La créativité dans l’entreprise pourrait sauver l’économie de l’Ukraine, en particulier par les exportations – les experts

La créativité dans l’entreprise pourrait sauver l’économie de l’Ukraine, en particulier par les exportations – les experts
le 08 juillet 2015.

Kiev, le 8 juillet 2015 –  «L’intelligence, le travail acharné et la créativité, voilà la formule pour une entreprise prospère en Ukraine et la clé du succès de l’économie de l’Ukraine dans les conditions actuelles», a déclaré Olexandre Savchenko, économiste et Président de l’Institut international du business lors d’une table ronde à l’Ukraine Crisis Média Center. Selon lui, il faudrait chercher des ressources dans les innovations, la créativité et le secteur des services. «Actuellement, l’industrie et l’agriculture sont synonymes de pauvreté».

Selon M. Savchenko, la dévaluation de la monnaie ukrainienne présente un côté positif qui ouvre des opportunités pour l’exportation. «25% du marché mondial en franchise de droits se sont ouverts pour nous. Si on signe l’accord avec les Etats-Unis, l’Ukraine pourrait exporter librement non seulement dans l’UE, mais aussi aux États-Unis et au Canada. Autrement dit, 50% du marché mondial seront ouverts aux entreprises ukrainiennes», a-t-il dit. «Les entreprises les plus concernées par cette ouverture seront celles qui n’ont pas de rapport avec les fonctionnaires, notamment dans le domaine des technologies informatiques. Selon les prévisions, l’exportation des technologies informatiques ukrainiennes représentera entre 42 et 45 milliards de hryvnia», a déclaré Victor Valeev, Directeur de l’association «IT de l’Ukraine».

Selon Olexander Tkachenko, Directeur général du Média 1 + 1, développer le potentiel d’exportation, en particulier grâce à l’économie créative, est un des moyens de survie pour l’économie ukrainienne. En ce qui concerne le marché de l’industrie de la télévision, pour notre pays, deux domaines sont prometteurs: la production de nouveaux formats et de nouvelles idées, et l’exportation de services pour les acheteurs des films, des séries et des publicités. Mais les producteurs dépendent de l’État et il leur faut des exonérations fiscales. «Les exonérations fiscales contribueront à la construction de studios de cinéma, mais aussi à la création d’emplois en Ukraine. Selon nos estimations prudentes, les bénéfices peuvent atteindre de 100 à 200 millions de dollars».

Konstantin Kojemyaka, fondateur de l’imprimerie HUSS et idéologue du portail de l’économie créative CHERNOZEM, a expliqué que la coopération entre les industries créatives en Ukraine faisait défaut, malgré le haut niveau intellectuel et la capacité créative de la plupart de ses citoyens. L’obstacle principal est l’absence de la protection de la propriété intellectuelle. «L’initiative doit venir du bas. C’est ce que l’on appelle la «génération Z», la classe créative».

«Les sociétés et entreprises ukrainiennes, spécialisées dans l’exportation de services informatiques reçoivent environ 2 milliards d’euros, ce qui multiplie leur bénéfice par 40. Aucune industrie en Ukraine n’a une telle croissance», – a déclaré Yuri Antanyuk, chef d’EPAM Systems Ukraine. Selon lui, l’économie créative est très importante et prometteuse pour l’Ukraine. Mais elle aura plus de chances de se développer si l’État n’intervient pas et ne change pas les règles du jeu.

Julia Savostina, fondatrice du projet Made In Ukraine, a déclaré que la notoriété, ainsi que les bénéfices des producteurs nationaux, avaient augmenté grâce à la vague de patriotisme et parfois, ils n’arrivaient même pas à satisfaire les demandes des consommateurs.

Partager sur les réseaux sociaux

Twitter