Kyiv
,

Alexeï Navalny vs Igor Guirkine : les preuves de la guerre dans le Donbass et de l’annexion de la Crimée

Alexeï Navalny vs Igor Guirkine : les preuves de la guerre dans le Donbass et de l’annexion de la Crimée

Alexeï Navalny, opposant russe a accepté un débat avec Igor Guirkine (nom de guerre Strelkov), l’ancien chef de guerre des combattants pro-russes de la soi-disant République populaire de Donetsk lors duquel ils ont discuté de l’agression russe en Ukraine. Igor Guirkine, citoyen russe, est un officier du Service de renseignements de la Fédération de Russie. Au printemps 2014, il dirigeait les troupes séparatistes à Slovyansk et Kramatorsk. Par la suite il a occupé le poste de « ministre de la défense » de la soi-disant République populaire de Donetsk, notamment quand les militaires russes ont abattu le vol MH17 au-dessus du Donbass.

Hromadske a sélectionné les citations les plus intéressantes prononcées lors des débats, celles qui concernent directement l’implication de la Russie dans le conflit à l’Est de l’Ukraine.

Question de Navalny sur la prise de Slovyansk : « Ce ne sont pas les oligarques qui vous ont donné l’argent pour cette opération ? »

J’ai pris les armes en Crimée et j’avais aussi un peu d’argent. Quant au reste des questions, je n’y peux pas répondre et je n’y répondrai pas, car répondre à ces questions entacheraient mon honneur d’officier. Actuellement, il y a toujours des personnes (qui participent à la guerre dans le Donbass) et qui dépendent de moi.

Guirkine au sujet de la catastrophe du Boeing MH17 dans le Donbass

Nous n’avions pas les moyens d’abattre cet avion. Je n’avais que 5 systèmes lance-roquettes « Igla » et 1 « Strila-10 », mais au moment où l’avion a été abattu, il était à Zougress. Je ne peux plus rien dire. Je ne suis pas, je ne m’intéresse pas et je ne participe pas à l’enquête de cette affaire. Je peux vous jurer sur la Bible que je n’ai jamais écrit aucun message sur le Boeing abattu.

Navalny sur la guerre dans le Donbass et l’implication de la Russie dans ce conflit

La guerre que nous avons commencée est une chose qui coûte très cher et qui détruit l’économie russe. Non, la Russie ne peut pas participer à la guerre. Les événements dans le Donbass sont des événements affreux : 10 000 personnes ont été tuées. Il y a eu « Minsk 2 », vous pouvez ne pas être d’accord avec ça. En revanche, les leaders de ces « républiques », le Kremlin, l’Europe, les États-Unis, l’Ukraine font partie de ce processus. Mais la Russie n’a pas d’argent pour cette guerre. Vous dites : « Nous allons continuer cette guerre ». Non, nous n’allons pas la continuer. Nous ne voulons pas cette guerre. J’aimerais arrêter tout cela.

Guirkine sur l’intervention dans le Donbass et en Crimée

J’aurais pu arriver n’importe où. J’aurais pu aller à Odessa, à Melitopol. Donc, je ne suis pas venu dans le Donbass pour faire la guerre, mais pour donner aux Russes le droit à l’auto-identification. Je n’avais pas peur d’être tué, je ne serais pas allé en Crimée et dans le Donbass, si j’avais peur. Plusieurs fois, j’aurais pu être tué. Par la suite, on m’a imposé des conditions qui ne me permettaient plus de rester. Mais je ne peux pas vous dire quelles conditions c’étaient. C’est un secret.

Question de Navalny : « Est-ce que cette guerre a fait du bien à quelqu’un ? »

Je pense qu’il ne faut pas dire que cette guerre a fait du bien aux Ukrainiens avant qu’elle ne se termine. Nous ne pouvons pas le dire avant que l’Ukraine soit réunie avec la Russie. Nous sommes déchirés en petits morceaux et tant que nous ne serons pas ensemble, il ne vaut pas mieux en parler.

Guirkine au sujet de la fin de la guerre dans le Donbass

Tant que le pouvoir actuellement dans le Donbass y restera, il n’y aura aucune réconciliation avec l’Ukraine. La guerre est inévitable.

Guirkine sur les chefs de guerre des LNR et DNR

Poutine a trahi toute la Novorossia, en dépit du fait que nous avons pu la libérer, il a trahi toute l’Ukraine. Poutine l’a transformée à une deuxième Pologne. Pour moi, Igor Plotnytsky (chef de la LNR) et Olexandre Zakhartchenko (leader de la DNR) sont des traîtres. Je suis venu en tant que volontaire et je me suis nommé moi-même au poste de commandant, moi qui n’étais pas citoyen du Donbass. Cependant, eux, en devenant les chefs des « Républiques », ont signé les Accords de Minsk et ont trahi tout le Donbass.

Guirkine sur son retour dans le Donbass

Je n’ai jamais été payé pour ma fuite du Donbass, ni pour mon service. Mon niveau de vie a baissé depuis. Avant les événements dans le Donbass et en Crimée, j’avais un bon salaire. Aujourd’hui, je suis un employé, je vis avec mon salaire et ma retraite, je n’ai rien de plus.

 

Partager sur les réseaux sociaux

Twitter