Київ
,

Un immeuble détruit à Novhorodske à la suite d’une attaque de militants séparatistes

Un immeuble détruit à Novhorodske à la suite d’une attaque de militants séparatistes
Київ, le 09 novembre 2016.

Les forces séparatistes continuent toujours de frapper les troupes Ukrainiennes aux mêmes endroits ; cependant, il semblerait qu’ils aient désigné de nouvelles cibles. Heureusement, aucune perte Ukrainienne n’est à déplorer.

Un immeuble a été détruit à Novhorodske dans la région de Donetsk à la suite d’une attaque de militants séparatistes. Le porte-parole du Ministère de la Défense Ukrainien, le Colonel Andriy Lysenko, a confirmé la mort des habitants de l’immeuble lors d’une conférence de presse organisée à l’Ukraine Crisis Média Center, qui concernait les opérations anti-terroristes à l’Est du pays. Il a été précisé lors de cette conférence que les attaques des séparatistes sont en général relativement longue, pouvant durer de 30 minutes à plusieurs heures. « Nos adversaires ont violé le cessez-le-feu au renflement de Svitlodarsk, à plusieurs endroits proches de Horlivka, et dans la zone industrielle de Avdiivka. Nos positions ont été les cibles de tirs répétés de mortiers, s’élevant jusqu’à 150 tirs par offensives » a insisté le porte-parole. Qui plus est, de nombreuses mines installées au préalable par les séparatistes ont explosé près du point de contrôle de Majorsk. Il y a donc eu hier un total de sept attaques lancées contre nos soldats, dont cinq impliquant l’utilisation d’armes lourdes.

Les militants lancent aussi fréquemment des offensives sur le front de la région de Louhansk. Ils violent donc là aussi systématiquement le cessez-le-feu aux alentours de Stanytsia dans la région de Louhansk, mais également aux alentours de Shchastia, de Slovianoserbsk, et de Popasna. « Les offensives qui ont eu lieu aux alentours de Stanytsia dans la région de Louhansk ont duré approximativement 4 heures, avec de courtes interruptions. Les séparatistes utilisent principalement à Krymske et dans ses environs des mortiers et des canons à gros calibre de 122 mini-mètre » a indiqué le Colonel Lysenko. L’ennemi a de toutes évidences tiré au calibre lourd à 90 reprises ; les attaques les plus intenses se sont déroulées hier entre 16h et 19h avec un total de 16 offensives dans la seule région de Louhansk. Six de ces attaques impliquaient l’utilisation d’armes lourdes.

Heureusement, aucun soldat Ukrainien n’a trouvé la mort mais trois ont été blessés.

Des offensives soutenues au mortier continuent sur le front de Mariupol, et en plus de leurs cibles habituelles—Krasnohorivka, Mariinka et ses environs—les séparatistes prennent désormais pour cibles Dokuchaevsk et Olenivka.

« Selon les renseignements Ukrainiens, cinq wagons contenant des munitions Russes ont été livrées récemment » a ajouté le Colonel. Au total, 31 offensives ont eu lieu hier dans la région de Mariupol dont 20 impliquaient l’utilisation d’armes lourdes.

 

 

Partager sur les réseaux sociaux

Twitter
Plus d’infos sur le sujet