Kiev
,

Fin de l’ATO, Bellingcat/Investigation, Société civile/Sociologie, GogolFest/Marioupol

Fin de l’ATO, Bellingcat/Investigation, Société civile/Sociologie, GogolFest/Marioupol
Kiev, le 08 mai 2018.

 

Situation dans la zone du conflit

Fin de l’ATO, début de l’OOS. Lundi dernier, le 30 avril, l’ATO s’est officiellement achevée, et les combats dans le Donbass ont été requalifiés en Opération des Forces unies (détails des changements intervenus- dans le matériel de l’UCMC

Vieille guerre, nouvelles règles: que signifie la «fin de l’ATO» et le début d’une nouvelle opération dans le Donbass?

Bombardements des localités civiles. Dans l’ensemble, la semaine dernière les combats ont continué à être très intenses, les mercenaires russes ont activement utilisé les armes interdites dans le Donbass par les Accords de Minsk (des mortiers de calibre 82 mm et 120 mm, des canons d’artillerie 122 mm et 152 mm, des chars). De plus, au cours de la semaine dernière, les mercenaires pro-russes ont tiré à sept reprises sur les localités : le 1 mai, ils ont tiré sur les quartiers résidentiels de Troitske, le 3 mai sur Zaytseve (6 maisons endommagées), le 5 mai sur les quartiers résidentiels de Louhanske, le 6 mai sur Louhanske, Mykolaivka et Zaytseve. Ces attaques ont causé des destructions d’infrastructures, un civil a été blessé.

Les écoles sur la ligne de feu: les données de l’UNICEF. Au cours des 16 derniers mois, au moins 45 écoles ont été endommagées dans l’est de l’Ukraine. C’est ce qu’indique un rapport de l’UNICEF. «L’UNICEF et ses partenaires ont enregistré au moins huit cas où des groupes armés et militaires se trouvaient à moins de 500 mètres de jardins d’enfants et d’écoles, et à deux endroits ils étaient à quelques mètres d’établissements d’enseignement. En outre, depuis le début du conflit, plus de 700 écoles de l’est de l’Ukraine ont été endommagées », peut-on lire dans le rapport l’UNICEF.


Bellingcat et le SBU soulignent l’implication de la Russie dans l’attentat de Mariupol en 2015

À la suite du bombardement de Mariupol, le 24 janvier 2015, 30 civils sont morts et plus de 100 ont été blessés. Trois ans plus tard, il y a des preuves de l’implication d’officiers russes dans ce bombardement.

Bellingcat: 9 noms d’officiers russes. Le groupe d’enquête internationale Bellingcat a confirmé que le 24 janvier 2015 des obus avaient été tirés depuis le territoire contrôlé par la Russie et a publié les noms des combattants et des soldats russes impliqués dans cet attentat.

«Bellingcat a constaté que des commandants militaires russes, qui travaillent pour le ministère de la Défense, avaient donné les instructions, conseillé et dirigé pendant l’opération du bombardement », peut-on lire dans le rapport. Neuf officiers russes ont été identifiés, dont un général, deux colonels et trois lieutenants-colonels qui ont directement participé au bombardement. Les données de l’enquête avec des preuves audio et vidéo ont été déposées par les autorités ukrainiennes auprès de la Cour internationale de Justice dans le cadre de l’affaire contre la Russie. Au cours de l’enquête, Bellingcat a vérifié le nom de l’événement, le lieu, les appels de métadonnées, des images satellite, des posts sur les réseaux sociaux et des échantillons vocaux de plusieurs apparitions publiques des personnes identifiées. Bellingcat a promis de publier une version complète du rapport sur la découverte des neuf officiers russes plus tard dans la semaine.

Le Service de sécurité de l’Ukraine: «Le bombardement de Mariupol en 2015 a été organisé par l’armée russe». Cette opération, planifiée en Russie, a été dirigée par le chef des troupes de missiles du district militaire du Sud des forces armées, le major-général Stepan Yaroshchuk. Cette information a été communiquée par Wassyl Grytzak, chef du Service de sécurité de l’Ukraine. « Grâce à un travail acharné, nous avons réussi à enregistrer et à documenter l’interconnexion entre des divisions russes stationnées sur la frontière russo-ukrainienne, et les positions terroristes d’où a été effectué le bombardement de Mariupol. Cette opération a été dirigée directement par le chef des troupes de missiles du district militaire du Sud des forces armées, le major-général Stepan Yaroshchuk», a-t-il déclaré. Le SBU a constaté que deux divisions de lance-roquettes multiples BM-21 « Grad » des forces armées de la Russie avaient tiré plus de 120 fois sur une ville pacifique avec des obus explosifs C 21OF.


