Київ
,

Selon un sondage, 86% des Ukrainiens estiment leur gouvernement avance dans la mauvaise direction

Київ, le 28 décembre 2016.

Selon le sondage réalisé par l’Institut international de sociologie de Kyiv, 86% des Ukrainiens estiment que leur gouvernement avance dans la mauvaise direction. Volodymyr Paniotto, directeur de l’Institut,  a diffusé ces chiffres lors d’un débat à l’Ukraine Crisis Média Center. Ainsi, 87% des Ukrainiens estiment que l’état de l’économie ukrainienne est mauvaise, 69% ne font pas confiance au Président, 82% ne font pas confiance au Parlement. «En 2014-2015, le taux de pauvreté a doublé, en 2015-2016, il n’a pas changé. Cependant, le niveau de la corruption a commencé à baisser, le nombre des personnes qui utilisent activement Internet a augmenté. Les médias sont plus libres et indépendants par rapport à l’époque de l’avant Maidan », a souligné le sociologue.

Olexiy Antypovytch, directeur du groupe sociologique «Reyting », a donné des chiffres plus optimistes : «La capacité de défense du pays a augmenté de 6%, la décentralisation de10%, la sécurité sociale de la population de 4% et le soutien des petites et moyennes entreprises de 3% ».

Concernant le taux de popularité des politiques : le taux de popularité de Yulia Timochenko est  passé de 13% à 18%, Oleg Lyachko de 8% à 9%, celui de Petro Porochenko est passé de 23% à 14%, Andriy Sadovy de 11% à 8% et Nadia Savtchenko de 10% à 2%.

Les succès

Olexiy Antupovytch a aussi présenté une liste des victoires les plus importantes de cette année. La première place revient à Jamala pour sa victoire à l’Eurovision. Ensuite, viennent les résultats de l’équipe paralympique ukrainienne aux Jeux de Rio, la libération de Nadia Savtchenko, la création de la ressource électronique  pour les achats publics et la réforme du secteur de la Défense.

Les échecs

Le principal échec du pouvoir est le sabotage de l’enquête sur les responsables des crimes commis sur le Maidan. Le pouvoir a aussi tendance à manipuler la conscience de la société en divisant ceux qui sont impliqués dans les affrontements militaires à l’est de l’Ukraine et ceux qui reçoivent l’information via médias».

Les experts ont aussi souligné un fossé qui n’arrête pas de se creuser entre le pouvoir et la société. «L’écart entre la société et les autorités est tel qu’il est impossible de le combler. Petro Porochenko a concentré entre ses mains un maximum de pouvoir et aux yeux de la société, il est devenu responsable de tout ce qui se passe en Ukraine », a affirme Kostyantine Matvienko, politologue.

La situation des élites

«Le grand gagnant » de l’année 2016 est sans doute Petro Porochenko. Volodymyr Groisman et Yulia Timochenko n’ont pas cedé leurs positions.

Les principaux défis de l’année qui arrive

Les principaux défis de 2017 sont des défis de politique extérieure. La situation dans la zone du conflit n’est pas résolue.  Les changements politiques survenus aux États-Unis et ceux qui sont attendus en Russie sont aussi un facteur important du développement de l’Ukraine. Vadym Karasyov, politologue a souligné : «Le défi consiste à relever l’économie ukrainienne. Actuellement, il y a plus de propositions pour créer des problèmes que pour les résoudre ».

 

Partager sur les réseaux sociaux

Вконтакте Twitter