Kyiv
,

Un nouvel otage du Kremlin ? Un Ukrainien de 19 ans a disparu au Bélarus

Un nouvel otage du Kremlin ? Un Ukrainien de 19 ans a disparu au Bélarus

Le 27 août, Igor Gryb, ancien officier ukrainien devenu chapelain militaire, a déclaré la déclaration de son fils Pavlo. Âgé de 19 ans, ce dernier s’était rendu au Bélarus le 24 août dernier et y a disparu. Selon des informations non-confirmées, il se trouverait dans une cellule d’isolement du Service fédéral de sécurité russe à Krasnodar.

Pavlo Gryb est parti au Bélarus le 24 août 2017 à l’invitation d’une jeune fille qu’il avait rencontrée sur un reseau social et qu’il n’avait jamais vue dans la vraie vie. Il devait rentrer chez lui le jour-même, mais a disparu sans laisser de traces. Son père est persuadé que Pavlo a été kidnappé par le FSB pour ses opinions patriotiques en utilisant une fille russe qui l’a invité sur le territoire biélorusse.

Plus tard, Igor Gryb a appris que son fils était recherché par la police russe qui l’accuse d’activité terroriste à la demande du département du FSB de Krasnodar.

Olexandre Novosyolov, consul ukrainien au Bélarus a précisé que Pavlo Gryb n’avait été trouvé dans aucune prison du pays. L’ambassade d’Ukraine en République de Bélarus a envoyé une demande officielle de recherche de Pavlo au ministère des Affaires Étrangères biélorusse le 28 août 2017, mais n’a reçu une réponse que le 31 août. Selon Anton Bytchkovsky, représentant officiel du Service national des garde-frontières biélorusse, Pavlo Gryb a bien traversé la frontière biélorusse le 24 août 2017, en passant pas le point de contrôle de Nova Gouta et il est en règle.

Pavlo Klimkine, ministre des Affaires Étrangères d’Ukraine entend évoquer la question de la disparition de Pavlo lors d’une rencontre avec Vladimir Makey, son homologue biélorusse.

Larisa Sargane, attachée de presse de Yuriy Loutsenko, Procureur général d’Ukraine, a annoncé qu’une enquête préliminaire dans l’affaire de disparition de Pavlo Gryb, citoyen ukrainien, sur le territoire du Bélarus est possible en vertu de l’article 115 du Code pénal de l’Ukraine (meurtre avec préméditation).

 

Partager sur les réseaux sociaux

Twitter
Теги: