Київ
,

L’existence de la réserve «Steppe Taroutynski » est menacée selon les écologistes

Київ, le 09 mars 2017.

La zone des steppes au nord, au centre et à l’est de l’Ukraine est une particularité géographique du pays et le plus grand système zonal naturel. Les steppes occupent environ 40% du territoire de l’Ukraine. La steppe est presque entièrement labourée, et la végétation primaire ne subsiste que dans les parcs nationaux. L’un de ces parcs nationaux est la steppe Taroutynski, une zone naturelle unique d’Ukraine qui comprend plus de 8 000 hectares de steppes naturelles. Pour protéger la steppe Taroutynski, une réserve «Steppe Taroutynski » a été créée en 2012. Cette réserve est la deuxième plus grande réserve en Ukraine après Askania-Nova. Cette réserve est renommée parmi les spécialistes de la nature et la population civile et a favorisé le développement du tourisme vert. Le secrétariat de la Convention de Berne a reconnu la réserve de Taroutynski comme un des sites du Réseau émeraude : un territoire clé pour la protection de la biodiversité au niveau européen.

Les menaces pour l’existence de la steppe: les terres cultivées et un camp d’entraînement militaire

Pratiquement 1300 hectares des terres inestimables de la steppe Taroutynski sont déjà cultivés. En octobre 2016, des inconnus se sont mis à labourer le site de la réserve nationale. Sofia Choutyak, juriste de la Fondation caritative internationale «Écologie-Droit-Être humain », a déclaré lors d’une conférence de presse à l’Ukraine Crisis Média Center, que l’organisation avait déposé une plainte auprès de la Cour de commerce d’Odessa, mais aucune suite n’a été donnée.

«La Steppe de Taroutynski est une zone unique de la région d’Odessa et aussi de toute l’Ukraine. C’est la plus grande réserve naturelle après Askania-Nova », a souligné Sofia Choutyak. Avant 1993, la steppe était utilisée comme un camp d’entraînement militaire. Olexiy Vasyluk, un scientifique de l’Institut de Zoologie de l’Ukraine, a souligné que cela avait contribué à la préservation de la nature sauvage. «À l’époque où Taroutynski était un camp d’entraînement militaire, il était trois fois plus grand qu’Askania-Nova. Ensuite, il a été cultivé. Seule une étendue de terre de 5000 hectares est restée», a souligné Olexiy Vasyluk. Le ministère de la Défense de l’Ukraine essaie de le supprimer ce qui est impossible d’un point de vue juridique.

«En 2017, nous allons perdre les dernières plantes vivantes restant dans la réserve de Taroutynski. Le fait que les terres de la réserve soient cultivées, ne signifie pas qu’elle est morte », a ajouté Kateryna Polyanska, écologue de la Fondation caritative internationale «Écologie-Droit-Être humain ».

Les mesures prises pour la préservation des Steppes de Taroutynski

En dépit de l’attribution du titre de réserve aux Steppes de Taroutynski en 2012, ce titre s’est avéré insuffisant pour la préservation du système écologique de la steppe. «Il y a 3 mois, le secrétariat de la Convention de Berne a reconnu la réserve de Taroutynski comme un des sites du Réseau émeraude : un territoire clé pour la protection de la biodiversité au niveau européen, donc ce site obtient un statut d’importance nationale.

 

 

Partager sur les réseaux sociaux

Twitter