Économie: le FMI, Changements dans l’affaire Cheremet, «Littérature pour l’exportation», Coronavirus/ Territoires occupés du Donbass, COVID-19

Donbass: La situation dans la zone du conflit

La situation dans la zone du conflit à l’est de l’Ukraine reste tendue. Dans la région de Louhansk, les combattants pro-russes ont déployé des mortiers de calibre 82mm et des mitrailleuses lourdes.

Dans la région de Donetsk, les troupes russes ont déployé des lance-grenades, des mitrailleuses lourdes et des armes de petit calibre aux abords de Tarantchouk, Krasnohorivka et Chyrokine.


Économie: le FMI accorde des prêts. Combien et à quelles conditions?

La loi sur le marché foncier et la loi «anti-Kolomoisky» étaient les conditions d’un nouveau prêt de 5 milliards de dollars du FMI à l’Ukraine, qui a finalement été obtenu. Mais à des conditions complètement différentes et pour des besoins différents de ceux convenus pendant neuf mois.

Programme stand-by: 18 mois, 5 milliards.Dans la nuit du 22 mai, le Fonds monétaire international a annoncé qu’il était parvenu à un accord préliminaire (Staff Level Agreement) avec l’Ukraine sur un programme de stand-by pour 18 mois et un financement d’environ 5 milliards de dollars (3,5 milliards de droits de prêts spéciaux du FMI). L’approbation finale du programme aura lieu lors d’une réunion du Conseil d’administration du FMI, qui devrait avoir lieu dans les prochaines semaines.

1,9 milliard de la première tranche ira directement au budget. Le nouveau programme sera dans un format stand-by – un soutien à court terme dans des situations de crise pendant un maximum de 1,5 an, pendant lequel le pays doit sortir de la crise. Sur les 5 milliards de dollars du financement total, l’Ukraine s’attend à recevoir 1,9 milliard de dollars immédiatement après l’approbation du programme par le Conseil d’administration du FMI sous la forme de la première tranche. Plus tôt, le gouvernement avait prédit qu’en 2020 le FMI transférera 2 tranches de 1,75 milliard de dollars et également 1,5 milliard de dollars en 2021.

L’argent peut être dépensé pour couvrir le déficit budgétaire. Les premières tranches du FMI devraient aller directement au budget. En règle générale, le fonds transfère ses prêts aux réserves internationales d’or et de devises du pays emprunteur, qui sont une sorte de coussin financier et ne peuvent pas être dépensées pour les dépenses courantes. Le transfert direct au Trésor public permettra d’utiliser l’argent pour couvrir le déficit budgétaire de l’État, qui est passé de près de 100 milliards de hryvnia à 300 milliards de hryvnia à cause du coronavirus.

Le FMI ne demandera pas de réformes. Lors des négociations avec le FMI, le fonds a réussi à modifier le format du futur programme. Depuis l’été 2019, les autorités ukrainiennes négocient avec le FMI un mécanisme de financement élargi à long terme (FEP). En décembre 2019, les dirigeants du FMI ont même signé avec l’Ukraine un accord préliminaire (accord sur les effectifs) sur un programme de coopération à long terme pour une période de 3 ans. Cependant, le 7 mai 2020, le FMI a annoncé qu’il modifiait ses plans pour l’Ukraine: au lieu du programme FEP, il envisage de signer un programme stand-by.

En outre, le nouveau format de coopération de l’Ukraine avec le FMI simplifiera l’accès aux tranches de prêt, car le programme de réserve fournit un soutien financier aux gouvernements pendant une crise sans obligation de mener des réformes structurelles complexes. En revanche, dans le programme FEP, l’obtention de chaque tranche nécessiterait des résultats réels de transformation économique.


Changements dans l’affaire Cheremet: l’enquête est terminée, les enquêteurs n’ont pas réussi à identifier les organisateurs

Les soupçons mentionnant des «idées ultranationalistes» et «la grandeur de la race aryenne», à l’égard des trois suspects du meurtre de Pavel Cheremet, Yulia Kuzmenko, Yana Duhar et Andriy Antonenko, ont été modifiés. Désormais, les enquêteurs affirment que les organisateurs n’ont pas été identifiés.

Cette information a été communiquée par Taras Bezpaly, avocat de Kuzmenko, dans un commentaire accordé à Ukrainska pravda.

Auparavant, la police indiquait qu’Antonenko était l’organisateur du crime, car «fasciné par les idées ultranationalistes» et «cultivant la majesté de la race aryenne», il aurait décidé de tuer Cheremet.

Aujourd’hui, l’enquête affirme que les organisateurs restent non identifiés et que les suspects ont agi pour des raisons personnelles et «décidé de créer un événement qui aurait une énorme résonnance dans la société» afin de provoquer des protestations. Antonenko serait l’auteur du crime comme Kuzmenko, alors que Duhar est considérée comme complice.

Selon la version mise à jour de la police, Kuzmenko n’a fait que mettre un engin explosif sous la voiture du journaliste, mais ne l’a pas activé, comme c’était signifié auparavant. L’explosif aurait été fourni par des personnes non identifiées.

