Kyiv
,

Nouvelle réforme des retraites : que changera-t-elle ?

Nouvelle réforme des retraites : que changera-t-elle ?

Le 3 octobre 2017, le gouvernement a enfin fait passer la réforme des retraites qui inspire tant de débats. Quel sera l’âge de la retraite, quelle sera la durée du stage, de combien s’élèveront les retraites? Evropeyska Pravda (Vérité Européenne) déchiffre ce que la réforme des retraites, acceptée par le gouvernement, va changer. UCMC vous propose une traduction de l’analyse de EP.

  1. L’âge de la retraite ne sera pas élevé

Depuis le début, le FMI se positionne en faveur d’une élévation de l’âge de la retraite. En particulier, c’étaient les prêteurs qui proposaient d’élever l’âge à 63+. Actuellement, l’âge de la retraite pour les hommes est de 60 ans. Pour les femmes, c’est 57 ans et 6 mois, si elles n’ont pas d’autres privilèges pour leur âge. Par exemple, une femme de 55 ans avec 30 ans de stage ont droit à une retraite prématurée. L’âge de la retraite en Ukraine est l’un des plus bas d’Europe.

  1. Le stage d’assurance passera de 15 à 25 ans

Pour l’instant, le droit à une retraite pour l’âge est donné à ceux qui ont 60 ans passés. La loi indique que ces individus doivent avoir 15 de stage d’assurance derrière eux.

Qu’est ce que le stage d’assurance ? C’est la période où vous (ou une personne qui vous représente, comme votre employeur) versiez des cotisations à la Caisse de Retraite. Depuis le 1 janvier 2004, seul le stage d’assurance est important pour percevoir une retraite.

En accord avec la proposition proposée par le gouvernement, l’âge de la retraite reste à 60 ans pour ceux qui ont validé 25 ans de stage d’assurance.

Cela introduit un corridor flexible entre l’âge de la retraite et la possibilité de compenser une durée de stage trop courte : les citoyens à qui il manque des années de stage pour répondre aux attentes de la retraite auront la possibilité d’y remédier en payant les cotisations des années manquantes (pas plus de 5 ans).

  1. La “modernisation” des retraites. 50% des retraites seront augmentées

Pour cela, le gouvernement introduit des règles uniques de détermination du montant des retraites. Qu’est-ce que cela veut dire ? Beaucoup de retraités, qui, disons, ont arrêté de travailler il y a 10 ans, obtiennent une retraite moindre que leurs collègues qui ne sont retraités que depuis peu de temps.

Un exemple simple : un mineur au stage d’assurance de plus de 46 ans. Si cet employé est parti à la retraite en 2008, il reçoit 3312 hryvnias. Si ce même employé est parti à la retraite en 2016, c’est 8446 hryvnias. Pourquoi ?

La retraite des ukrainiens, réellement, dépend de trois indicateurs : le salaire de l’employé, son stage, ainsi que l’indicateur du salaire moyen ukrainien applicable au nombre de retraites.

Le salaire moyen croît chaque année, alors les retraites devraient être “modernisées”. Pourtant, la dernière “modernisation” a été effectuée en 2012, mais en utilisant l’indicateur du salaire moyen ukrainien de 2007, soit 1197,91 hryvnias. Depuis, le salaire moyen en Ukraine applicable au nombre de retraites a augmenté jusqu’à être de 3764,4 hryvnias, soit plus de 3 fois le montant de 2007. Ainsi, plus de deux tiers des retraités n’obtiennent pas assez pour atteindre un minimum de subsistance.

Maintenant, une nouvelle formule est introduite pour déterminer les montants des “anciennes” ainsi que des “nouvelles” retraites, avec utilisation du salaire moyen au niveau de 3764,4 hryvnias. Ainsi, l’indicateur avec lequel le montant des retraites est calculé sera augmenté trois fois.

  1. L’impôt sur les retraites est annulé

Depuis le 1er octobre, il est proposé d’annuler l’impôt sur les retraites pour les retraités encore en activité.

Actuellement, les retraites qui excèdent 12 470 hryvnias (10 minimums de subsistance), sont sujettes à une taxe sur les revenus des personnes physiques d’un montant de 18% ainsi qu’une collecte militaire d’un montant de 1.5% dans le cas d’un tel dépassement.

  1. Les conditions particulières de retraite sont annulées

La retraite d’après le nombre d’années travaillées ne sera désormais applicable qu’aux militaires.

La réforme prévoit aussi que, dès le 1er janvier 2018, les retraites pour le mérite du nombre d’années travaillées seront annulées pour les employés des secteurs éducatifs, de la santé, de la protection sociale, entre autres.

  1. Les retraites seront recalculées chaque année

Dans ce projet de loi, on prévoit une norme automatique quant à une indexation annuelle (recalcul) des retraites pour protéger les retraités de l’inflation. Le recalcul sera effectué en regard des possibilités financières du système solidaire : c’est à dire, s’il y a croissance économique et le budget augmente.

De plus, le gouvernement prendra en compte l’augmentation du salaire moyen sur trois ans; toutefois pas moins de 50% d’augmentation. De même pour l’augmentation du prix de la vie.

Ce dernier point implique quelques avantage pour le gouvernement.

Tout d’abord, avant 2012, le recalcul des retraites n’était effectué que si le salaire moyen augmentait de 20%.

Alors, d’un côté, la limite de 50% d’augmentation des salaires sur trois ans est une garantie d’augmenter les retraites d’une manière équitable.

D’un autre côté, on dit dans le gouvernement que cette norme ne permettra pas de geler l’indexation comme cela avait été fait avant aujourd’hui; le Cabinet des Ministres sera tout simplement obligé de la faire.

Mais le gouvernement a une excuse. Il est défini dans la présentation que l’indexation ne sera effectuée seulement en étudiant les “possibilités financières du système solidaire”. Ainsi, si le gouvernement décide qu’il n’y a pas de possibilité, l’indexation n’aura pas lieu.

  1. La réduction de 15% sur les retraites des retraités encore en activité sera annulée

Dès octobre 2017, le gouvernement propose d’annuler la réduction de 15% sur les retraites des retraités encore en activité.

Partager sur les réseaux sociaux

Twitter