Trump, OTAN, UE, Mariupol/Forum d’investissement et Forum humanitaire

Trump, OTAN, UE, Mariupol/Forum d’investissement et Forum humanitaire
le 04 novembre 2019.

Situation dans la zone du conflit

Les positions des Forces unies de L’Ukraine ont subi les tirs des troupes russes qui ont déployé, entre autres, des mortiers de calibre 120mm et 82mm, ainsi que des véhicules de combat blindés, des lance-grenades, des mitrailleuses lourdes et des armes de petit calibre.

Le 1 novembre, le processus du retrait des troupes dans la zone de la localité de Zolote-4, région de Louhansk, s’est achevé.
«L’étape du retrait des forces et des moyens des deux côtés sur le site N°2 de la colonie de Zolote-4 dans la région de Louhansk est terminée. Les représentants du SMM de l’OSCE ont procédé à la vérification de nos activités, y compris à l’aide de drones», peut-on lire dans le communiqué du service de presse du quartier général des Forces unies de l’Ukraine.


La politique internationale: Trump, OTAN et Union européenne

Trump et la rencontre à la Maison Blanche. Le président américain Donald Trump a déclaré qu’il aimerait rencontrer le président ukrainien Volodymyr Zelensky à Washington. «J’aimerais qu’il vienne à la Maison-Blanche s’il en a la volonté, mais je pense qu’il le fera», a déclaré à la presse un journaliste qui lui avait demandé s’il avait l’intention d’inviter Zelensky à Washington. Trump a ajouté: «Je pense qu’il viendra très bientôt. C’est un homme bon. Il a été élu face à la corruption incroyable en Ukraine, laquelle m’inquiète beaucoup», a déclaré le président américain. À l’automne 2019, un scandale politique a éclaté aux États-Unis à la suite d’une conversation téléphonique de Donald Trump avec Volodymyr Zelensky. La raison en était que les médias ont cité un informateur affirmant que Trump ferait pression sur Zelensky pour tenter d’ouvrir une enquête sur l’un des principaux candidats du parti démocrate à l’élection, Joe Biden, et sur son fils Hunter en Ukraine.

Ukraine et OTAN. Le vice-premier ministre chargé de l’intégration européenne et euro-atlantique de l’Ukraine, Dmytro Kuleba, a déclaré que l’Ukraine avait demandé à l’OTAN de lui accorder le statut de membre du Partenariat des opportunités avancées. «Au cours de sa visite, l’Ukraine a exhorté l’Alliance de l’Atlantique Nord à passer à un nouveau niveau de coopération et à donner à l’Ukraine le statut de membre du Partenariat des opportunités avancées», a déclaré Dmytro Kuleba lors d’un point de presse qui s’est tenu vendredi à Kyiv. Dans le cadre de ce partenariat, l’Ukraine pourrait être admise en priorité à la certification des événements OTAN-Ukraine. Le programme comprend également: une coopération renforcée en matière de renseignement, et l’offre aux pays partenaires d’occuper des postes au siège de l’OTAN ou dans des structures de l’OTAN.

L’Ukraine est prête à rejoindre la mission non combattante de l’OTAN en Irak, a déclaré le ministre ukrainien de la Défense, Andriy Zahorodniuk. «Il s’agit de conseiller et de former les forces armées irakiennes sur la maintenance d’équipements fabriqués peut-être à l’époque soviétique ou après, mais que nos spécialistes connaissent. Il s’agit d’une mission non combattante se déroulant à l’arrière du front», a déclaré Andriy Zahorodniuk, lors d’une conférence de presse vendredi à Kyiv. Selon lui, une douzaine d’Ukrainiens peuvent participer à une telle mission en Irak. Le ministre a déclaré que les négociations sur la participation de l’Ukraine à la mission étaient en cours et qu’une décision sera prise dans un proche avenir.

Réunion du comité d’association UE-Ukraine. La 5e réunion du comité d’association UE-Ukraine qui se tiendra à Bruxelles le 5 novembre est un événement important qui renforcera la dynamique des relations avec l’Union européenne. Cette déclaration a été faite par le vice-Premier ministre chargé de l’intégration européenne et euro-atlantique de l’Ukraine Dmytro Kuleba. Selon le service de presse du cabinet des ministres, lors des réunions du comité, des contacts professionnels seront établis entre les représentants des nouvelles autorités ukrainiennes et les institutions de l’Union européenne, en particulier la Commission européenne. Les idées d’intégration plus poussée, qui sous-tendent les documents approuvés par le Conseil d’association en décembre, seront également discutées. «Nous avons toutes les raisons de dire que le dialogue entre l’Ukraine et l’Union européenne ne fera que s’intensifier», a déclaré le service de presse du gouvernement.


Forum d’investissement et Forum humanitaire à Mariupol

 

Les 29-30 octobre, deux forums se sont tenus à Mariupol: un forum investissement et un forum humanitaire. Les deux ont été personnellement initiés par le président Zelensky et concernaient des discussions sur la gestion du Donbass. Le premier vise les entreprises et les partenaires étrangers. Le second concerne l’amélioration de la vie des populations de l’Est et de la Crimée et le point de départ de la réintégration du Donbass.
Depuis le début de la guerre russo-ukrainienne, il s’agit du premier événement de grande envergure organisé par les autorités sur ces sujets et qui s’est tenu dans la zone de conflit. Une réunion du Cabinet des ministres s’est déroulée également à Marioupol.
Hromadske
a publié un important compte-rendu de ces événements. En voici les points principaux.

