. « Si le thème de la formule de Steinmeier continue à se développer, l’attitude de la population envers Zelenski peut se détériorer. D’autant plus, que la saison du chauffage nous attend, ce qui entraînera surement une hausse des factures du gaz, assez pour possiblement affecter la popularité de Volodymyr Zelensky. D’expérience, cela a généralement un impact significatif», déclare Volodymyr Paniotto, sociologue et directeur général de l’Institut international de sociologie de Kyiv.

La popularité du président devrait également chuter car il aura du mal à faire plaisir à tous les électeurs qui ont des opinions politiques différentes. «La cote va certainement tomber car elle a été beaucoup trop élevée dès le début, elle a unifié les électeurs avec des points de vue différents, alors que maintenant, quoi qu’il fasse, cela détournerait de lui une partie ou une autre de ses électeurs», prédit Iryna Bekechkyna, directrice du Fonds des initiatives démocratiques.

L’opposition politique ne doit pas être oubliée non plus. «Les autres forces politiques ne peuvent pas travailler avec l’équipe de Zelensky aujourd’hui parce qu’elles n’y sont pas autorisées. Et ce sont presque toutes les forces politiques ukrainiennes aujourd’hui qui sont unies par un front puissant contre le parti Serviteur du Peuple et contre Zelensky. Ils travaillent bien sûr à la dégradation de son image (…). Ces processus sont absolument logiques, et Zelensky était ouvertement mal préparé pour affronter cela», a déclaré Klochok.

Selon l’expert, le rythme du travail du parlement est en baisse, il y a des différends au sein de la faction, il est possible que sa cote baisse de moitié d’ici le milieu de l’année prochaine.

Partager sur les réseaux sociaux

Twitter