Deux nouveaux articles ont également été ajoutés au soupçon: la destruction de biens (la voiture que Cheremet conduisait) et le stockage illégal d’armes (explosifs placés sous la voiture).

En outre, les enquêteurs ont annoncé la fin de l’enquête sur Antonenko, Duhar et Kuzmenko. Des sources affirment que l’ordre est venu d’en haut même si certains enquêteurs affirment que les preuves étaient insuffisantes.

C’est le parquet qui décidera s’il y a ou non suffisamment de preuves pour renvoyer l’affaire devant un tribunal.

Rappelons enfin que le président Volodymyr Zelensky a commenté le déroulement d’affaire Cheremet en soulignant que le ministre de l’Intérieur en est responsable (лінк на наш матеріал).

Ce qui a précédé. Rappelons que le 12 décembre, le chef du ministère ukrainien des Affaires intérieures, Arsen Avakov, a indiqué que les personnes impliquées dans le meurtre de Pavel Chermet avaient été arrêtées.

Plus tard, la police a donné une conférence de presse en précisant les noms des cinq personnes impliquées dans le meurtre du journaliste Pavel Cheremet. Il s’agit de l’infirmière militaire Yana Dugar, chirurgienne pédiatrique à Okhmatdyt, de Yulia Kuzmenko, du musicien et volontaire Andriy Antonenko et du couple d’anciens combattants du Donbass Inna et Vladyslav Hryshchenko, connus sous les surnoms de «Puma» et «Bucha».

Selon l’enquête, Antonenko était l’organisateur du meurtre de Cheremet. Étant obsédé par des «sentiments nationalistes radicaux», il a décidé de former un groupe armé organisé pour assassiner Pavel Cheremet. Antonenko a complété le groupe par Yulia Kuzmenko et Yana Duhar. Cette dernière, selon l’enquête, a «effectué des reconnaissances» près de la maison de Cheremet et photographié sur un téléphone portable les caméras de surveillance autour du futur lieu du crime. Kuzmenko, selon l’enquête, a directement placé un explosif sous la voiture.

Le journaliste Pavlo Cheremet a été tué le 20 juillet 2016 à 7 h 45 des suites d’une explosion de voiture. Il reprit l’air du matin de son programme. L’enquête sur le meurtre de Cheremet a été publiquement qualifiée de «question d’honneur», mais pendant plus de 3,5 ans, malgré de nombreux examens, l’interrogatoire de plus de 1 000 personnes et le visionnage de plus de 150 téraoctets de vidéosurveillance, personne n’avait été officiellement accusé de ce crime.


Coronavirus: que se passe-t-il dans les territoires occupés du Donbass?

Le groupe de réflexion HWAG a préparé une analyse de la manière dont la Russie utilise la pandémie de coronavirus pour accroître son influence dans les territoires occupés du Donbass. En savoir plus dans le document. 


Culture: programme «Littérature pour l’exportation» del’Arsenal du livre en ligne

L’Arsenal du livre, le plus grand festival littéraire d’Europe de l’Est, a remporté l’année dernière le titre de meilleur festival littéraire du monde aux International Excellence Awards de Londres. Cette année, il devait avoir lieu pour la dixième fois, mais a été reporté à l’année prochaine en raison du COVID-19. Cependant, le programme professionnel pour les éditeurs, les experts littéraires et les traducteurs est désormais en ligne, visant à renforcer le marché du livre et à diffuser la culture ukrainienne à l’étranger.

En particulier, vous pouvez regarder plusieurs vidéos en anglais: sur la prose moderne ukrainienne  sur la littérature classique ukrainienne , sur la littérature pour enfants, sur la non-fiction. Vous pouvez également organiser une réunion avec les éditeurs ukrainiens en remplissant un court formulaire en ligne d’ici le 1er juillet 2020. Vous pouvez poser des questions par e-mail. bookexport@artarsenal.gov.ua


Comment l’Ukraine lutte contre COVID-19

Depuis le début de l’épidémie de coronavirus en Ukraine, 21 245 patients atteints de COVID-19 ont été identifiés, dont 7 234 se sont rétablis et 623 sont décédés de complications de la maladie. Au cours des dernières 24 heures, 259 nouveaux cas de maladie ont été détectés dans le pays et 6 personnes sont décédées.

Un total de 291 868 échantillons de PCR ont été prélevés en Ukraine.

Au total, 1 546 enfants et 4 112 médecins sont tombés malades. 14 625 patients sont soignés en ambulatoire, dont 1 284 enfants et 3 349 infirmières. Un total de 256 patients, dont un enfant et 22 médecins, sont connectés à un appareil de ventilation artificielle.

Entre-temps, le 11 mai, le gouvernement a commencé un assouplissement progressif de la quarantaine. Le 22 mai, les transports en commun ont repris leur trafic et le 25 mai, le métro a réouvert ses portes à Kyiv et à Kharkiv.