Forum d’investissement: RE: THINK. Invest in Ukraine
La composition presque entière du Cabinet des ministres, qui avait tenu la veille une réunion, et plus de 20 délégations officielles étrangères étaient présentes au Forum. Parmi les participants figuraient également le directeur général de la politique européenne de voisinage et des négociations de l’élargissement de l’UE, les dirigeants de la BERD et de la Banque mondiale. Il s’agit du premier forum organisé par les autorités ukrainiennes au sud de la région de Donetsk depuis le début la guerre.Spécialement pour ce forum, 230 km d’une nouvelle route de Zaporijya à Marioupol ont été construits. À Mariupol, il n’existait même pas de lieu approprié pour un tel événement. Par conséquent, les organisateurs ont installé un local sur la place centrale en face du théâtre dramatique, et ont fait venir tous les équipements de Kyiv, de Zaporizhzhia et de Dnipro.

Accès à internet. À Mariupol, les représentants de quatre opérateurs de téléphonie mobile ukrainiens ont signé un mémorandum d’engagement selon lequel l’ensemble du pays devra être couvert par Internet. Mykhailo Fedorov, chef de la direction numérique de l’équipe de Volodymyr Zelensky, et maintenant vice-Premier ministre chargé de la transformation numérique, affirme que le délai sera d’un an et demi.

Privatisation des entreprises publiques. Le ministre de l’Economie, Tymofiy Mylovanov, a présenté une liste d’entreprises publiques à privatiser. La Banque mondiale appuie le lancement du Fonds d’appui au partenariat international pour la reconstruction et la réintégration du Donbass. L’un des premiers projets consiste à améliorer l’eau potable à Marioupol.Mémorandum d’un milliard d’euros signé avec la Banque européenne. Le Premier ministre, Olexiy Hontcharuk, et des représentants du gouvernement ont signé un mémorandum d’accord d’un montant de 1 milliard d’euros avec des représentants de la Banque européenne pour la reconstruction et le développement. Il s’agit de fonds de la BERD alloués pour la construction de routes régionales (une première tranche de 300 millions de dollars pour les routes de la région de Kherson), ainsi qu’un mémorandum d’entrée dans la bourse mondiale de la société «Ukrzaliznytsia», l’une des plus grandes entreprises d’État ukrainiennes.

Questions de Privatbank. Les représentants du FMI, avec lesquels l’Ukraine négocieactuellement une nouvelle tranche, étaient absents à Marioupol. Le Premier ministre s’attend à ce que la mission arrive en Ukraine dans quelques semaines et approuve le programme d’ici la fin de l’année.La PrivatBanque est une question clé pour le FMI et les investisseurs, a déclaré l’analyste financier britannique Timothy Ash.Le vice-président de la BERD, Alan Piu, a déclaré que le problème ne réside même pas dans le fait que la privatisation de PrivatBank puisse commencer – en principe, il n’y a aucun obstacle. La question est de savoir pourquoi les autorités ne demandent toujours pas à Igor Kolomoisky un dédommagement pour les 5,5 milliards de dollars retirés de la banque.

Forum humanitaire de l’Unité: plan de réintégration de Volodymyr Zelensky et discours d’Oleg Sentsov
Le 30 octobre, au lendemain de celui sur l’investissement, un autre forum a eu lieu à Mariupol, celui de l’Unité. Il était beaucoup plus petit, mais les participants étaient très serrés à l’intérieur du nouveau centre des services administratifs. Le forum était axé sur les problèmes humanitaires des Ukrainiens victimes de la guerre.Dans un discours prononcé à Mariupol, le président Volodymyr Zelensky a évoqué la nécessité de développer un concept de justice transitionnelle. Il s’agit d’une série d’actions liées à l’élaboration d’une législation sur la responsabilité en cas de conflit, l’indemnisation des dommages et un grand nombre de problèmes, allant de l’échange de prisonniers aux documents en cours dans les territoires occupés et ne respectant en aucune manière la législation ukrainienne.L’une des deux grandes discussions a été consacrée à ce sujet.  En fait, Zelensky a annoncé son plan de réintégration.

• l’achèvement de la «phase critique» (il n’y a pas de solution militaire; la pression des sanctions sur la Russie doit continuer jusqu’à ce que celle-ci se conforme aux accords internationaux);

• la réconciliation des Ukrainiens pour «guérir les blessures» (avec la participation maximale du public, car «personne dans le pays n’a vécu cette expérience et ne peut donc pas dire – seul mon avis est correct»);

• l’État doit sécuriser la réintégration.L’essentiel est de s’accorder sur une vision partagée de la paix basée sur les valeurs de «liberté, démocratie, société civile et État de droit, vie digne, bonté, tolérance, intégrité, respect du droit, de la propriété privée et solidarité».

Discours de Sentsov. Selon le plan des organisateurs du forum, membres du bureau pour le développement de la politique humanitaire de l’Ukraine , son aboutissement aurait dû être les discours des porteurs des idées qui unissent l’Ukraine.L’ancien prisonnier politique et réalisateur Oleg Sentsov a également prononcé un discours. Son discours a été extrêmement bref: outre le pouvoir russe et la corruption, le problème est «en nous-mêmes». Il se souvient du Maidan: «Je me souviens bien comment c’était à l’époque, cet hiver-là. Lorsque nous communiquions poliment, correctement, ouvertement et honnêtement. Cela m’a aidé pendant toutes ces cinq années. Je savais pourquoi j’avais tout risqué en Crimée, pourquoi j’étais en prison. À mon arrivée, j’ai constaté à mon grand regret que nous avions tout perdu. La révolution de la dignité s’est transformée en une contre-révolution de la haine. Nous sommes très agressifs les uns envers les autres, fragmentés, intolérants envers toute pensée».

Partager sur les réseaux sociaux

Twitter