La société civile en Ukraine: recherches sociologiques et avis d’experts

Le Fonds «Initiatives démocratiques» Ilko Koutcheriv conjointement avec le Centre Razoumkov a mené une enquête sur les attitudes envers la société civile en Ukraine et a évalué son efficacité du 15 au 19 décembre 2017. Une partie de l’enquête est également un sondage effectué auprès d’experts. Les principaux résultats de cette étude se résument à plusieurs constatations.

Faible estimation du développement de l’activité publique par la population. La population n’apprécie pas le niveau du développement de la société civile en Ukraine. Ainsi, environ un tiers des personnes interrogées ont évalué son niveau comme moyen, et autant de personnes comme généralement faible. Dans l’ensemble, 10% des sondés ont estimé que le niveau de développement de la société civile est plutôt élevé ou très élevé.

Une jeunesse qui devient plus active. Au total, 7% des sondés indiquent qu’ils sont engagés dans des activités sociales actives, mais 87% disent ne pas être engagés. Dans le même temps, les jeunes se considèrent un peu plus actifs – plus de 10% des sondés indiquent qu’ils sont impliqués dans une activité sociale. Le niveau d’implication le plus bas est observé à l’Est – seulement 2%.

Les activités bénévoles: âge et différences régionales. Environ 12% des sondés ont participé à des activités de bénévolat au cours de l’année. Cet indicateur est assez stable depuis le début du suivi, en 2012. Le plus haut niveau de bénévolat est observé chez les jeunes (18%) et régionalement – dans l’Ouest et le Centre (environ 15%).

Dons financiers. Le nombre de ceux qui ont fourni une aide financière ou matérielle à des personnes ou à des organisations spécifiques tout au long de l’année – 41%, ce qui est en fait le même indicateur que l’année dernière. Le pic de la charité a été enregistré dans un sondage en novembre 2015: 47% de donateurs. Dans le même temps, le niveau d’engagement dans les activités caritatives est encore beaucoup plus élevé qu’avant la Révolution de la Dignité. En décembre 2012, environ 29% des sondés faisaient des dons à une œuvre de bienfaisance.

Évaluations d’experts: influence accrue sur le pouvoir. Selon les experts, une forte augmentation des possibilités des ONG d’influencer le pouvoir dans ses prises de décision a été constatée après la Révolution de la Dignité: soit de 2,1 à 3,5 points sur une échelle de 5 points. Cependant, au cours des années suivant la Révolution, cette influence a commencé à diminuer lentement bien qu’elle reste significativement plus élevée qu’en 2014 et a atteint 3,2 points en 2017.

Les experts sur les moyens d’influence efficaces de la société civile sur le gouvernement. Parmi les moyens d’influence efficaces, les experts interrogés distinguent principalement une coopération active avec les médias (71%), la formation de syndicats forts (associations, mouvements),les ONG (63%), l’appel à la communauté internationale, les organisations internationales (60%), des discussions publiques sur les problèmes sociaux urgents (tables rondes, audiences) afin de développer ses propres propositions pour les résoudre (58%), des délégations des représentants des ONG dans la fonction publique (le gouvernement, les ministères, les collectivités locales, etc.) (54%).


Culture: Une nouvelle vie pour GOGOLFEST près de la ligne de front à Mariupol

GOGOLFEST est un festival multidisciplinaire d’art contemporain avec une histoire de dix ans et qui, pour la première fois, s’est déplacé de Kyiv à Mariupol. Le fondateur du festival est le directeur de théâtre Vlad Troitsky, donc l’événement a traditionnellement un fort programme théâtral et performatif. À l’automne 2017, Troitsky avait annoncé qu’il s’agissait probablement du dernier numéro du festival, principalement en raison du manque de financement. Au lieu de cela, le festival a changé de format, de nom pour prendre celui de GOGOLFEST [Startup] et s’est déroulé du 27 avril au 1er mai à Mariupol. Il convient de noter qu’une telle «décentralisation culturelle» – des artistes qui se produisent en dehors des centres culturels traditionnels, en particulier près de la ligne de front – est une tendance marquée. Le festival a apporté à Mariupol des programmes théâtraux, musicaux, littéraires et cinématographiques, ainsi qu’un programme d’art visuel et d’événements pour les enfants. Parmi les têtes d’affiche du programme musical, il y avait Daha Braha et Dakh Daughters – des projets qui à un moment donné ont commencé sous la direction de Troitsky.

Partager sur les réseaux sociaux

Twitter